Matho

  • La publicité a commencé avec l'affiche. Entre 1890 et 1940, l'affiche a été une oeuvre artistique essentielle. Elle a traversé différents genres : Art Nouveau, Modernisme, Art Déco... Ce livre n'a pas l'ambition d'une encyclopédie ni la prétention d'un ouvrage académique. L'auteur souhaite simplement partager les oeuvres de Mucha, Chéret, Cappiello, tant d'autres affichistes renommés... et aussi celles de formidables artistes dont l'histoire n'a pas retenu le nom. L'ouvrage s'intéresse également à l'approche sociétale. L'affiche est en effet le témoin de son époque : nouveaux moyens de locomotion, nouveaux loisirs, révolution alimentaire, industrialisation des spectacles... Le livre permet de découvrir la France d'il y a cent ans telle qu'elle était vraiment, avec ses fantasmes, ses stéréotypes et ses préjugés. Une France qui pensait fort différemment de celle d'aujourd'hui.

  • Pinok et Matho se rencontrent en 1958 à l'Ecole normale supérieure d'éducation physique et sportive (ENSEPS). Elles suivent des cours de mime avec Etienne et Maximilien Decroux, de danse contemporaine avec Karin Waehner, Pearl Lang et Yuriko (école Martha Graham), et de jazz avec René Deshauteurs, la méthode Dalcroze avec Valérie Roth. A partir de 1962, elles créent à Paris treize spectacles de mime dont les critiques soulignent la liberté d'écriture qui échappe à toute référence antérieure. Elles font des tournées en France et dans le monde entier, depuis l'Afghanistan jusqu'à Taïwan, en passant par l'Egypte ou la Norvège. En 1965, elles ouvrent une école, le TEMP (Théâtre Ecole Mouvement et Pensée), réalisent des documents pédagogiques (quatre livre chez Vrin, disques, films et vidéo), animent de nombreux stages en France comme à l'étranger et impulsent différents festivals de mime. Elles sont l'auteures du livre de référence Une saga du mime des origines aux années 1970 (Riveneuve, 2016).

  • Premier inventaire des salmonidés français.
    Toutes les truites du monde.
    L'invitation au voyage par la pêche.

    Cet ouvrage est le premier livre en français qui présente la presque totalité des salmonidés que le pêcheur peut rencontrer à travers la planète. Du saumon Ouananiche du Québec, à l'Omble Iwana du Japon, toutes les truites, ombles et saumons du monde sont là, en photo ou en aquarelle. L'auteur a collecté des informations sur les habitudes des poissons auprès de pêcheurs du monde entier, du Canada à la Sibérie, en passant par le Japon et la Scandinavie.
    Des pêcheurs des 4 coins de la planète ont proposé les photos de leurs trophées à l'auteur. Le livre est aussi illustré de magnifiques aquarelles de truites réalisées par Dominique-Joëlle Matho, la mère de l'auteur.
    Un espace d'imaginaire sans limite pour le pêcheur de truites.

  • L'affiche est la première véritable expression de la publicité. Alors que nous sommes dans l'ère de la communication dématérialisée, alors que l'affiche est depuis longtemps concurrencée par d'autres médias, elle n'en reste pas moins très actuelle, accrocheuse et populaire. Entre 1890 et 1940, l'affiche a été une oeuvre artistique essentielle. Elle a traversé différents genres : Art Nouveau, Modernisme, Art Déco...
    Ce livre n'a pas l'ambition d'une encyclopédie ni la prétention d'un ouvrage académique. L'auteur souhaite simplement partager les oeuvres de Mucha, Chéret, Cappiello, tant d'autres affichistes renommés... et aussi celles de formidables artistes dont l'histoire n'a pas retenu le nom. L'ouvrage s'intéresse également à l'approche sociétale. L'affiche est en effet le témoin de son époque : nouveaux moyens de locomotion, nouveaux loisirs, révolution alimentaire, industrialisation des spectacles...
    Le livre permet de découvrir la France d'il y a cent ans telle qu'elle était vraiment, avec ses fantasmes, ses stéréotypes et ses préjugés. Une France qui pensait fort différemment de celle d'aujourd'hui.

  • Il existe peu d'ouvrages sur la truite qui dépasse la présentation de techniques de pêche.
    Aucun auteur ne s'était encore penché sur l'inventaire des centaines d'espèces de salmonidés à travers l'Europe, l'Asie et les Amériques. Avec la collaboration de pêcheurs américains, japonais, scandinaves... Christophe Matho, dresse un panorama de l'incroyable variété du genre salmonidé. À travers des descriptions sur les moeurs et sur les origines des poissons, il nous fait découvrir que dame fario et sa cousine arc-en-ciel ne sont que deux membres d'une très grande famille.
    Connaissiez-vous la truite sonaghen d'Irlande, la macrostigma de Corse, la truite à lèvres molles des Balkans, la red band trout américaine, la greenback cutthroat, le lenok d'Asie ou l'amago du Japon ? Saviez-vous seulement qu'il existait un saumon à Taïwan ? Pouvez-vous imaginer la robe bleue et rouge de la trucha del rio conchos du Mexique ? C'est une invitation au rêve et au voyage que vous propose ici Christophe Matho.
    Si vous aimez taquiner la truite, au toc ou au fouet, vous voyagerez avec ce livre.

  • Le lot premier des femmes était, à la fin du XIXe et jusqu'au milieu du XXe siècle, de bien gérer la maison et d'élever les enfants.
    Elles avaient fort à faire. En règle générale, elles avaient souvent une famille nombreuse de six ou sept enfants, qui évoluait dans une maison où le confort n'était pas encore forcément entré. J'ai personnellement connu la cabane au fond du jardin...

  • Le conte populaire est un conte oral traditionnel et communautaire. Il a longtemps régi la création et la circulation des histoires. C'est en fait la littérature de nos ancêtres, il a présidé les veillées de nos campagnes depuis la nuit des temps jusqu'aux années 1950. Il a aujourd'hui presque disparu. Fort heureusement, à la charnière des XIXe et XXe siècles, quelques érudits passionnés de notre folklore ont pris soin de transcrire ces contes à l'écrit, ce qui leur a permis de venir jusqu'à nous, malgré le profond bouleversement de nos sociétés rurales qui ont rompu la transmission séculaire de ces contes par le bouche-à-oreille. Quelques familles ont tout de même pu faire subsister cette tradition jusqu'à la fi n du XXe siècle malgré la disparition des veillées. D'infatigables collecteurs ont poursuivi jusqu'à nos jours l'oeuvre de leurs prédécesseurs du XIXe siècle. Tout au long de ces pages, vous découvrirez ces récits authentiques qui faisaient le charme des veillées d'autrefois, et l'âme des campagnes : les contes animaliers, les récits sur le diable, tantôt dupé, tantôt triomphant et réellement terrifi ant, ou encore les aventures merveilleuses et féeriques, de celles qu'on racontait volontiers aux enfants...

  • Le conte populaire est un conte oral traditionnel et communautaire. Il a longtemps régi la création et la circulation des histoires. C'est en fait la littérature de nos ancêtres, il a présidé les veillées de nos campagnes depuis la nuit des temps jusqu'aux années 1950. Il a aujourd'hui presque disparu. Fort heureusement, depuis le XIXe siècle, quelques érudits passionnés de notre folklore ont pris soin de transcrire ces contes, ce qui leur a permis de venir jusqu'à nous malgré le profond bouleversement de nos sociétés rurales, qui a rompu la transmission séculaire de ces contes par le bouche-à-oreille. Quelques familles ont su faire subsister cette tradition jusqu'à la fi n du XXe siècle malgré la disparition des veillées. D'infatigables collecteurs ont poursuivi jusqu'à nos jours l'oeuvre de leurs prédécesseurs du XIXe siècle. Tout au long de ces pages, vous découvrirez ces récits authentiques qui faisaient le charme des veillées d'autrefois, et l'âme des campagnes : les contes animaliers, les récits sur le diable, tantôt dupé, tantôt triomphant et réellement terrifiant, ou encore les aventures merveilleuses et féeriques, de celles qu'on racontait volontiers aux enfants...

  • L'homme des cavernes a-t-il inventé le mime ? Depuis les danses symboliques supposées de la préhistoire, la tragédie grecque, la pantomime romaine, la fête des Fous du Moyen-Age ou les facéties de la Commedia dell'arte, les Foires, le Boulevard ou les Funanbules et Deburau, le théâtre corporel a traversé toutes les époques sous de multiples formes. En France, il a progressivement conquis ses lettres de noblesse au cours des siècles jusqu'à devenir un art reconnu sur le plan international avec Les Enfants du Paradis, Etienne Decroux, Jean-Louis Barrault ou Marcel Marceau.
    Cette incroyable saga du mime, d'abord retracée jusqu'à son déclin au début du 20ème siècle, reprend vie à partir de l'école du Vieux Colombier (1916-1980) puis d'Etienne Decroux et de ceux qui, issus de cette filiation, ont donné une nouvelle impulsion au mime contemporain. Les deux auteures analysent aussi les interactions du mime avec la danse et les autres arts, l'apport des penseurs du mouvement. Elles complètent l'ouvrage par des considérations sur l'école, les styles et les vocables appliqués à l'art du mouvement au cours des siècles.
    De riches citations - savoureuses lorsqu'elles sont formulées dans le langage de l'époque - et une foule de détails rendent l'ouvrage vivant et pittoresque.
     

  • Les mythes de notre identité régionale.

    Nos légendes populaires partent en général d'une histoire vraie, vieille de centaines ou de milliers d'années. La légende fait référence à un lieu, à un objet, à un personnage. Elle était racontée le soir à la veillée, de bouche-à-oreille et de génération en génération. Au fil du temps, la légende est devenue un mythe, elle a perdu en précision, mais elle a gagné en fantaisie. Dans le Berry, elle a pu naître d'une source, d'une forêt, d'un chevalier. Elle a rencontré des êtres fantastiques, des fées, des sorciers ou des rebouteurs ou le diable lui-même. Nos légendes berrichonnes sont un élément essentiel de notre culture locale. En effet, elles nourrissent profondément l'imaginaire de gens qui vivent dans notre terroir. Elles sont probablement l'élément le plus ancien qui forge notre culture régionale. Les légendes berrichonnes sont notre imaginaire commun. À l'heure de la mondialisation et de la « culture unique », il est important de retrouver les mythes qui font notre identité régionale.

  • Ce livre est conçu dans le but de rappeler à l'Église, corps du Christ, sa mission de sel de la terre. L'Évangile est le seul moyen efficace de pouvoir assainir le monde qui nous entoure, de changer les coeurs des délinquants afin qu'ils soient utiles et productifs dans la société. Les méthodes des hommes se sont révélées limitées, mais l'Église, par le mandat divin, est capable de compléter avec une perfection maximale le travail incomplet fait de la main des hommes au travers la puissance de Dieu.

  • Ce livre est conçu dans le but de rappeler à l'Église Corps du Christ sa mission de sel de la terre. L'évangile de Christ est le seul moyen efficace de pouvoir assainir le monde qui nous entoure, apte à changer les coeurs des délinquants afin qu'ils soient utiles et productifs dans la société. Les méthodes des hommes se sont révélées limitées, mais l'Église par le mandat divin est capable de compléter avec une perfection maximale le travail incomplet fait de la main des hommes au travers la puissance de Dieu.

  • Retrouvez dans la collection « La Cuisine de Mamie » tous ces plats savoureux qui nous rappellent la douceur de l'enfance : les après-midi entre cousins à faire sauter les crêpes, la bonne soupe de légumes des lendemains de fête, le coq au vin ou le gigot d'agneau des repas de famille toutes ces saveurs qui immanquablement nous transportent dans ces moments merveilleux de l'enfance. Et puis il y a toutes ces recettes dont Mamie a le secret et que personne - au désespoir de la génération suivante - ne réussit jamais à égaler : pommes de terre sautées, tarte aux pommes, riz au lait... sont toujours meilleurs chez Mamie.
    Dans La Cuisine creusoise de Mamie, ce sont ces recettes qui fleurent bon notre terroir creusois, une région à la gastronomie si riche, que l'auteur a souhaité nous confier.

  • Le conte populaire est un conte oral traditionnel et communautaire. Il a longtemps régi la création et la circulation des histoires. C'est en fait la littérature de nos ancêtres, il a présidé les veillées de nos campagnes berrichonnes depuis la nuit des temps jusqu'aux années 1950. Il a aujourd'hui presque disparu. Fort heureusement, à la charnière des XIXe et XXe siècles, quelques érudits passionnés de notre folklore ont pris soin de transcrire ces contes à l'écrit, ce qui leur a permis de venir jusqu'à nous, malgré le profond bouleversement de nos sociétés rurales qui ont rompu la transmission séculaire de ces contes par le bouche-à-oreille. Tout au long de ces pages, vous découvrirez ces récits qui faisaient le charme des veillées d'autrefois, et l'âme des campagnes : les contes animaliers, très appréciés et dans la lignée du Roman de Renard ou des Fables de La Fontaine ; les contes humoristiques, toujours astucieux ; les récits sur le diable, tantôt dupé, à la manière du loup Ysengrin, par des proies plus habiles que lui, tantôt triomphant et réellement terrifiant, héros d'histoires horrifiantes avec lesquelles, non sans malice, les conteurs concluaient parfois la soirée, et auxquelles on pensait en frissonnant en s'en retournant chez soi dans la nuit noire, à l'affût du moindre bruit, regardant nerveusement par-dessus son épaule, pour vérifier que l'on n'était pas pris en chasse par le diable en personne, par quelque revenant en colère, ou par d'autres créatures, sorciers, lutins et esprits malfaisants, que l'on rencontrera d'ailleurs dans les autres récits surnaturels de ce recueil ; plus légères sont les aventures merveilleuses et féeriques, de celles qu'on racontait volontiers aux enfants, mais où surtout les humbles se reconnaissaient, s'identifiant au petit, au déshérité, au faible, qui parvenait, par son courage, son intelligence, sa modestie et sa bonté, à réussir là où les puissants échouaient.

  • Ce livre pratique offre :
    - Un inventaire des obligations légales de mise en oeuvre des outils visant à garantir le droit et la participation des usagers ;
    - Des repères sur les enjeux qui environnent ces outils ;
    - La méthode permettant de les élaborer ;les principes de forme et de contenu.

    Il s'agit d'un guide méthodologique qui se propose d'accompagner les professionnels afin de leur permettre, en élaborant leurs propres réponses à leurs besoins, de construire aisément leurs outils conformément à ce qu'impose la législation.

  • Cette collection est un recueil de goût, d'impression, d'odeurs, de souvenirs, car la vie est un voyage, un voyage trop court, mais qui laisse dans notre mémoire des traces chaleureuses, tristes ou joyeuses. Et ces premières traces indélébiles sont souvent laissées par les femmes, car un foyer est animé, dirigé, tenu par les femmes, grand-mère et mère pour les plus chanceux. Il y a des moments dans la vie de chacun qui marquent le subconscient d'une manière indélébile. Des moments qui reviennent sans cesse. Des moments qui vous tirent un sourire ou une larme. Des moments d'une infinie simplicité, d'une infinie douceur qui feraient rire nos grands penseurs, nos éternels donneurs de leçon. Trésors cachés dans la mémoire, blottis au fond du coeur et qui aident à vieillir. Et souvent ces instants de joie, de bonheur sont associés à une personne, une "grande" personne qui a marqué votre vie, celle qui a fait de votre enfance un bonbon au goût de miel, celle qui vous a permis de passer, sans trop de casse, du monde des gamins à celui des adultes: grand-mère, mémère, mamie... Tous les terroirs, ou presque, avaient déjà leur livre, il ne manquait plus que le Bourbonnais.

  • Nouvelle édition de l'ouvrage précédemment paru sous le titre de «Mettre en oeuvre le droit des usagers des établissements d'action sociale».L'un des volets importants de la rénovation des établissements sociaux et médico-sociaux est constitué par le droit des usagers. Cet ouvrage se propose d'en fournir les principaux fondements juridiques et d'en expliciter la mise en oeuvre à l'aide de cas pratiques détaillés. Un excellent outil opérationnel pour répondre aux nouveaux besoins des directeurs d'établissements.

empty