Glenat

  • Il est des régions du monde où l'homme doit sa survie à la complicité avec un animal. Dans les grandes étendues du centre de l'Eurasie, c'est le cheval qui a permis à l'homme de s'approprier la steppe. Aussi, lorsque Priscilla et Sylvain décident d'inscrire leurs pas dans la poussière d'Asie centrale, quel autre choix s'offre à eux que celui de se présenter en selle, rênes en main et pied à l'étrier ?
    En quittant le Kazakhstan, ils emportent avec eux les ouvrages de grands voyageurs, de Marco Polo à Ella Maillard ou Alexandra David-Neel, avec l'intention de vivre une double aventure : l'une sur le chemin au pas des trois montures, l'autre dans le souvenir au gré des lectures.
    En six mois de périple, au gré des rencontres, des obstacles, des bonheurs et des dangers, Sylvain et Priscilla ont collecté un bouquet d'émotions et de souvenirs mais aussi de réflexions dont seul un carnet de voyage pouvait rendre le grain, témoignant de cette partie d'existence laissée là-bas. Un recueil intime, bric-à-brac de dessins, de photos, de cartes, pour rendre la saveur d'une rencontre, le goût du khumus bu sous la yourte, l'entente avec les chevaux, la douce houle des herbes, les permanences d'un pays immuable... Un ouvrage attachant et sensible, à la fois visuel et littéraire, contemporain et ancré dans l'histoire.

  • Le souffle des montagnes ; les plus belles photos des hauts lieux

    Collectif

    • Glenat
    • 26 Octobre 2016

    Les plus belles photos sélectionnées par le Sommet International de la Montagne de Bressanone (Brixen), dans le Tyrol du Sud en Italie.

    Oeuvres de photographes du monde entier, les images exposées par ce festival traduisent le souffle qui anime les montagnes, quels que soient le continent, l'altitude, la forme de vie observée ou l'activité pratiquée.

    Chaque automne, l'International Mountain Summit (IMS) rassemble alpinistes renommés et passionnés de montagne anonymes à Bressanone (Brixen), dans le Trentin-Haut-Adige (Tyrol du Sud) germanophone en Italie. Débats, conférences et courses en montagne constituent le programme de ces rencontres couronnées par un concours photo très prisé.
    Plus de 10 000 photographes y ont participé durant les cinq dernières années.
    Leurs images, réalisées des Alpes aux Andes, en passant par l'Himalaya, le Groenland, la Nouvelle-Zélande ou l'Afrique, révèlent un spectacle à couper le souffle.
    En nous faisant partager leurs expériences comme leurs émotions en hauts lieux, elles contribuent à enrichir la culture de la montagne et à protéger cet espace naturel si précieux.

  • Alpicimes

    ,

    • Glenat
    • 7 Octobre 2020

    Une fois encore, les DiVertiCimes nous emmènent déambuler au sein des cathédrales minérales qui encadrent le bassin grenoblois, parfois même un peu plus loin !

    De l'autre côté des pas et des cols, et surtout au-delà des nuages, s'exécute une partition qu'il est impossible de ne pas écouter. Entre les crescendo et les decrescendo des levers et couchers de soleil, ce sont toutes les nuances de la musique qui sont célébrées par la montagne, tantôt allegro ma non troppo, tantôt dolcissimo... Une musique qu'on ne se lasse pas d'entendre quand on s'appelle Géraldine Le Duc, Sébastien Liot, Alain Herrault, Denis Testemale et Laurent Picard, les cinq membres du quintette de photographes DiVertiCimes. Pour l'occasion, c'est Jean-Michel Asselin, soliste au long cours de la musique des sommets, qui compose les textes de cet ouvrage photographique.

    « DiVertiCimes raconte la montagne, comme Giono disait la Provence, comme Soulage perçoit le noir ou Beethoven, sourd, écoutait des symphonies qu'il ne pouvait entendre. DiVertiCimes semble s'effacer derrière le paysage, ce qu'il contient, mais une petite musique nous répète avec insistance l'éphémère de la beauté, la fragilité de l'existence. Je ne sais si les photos qu'ils nous donnent sont optimistes ou pessimistes, je sais en revanche qu'elles portent la belle mélancolie de l'espoir.
    Que sera demain ? Que seront ces lacs, ces rocs gelés, ces bouquetins impassibles et ces chamois tremblotants ? Que seront ces nuages bouleversants, ces à-plats de neige, et ces personnages qui se protègent parfois d'un parapluie dérisoire ? »

  • Forêts sauvages

    ,

    • Glenat
    • 28 Octobre 2020

    Voyage au coeur des forêts du monde.

    Forêt. Un mot intimement lié à la notion du sauvage, puisque « sauvage » trouve son origine dans le latin sylvaticus, qui veut dire « forestier », « vivant dans la forêt ». Parler de « forêt sauvage » n'a aujourd'hui plus rien d'une tautologie, et évoque en premier lieu la sylve originelle, la forêt primaire.

    Des forêts primaires, il n'en reste plus beaucoup. Massivement détruites en un temps record, elles ne représentent aujourd'hui qu'un très faible pourcentage des forêts à l'échelle mondiale, dont guère plus que des « confettis » en Europe. La nécessité impérieuse de sauver ce qui reste n'est plus à démontrer, de même que celle de recréer des forêts primaires, comme le préconise Francis Hallé. Il en va de l'équilibre écologique de notre planète et de notre propre survie.

    Découvrir les forêts du monde dans tous leurs aspects et dans toute leur diversité, tel est le propos de ce beau livre, où se côtoient des arbres, des lianes, des animaux petits et grands, des fleurs, des fougères, des mousses..., tout ce qui fait la vie sauvage des forêts.

    Comment fonctionne une forêt, du sol à la canopée ? Quel est l'intérêt du bois mort ? Qu'est-ce qu'une forêt primaire ? Quels sont les différents types de forêts ? Les liens entre les forêts et les climats ? Ces questions et bien d'autres trouvent réponse sous la plume éclairante de Annik Schnitzler, spécialiste de l'écologie forestière et adepte du réensauvagement. Magnifiquement illustré par les images de l'agence Biosphoto, Forêts sauvages nous offre autant à apprendre qu'à s'émerveiller et à rêver.

  • Madagascar se dévoile dans toute sa diversité et sa singulière beauté.
    Madagascar. L'île rouge, l'île continent. Mais aussi l'île mosaïque. Ce fragment d'Afrique jeté dans l'océan Indien est un patchwork d'ethnies, de cultures, de régions et d'écosystèmes. Au fil de ses voyages sur cette terre qui l'a littéralement happé, le photographe Lionel Montico a découvert une nature foisonnante, un endémisme exceptionnel, des rites ancestraux, mais aussi un peuple profondément attachant. À travers le prisme de son regard et de ses souvenirs émus sous la plume de Marie Paturel, Madagascar se dévoile dans toute sa diversité et sa singulière beauté.

  • Alpiniste atypique, green businessman anticonsumériste, pionnier de l'escalade aux États-Unis, fervent défenseur de l'environnement, aventurier pluriel... voilà le récit de vie d'Yvon Chouinard, un simple homme épris de la liberté.

    C'est l'histoire d'Yvon Chouinard, un adolescent du sud de la Californie passionné d'escalade, devenu artisan-vagabond pour satisfaire son besoin d'autonomie et de liberté. Très tôt, le Yosemite est son laboratoire. Ses multiples ascensions de big walls vont le pousser à fabriquer son matériel de façon artisanale. Fervent défenseur du clean climbing, les grimpeurs s'arrachent ses premiers pitons et mousquetons en acier. C'est ce qui va le convaincre de produire de façon industrielle ; déjà l'on peut remarquer son éthique : réutiliser. Dans les années 1970, sa société, Chouinard Equipment - qui prendra le nom de Patagonia en 1973 -, est le premier fournisseur de matériel d'escalade des États-Unis.

    Yvon Chouinard est un audacieux qui défie et transgresse les règles. Son anticonformisme l'a mené à vivre les plus belles histoires de l'âge d'or de l'escalade, de l'alpinisme, du ski de randonnée, du surf, de la chasse sous-marine et de la pêche à la mouche ou encore de la fauconnerie et du kayak d'eau vive. Dans ce beau livre illustré de photographies d'archive inédites, il nous livre les histoires marquantes qui ont jalonné sa vie, au Yosemite, en Patagonie, au Nebraska, au Chili, aux Bahamas en compagnie de légendes de l'escalade, de l'alpinisme, du surf...

    Comment celui qui prône la connaissance et l'expérience plutôt que la possession matérielle et qui rêvait d'être trapeur est devenu l'emblème de l'alterentreprise ? Récit d'un entrepreneur pas comme les autres, qui a su privilégier l'acte à la parole et nous prouve qu'un autre modèle est possible.

  • Au-delà de toute histoire, grande et petite, d'attaches, racines ou origines, la Nouvelle-Calédonie attire, intrigue, fascine. La découvrir, c'est à coup sûr s'en faire adopter par ses habitants, et plus immédiatement encore, par sa nature d'une infinie générosité.
    Magie. Singularité. Force. Lointain. Quatre mots clés, quatre couleurs pour un patrimoine naturel exceptionnel qui cumule les labels et les records.

    On le sait...
    La Calédonie, c'est avoir sous les yeux l'image idyllique du bleu cristallin de ses lagons : l'un des plus grands du monde, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2008. Le patrimoine maritime de l'île, constitué notamment des îles loyautés - Ouvéa, Maré, Lifou - et de l'île des Pins, est préservé depuis des années grâce à la culture mélanésienne.

    On l'ignore souvent...
    La Calédonie est un eldorado vert et or pour l'écotourisme. Du nord au sud, de la brousse aux allures de Far West océanique à la nature luxuriante des côtes et de l'intérieur de la Grande Terre, se trouve une biodiversité inédite. Reptiles, plantes, oiseaux, mammifères... Le taux d'endémicité est ici le plus élevé au monde (80%).

    On le découvre toujours...
    La Calédonie, c'est voir révélé le spectacle insoupçonné de ses « lagons rouges », au sud de la Grande Terre. À quelques kilomètres de Nouméa s'étend la région des grands lacs qui a rejoint en 2013 le panthéon des sites inscrits à la convention de Ramsar - zones humides d'importance internationale.

    Du plus infime au plus impressionnant, du plus connu au plus inattendu, cet ouvrage essentiellement photographique a pour ambition de faire sortir les clichés du cadre. On connaît la carte postale, on découvre le patrimoine naturel de la Nouvelle-Calédonie à travers des regards spécifiques, des approches adaptées et insolites selon le milieu : le lagon vu du ciel ou à fleur d'eau, la brousse à hauteur de nasaux sur les chevaux avec les broussards, le sud en pirogue, 4x4, VTT... et la passion de ceux qui vivent et font vivre ce lieu magique et irréel.

  • Tribute to Otomo

    Collectif

    • Glenat
    • 18 Janvier 2017

    L'univers d'Otomo dessiné par les plus grands auteurs.

    Lors du Festival d'Angoulême 2016, une exposition a été organisée en l'honneur du Grand Prix de Katsuhiro Otomo, réunissant divers auteurs influencés par l'auteur d'Akira.
    Un projet éditorial est né de cet événement : un beau livre, réunissant toutes les planches qui y ont été exposées. De nouveaux auteurs se sont joints au cercle, dont une vingtaine d'artistes japonais : Masamune Shirow, Masakazu Katsura, Tsutomu Nihei, Katsuya Terada, pour ne citer qu'eux...
    Un ouvrage indispensable pour tous les amoureux du manga et de la bande dessinée.

  • Népal, les plus beaux treks

    David Ducoin

    • Glenat
    • 12 Octobre 2016

    Au pied des 8000 himalayens (Everest, Annapurna, etc.), David Ducoin, grand connaisseur de ce pays, nous invite dans l'intimité du Népal, LE pays du trek.

    Du royaume du Mustang aux caravanes de yacks du Dolpo en passant par les camps de base de l'Everest et le tour de l'Annapurna, du Kangchenjunga et du Makalu ; ce beau livre magnifiquement photographié nous dévoile un pays d'une diversité spectaculaire. Les ethnie Sherpa, Rai, Limbu, Tamang et Gurung vivent aux pieds des sommets qui flirtent avec les dieux. David Ducoin, photographe, cinéaste et accompagnateur de trekking nous livre son regard sur ce pays qu'il connaît bien. Depuis 25 ans, il arpente les sentiers népalais en accompagnant des groupes de randonneurs, ou à la recherche d'itinéraires plus audacieux. Des milliers de kilomètres sous les semelles, Il a vécu les plus grands moments de l'histoire du pays et en particulier le séisme du 25 avril 2015. Plus que jamais, les Népalais qui vivent pour et par le trekking ont besoin de nous. Que cet ouvrage vous invite à aller ou à retourner au Népal au plus vite !

  • Alpes sauvages

    ,

    • Glenat
    • 16 Novembre 2016

    Au coeur de la vie sauvage des plus grandes montagnes d'Europe.

    Alors que les Alpes comptent parmi les régions montagneuses les plus exploitées au monde, elles restent un territoire où la nature s'exprime avec force, à commencer par les décors grandioses dans lesquels se déroulent les cycles de la vie. Territoire d'envergure, puisque les Alpes couvrent près de 200 000 km2 - dont presque un quart est constitué d'espaces protégés - partagés entre huit pays, et s'étendent 1 200 km de long, de la Méditerranée au Danube. Depuis les forêts jusqu'aux plus hautes altitudes, l'espace alpin offre mille occasions de se reconnecter avec une nature à l'état brut.

    Magnifiquement illustré par des images de l'agence Biosphoto, cet ouvrage très documenté nous permet de découvrir les multiples aspects de ces Alpes sauvages, au gré des paysages naturels et des rencontres avec la faune et la flore bien spécifiques qui les peuplent.

  • Une trentaine de randonnées insolites parmi les plus spectaculaires, hors des sentiers classiques, pour découvrir les Alpes françaises comme vous ne les avez jamais vues.

    Ces dernières années, une façon particulière de pratiquer la randonnée s'est développée à travers quelques ouvrages et hors-séries de presse réalisés par l'auteur. Pascal Sombardier présente ici ses coups de coeur, soit une sélection des itinéraires qu'il juge les plus intéressants pour découvrir une curiosité naturelle ou jouir d'une ambiance exceptionnelle. Dans la plupart des cas, cela impose de sortir des sentiers battus et d'avoir quelques compétences en matière d'alpinisme, d'escalade, de spéléologie ou de canyoning, mais surtout d'être à l'aise en terrain escarpé et sauvage. Les itinéraires choisis sont pour beaucoup inédits et ont pour point commun d'offrir des vues spectaculaires. Ils proposent des parcours d'un style très varié, partant à la découverte d'arches ou de monolithes remarquables, de formations géologiques étranges et colorées dues à la présence de grès, de gypse ou d'ocre, se lançant dans la traversée de falaises sur des corniches de plusieurs kilomètres, remontant les marches de gigantesques amphithéâtres naturels sur des centaines de mètres, grimpant dans des failles étroites entaillant une montagne, pénétrant dans des grottes où s'épanouissent de véritables sculptures de glace, etc.

    La plupart se déroulent dans des régions dont l'intérêt ne réside pas forcément dans leur altitude, mais plutôt dans leurs reliefs et replis tourmentés. Partant du petit massif du Salève dressé sur les bords du lac Léman, on descend ainsi jusqu'aux plus hautes falaises maritimes d'Europe en passant par tous les grands massifs alpins.

  • Montagne spectaculaire

    Guillaume Vallot

    • Glenat
    • 2 Novembre 2017

    Des photographes de talent du monde entier (Sam Bié, Simon Carter, Jimmy Chin, Dom Daher, Monica Dalmasso, Alexandre Deschaumes, John Evans, Olivier Grunewald, Christian Pondella, Scott Serfas, Ben Tibbetts, Pascal Tournaire...) ont sélectionné pour cet ouvrage leurs photos de montagne les plus spectaculaires. Des images commentées et mises en lumière par le journaliste alpiniste Guillaume Vallot. En solo dans une paroi de 900 mètres, perdu dans les volutes de l'altitude, en équilibre sur une arête ou sur le fil ténu d'une highline, dans une pente de neige ou un couloir en glace... le spectacle de la montagne est partout. Et même dans la simple contemplation d'une lumière rasante éclairant, tel un projecteur céleste, un lac émeraude. Au fil des pages de Montagne spectaculaire, on a des cristaux de neige plein la figure, les doigts qui tentent d'agripper une prise imaginaire, la trouille au ventre parfois et, toujours, le souffle coupé par la beauté du spectacle qui s'offre à nos yeux.

  • Les Alpes de Doisneau

    Vladimir Vasak

    • Glenat
    • 10 Octobre 2012

    Album de l'exposition qui retrace le travail de l'artiste sur le territoire alpin où il se rendait pour ses vacances ou pour des campagnes de publicité, éclairé par les témoignages de ses filles, F. Deroudille et A. Doisneau, les approches scientifiques d'I. Lazier et J.-C. Duclos, et les analyses de V. Vasak et P. Kober.

  • Les plus belles courses des grands alpinistes

    Jocelyn Chavy

    • Glenat
    • 27 Septembre 2017

    La haute montagne n'est pas un voyage tranquille: les meilleurs alpinistes en témoignent dans cet ouvrage qui brosse en filigrane un portrait de l'alpinisme français actuel. Alpinistes passionnés toujours, ouvreurs de voies parfois, guides ou professeurs-guides très souvent... au travers de ces trente portraits se dresse la liste de course idéale : les plus belles voies, les plus difficiles, les plus pures ou celles qui les ont marqués à vie. De Lionel Daudet à Yannick Graziani, en passant par Marc Batard, Philippe Batoux, Jean-Michel Cambon ou Arnaud Petit, une trentaine d'alpinistes parmi les plus forts livrent leurs secrets, leur mémoire et leurs topos. Ils nous racontent le combat épique - souvent teinté de l'amitié d'une cordée - qui a pu les mener au sommet d'une voie des Alpes. Un récit illustré de photos souvent spectaculaires et du topo de la voie.

  • Environnement hostile, dangereux parfois, la haute montagne sécrète aussi d'indicibles beautés. De ce paradoxe, naît une intense exaltation qui pousse inlassablement à retourner « là-haut » pour ressentir physiquement la nature à l'état brut et le jeu sans cesse renouvelé des éléments. Ce livre ne présente pas une suite géographique ou exhaustive des sommets et glaciers du massif du Mont-Blanc, mais plutôt une déambulation esthétique sur le monde de l'altitude. Montagnes, lune, soleil, vent et nuages, neige et glace. Jean-François Hagenmuller aime parcourir ce monde d'altitude et d'espace en quête de beauté et de sérénité. Dans Mont-Blanc, le jeu des éléments, il nous emmène le long de fines arêtes de neige aériennes, sentir le vent qui bouscule, suivre les nuages qui dansent entre les aiguilles, se plonger dans le jeu féerique des couleurs du couchant et contempler, la nuit, le ciel étoilé qui ouvre sur l'univers.

  • Attention chefs-d'oeuvre ! Les plus belles estampes du maître de l'eau-forte.
    Reconnu aujourd'hui comme le plus grand aquafortiste de tous les temps, Rembrandt s'était déjà fait connaître à l'étranger de son vivant, en grande partie grâce à ses eaux-fortes. Ce bel ouvrage monte la diversité des genres qu'il a abordés (autoportraits, portraits, scènes de genre, scènes religieuses et mythologiques, paysages, nus), révélant l'ampleur spectaculaire de son talent. Il met en lumière les dialogues que Rembrandt a entretenus avec les grands noms de l'histoire de l'art, lui qui collectionna les estampes de ses prédécesseurs et de ses contemporains jusqu'à en faire faillite.
    Chaque gravure semble pour lui un champ d'expérimentation. Il joue avec toutes les subtilités techniques pour rendre avec le plus d'acuité possible l'expression de ceux dont il fait le portrait et renforcer la dramaturgie de la scène choisie. Ses quelque trois cents estampes forment un petit théâtre où se donne en spectacle la comédie humaine.
    Ce coffret accompagne l'ouverture du cabinet Rembrandt à Grenoble, qui expose par roulement la collection exceptionnelle du fonds Glénat pour le patrimoine et la création.

  • Mont-Blanc ; les plus belles courses ; rocher, neige, glace et mixte

    Philippe Batoux

    • Glenat
    • 21 Novembre 2012

    Afin d'atteindre ces cimes prestigieuses par les voies les plus intéressantes selon des critères bien établis au fil des ans ou apparus plus récemment, cet ouvrage présente une sélection de 100 courses incontournables, de la grande classique historique aux nouvelles lignes ouvertes ces dernières années, 100 itinéraires dans un ordre de difficulté croissante.
    L'auteur, Philippe Batoux, aborde l'historique et l'ambiance de chaque course avant de donner tous les renseignements techniques nécessaires. Des tracés sur photos et des croquis détaillés complètent cet aspect pratique. Une grande place est donnée à l'aspect visuel grâce à de nombreuses photographies de qualité valorisées par le grand format de l'ouvrage.
    Le choix des courses a été déterminé par la qualité du rocher, de l'équipement, l'esthétique de l'environnement, le prestige du sommet, l'engouement qu'elles suscitent. Les pratiques modernes sont à l'honneur : goulottes qui ne se forment qu'en hiver, falaises d'altitude équipées pour l'escalade libre difficile, enchaînements d'arêtes et traversées de grands sommets... Il y en a pour tous les goûts. À côté de noms aussi connus que l'arête des Cosmiques, la Directe américaine aux Drus, le couloir Whymper à la Verte, le Linceul et la Walker aux Jorasses ou l'arête Kuffner au Maudit, on trouve par exemple « Le festin de Babeth » aux Ciseaux, « No Siesta » aux Jorasses ou « Ma Dalton » à l'aiguille du Midi.

  • Skieurs de légende

    Alexandre Pasteur

    • Glenat
    • 15 Novembre 2017

    Pour tous ceux que le ski fait vibrer, voilà une mise en bouche de choix pour goûter à la ferveur olympique, quelques semaines avant le coup d'envoi des XXIIIe Jeux d'hiver.

    Slalom, géant, super-G, descente...
    Quelle que soit la discipline, les quarante-sept skieurs alpins présentés dans ce livre ont un point commun : les podiums. Multiples vainqueurs en coupe du monde le plus souvent, ils ont pu rafler l'or aux J.O. ou aux championnats du monde. D'Ingemar Stenmark à Lindsey Vonn, en passant par Alberto Tomba, Luc Alphand ou Katja Seizinger, ces champions ont tous laissé une trace dans la grande histoire du ski alpin de compétition. Quarante-sept destins exceptionnels et autant d'histoires trépidantes, parfois tragiques, superbement illustrées par les meilleurs photographes de la discipline. LE livre que tous les amateurs de ski voudront avoir dans leur bibliothèque.

  • Samivel ; prince des hauteurs

    Jean-Pierre Coutaz

    • Glenat
    • 21 Novembre 2012

    Il y a tout juste vingt ans disparaissait Samivel. Samivel le dessinateur, Samivel l'écrivain, le cinéaste, l'explorateur... Ce très bel ouvrage, réalisé à partir des oeuvres léguées au musée d'Ethnographie de Genève (MEG), vient rendre hommage à un prince des hauteurs.
    Célèbre pour ses aquarelles représentant la neige ou la haute montagne, l'éclectique artiste maniait avec la même dextérité la poésie, la peinture et l'humour. Si pour les amoureux de la montagne le nom de Samivel évoque spontanément aussi bien de petits bonshommes confrontés à l'immensité de la nature, que des aquarelles éthérées aux subtiles variations de bleu, bien peu savent que derrière ce pseudonyme se cache un artiste autodidacte, solitaire, inclassable : Paul Gayet-Tancrède.
    La plupart des oeuvres de Samivel sont connues, mais elles sont rarement interprétées.

    À la fin du livre, un appareil critique présente l'intégralité de la collection - illustrations, archives, objets - détenue par le musée d'Ethnographie de Genève, à qui Samivel a légué une grande partie de ses oeuvres. Le MEG, partenaire de cet ouvrage, est le deuxième musée de Suisse par l'importance de ses collections (80 000 objets et plus de 300 000 documents, témoins des civilisations traditionnelles des cinq continents).

  • Montagne ; la 4e dimension

    , ,

    • Glenat
    • 5 Octobre 2016

    Aucun alpiniste, pas même Reinhold Messner, n'a jamais vu les montagnes telles que les présente ce livre !
    Grâce aux scientifiques du DLR, l'agence aérospatiale allemande, et aux données des satellites du CNES (Centre national d'études spatiales), 13 sommets de légende prennent ici une nouvelle dimension. Leurs images virtuelles révèlent de manière impressionnante le caractère de ces montagnes où s'est édifiée l'histoire de l'alpinisme.

    Ce livre accompagne une nouvelle étape dans l'observation de la planète et de l'exploration alpine.
    À partir de données en trois dimensions « améliorées », enregistrées par les satellites Pléiades, les chercheurs et les ordinateurs de l'Agence aérospatiale allemande (DLR - Deutsches Für Luft und Zentrum Raumfahrt) ont reconstitué des images photoréalistes qui stupéfient les alpinistes.
    Ni les grimpeurs ni les pilotes d'avion ou d'hélicoptère n'ont jamais pu explorer ainsi les montagnes sous tous les angles, les embrasser toutes entières du regard et parcourir virtuellement le moindre détail de leurs reliefs.
    C'est Gerlinde Kaltenbrunner, première femme à gravir les quatorze 8000 sans oxygène qui a inspiré les scientifiques du DLR et a profité la première de leurs documents exceptionnels.
    Reinhold Messner, co-auteur tutélaire du projet, a sélectionné treize sommets ou voies mythiques pour lesquelles les données satellites ont été spécialement traitées.

    En complément de ces images inédites, le témoignage d'alpinistes d'hier et d'aujourd'hui y ayant vécu des aventures exceptionnelles rendent ces montagnes encore plus captivantes. Les récits de Pierre Mazeaud, Hervé Barmasse, Volles Risiko, Barbara Washburn, Robert Paragot, John Roskelley, Stephen Venables, Gerlinde Kaltenbrunner, Tomaz Humar, Sandy Allan, Yannick Graziani, Hansjörg Auer inscrivent les montagnes dans la dimension temporelle: une quatrième dimension.

  • LIP ; des heures à conter

    ,

    • Glenat
    • 5 Avril 2017

    LIP, la célèbre marque de montres franc-comtoise, fête ses 150 ans.

    Lip fête ses 150 ans en 2017. C'est la doyenne des sociétés horlogères françaises et la seule rescapée des ateliers du Doubs du XVIIIe siècle. S.M.B. (Société des montres bisontines), le nouvel exploitant de la marque Lip, produit et modernise certains des modèles mythiques des années 1950/1960. Dorénavant, « Himalaya », « Dauphine », « Panoramic », « Charles de Gaulle », etc. sont assemblés en Franche-Comté avec des modules quartz français. Lip ce n'est pas fini !

    Au-delà de l'histoire des hommes - fruit de l'enquête menée par Marie-Pia Coustans auprès des anciens de Lip et de ses fondateurs -, Lip c'est aussi l'histoire d'une technique qui est contée, depuis les premiers mouvements mécaniques jusqu'au quartz.

    L'auteur, spécialiste reconnue, nous livre dans un cahier illustré plus de 400 montres parmi les plus représentatives de la production de cette manufacture. Référence, date de sortie, type de mouvement... les passionnés de montres, et ils sont nombreux, seront comblés.

  • 100 ans d'explorations

    ,

    • Glenat
    • 15 Novembre 2017

    À la rencontre des aventuriers des temps modernes, qui ont déchiffré les territoires inconnus et repoussé les limites de la connaissance.

    Société des explorateurs français... Un nom qui fait rêver ! Il sonne comme la découverte du monde, il invite les esprits avides de recherches et de grands espaces à vagabonder.
    Depuis sa création en 1937 par une poignée de jeunes aventuriers encore peu connus comme Victor, Monod et Maillart, accompagnés de personnalités prestigieuses à l'image de David-Néel, Monfreid ou Audouin-Dubreuil, les membres de la Société des explorateurs ne cessent de parcourir les déserts, les forêts, les mers, les montagnes et les étendues polaires en quête d'une meilleure connaissance du monde, de ses peuples et d'eux-mêmes. Ils ont été au plus profond des océans et jusque dans l'espace ; ils ont défriché des territoires sur et sous terre ; ils ont pénétré les mystères de nos origines et découvert de nouvelles espèces de faune et de flore. Aujourd'hui encore, la Société continue d'accueillir dans ses rangs chercheurs et découvreurs animés par une passion commune : la découverte et la compréhension de notre monde et, au-delà, de l'univers. Cet ouvrage unique retrace 100 ans d'exploration française, à travers 74 expéditions menées par 92 grands explorateurs, tous membres de la Société. Parmi les expéditions majeures de ces dernières années :
    Solar Impulse avec Bertand Piccard, les expéditions de la goélette scientifique Tara, Under the pole et la découverte de l'univers sous-marin de la banquise, le premier tour du monde sur un bateau solaire par Raphaël Domjan. Ce livre réunit une iconographie exceptionnelle de plus de 450 photographies, cartes, extraits de carnets, dessins et peintures, dont de nombreux documents inédits issus des collections personnelles des explorateurs.

  • Les plus belles montagnes du monde

    Claude Gardien

    • Glenat
    • 17 Novembre 2010

    S'il ne fallait conserver qu'un seul livre de montagne, ce serait celui-là ! Parce qu'il célèbre les plus beaux sommets du monde, photographiés par les meilleurs photographes internationaux, présentés par l'un des journalistes spécialisés les plus respectés en Europe, et mis en scène en format magistral. Pour les uns, les plus belles montagnes du monde sont les plus inaccessibles, celles dont l'ascension demeure un défi, celles dont les parois sont les plus verticales, les arêtes les plus élancées, la glace et le rocher les plus purs. Pour les autres, ce sont leurs lignes idéales, le repère immanquable qu'elles constituent dans le paysage, la palette infinie de leurs teintes, qui expliquent leur séduction. Pour d'autres encore, la beauté de la montagne tient à la spiritualité, l'élan créatif qu'elle inspire, les peurs ou les épopées qu'elle a suscitées.Des Alpes à l'Antarctique, de l'Himalaya à l'Océanie, des Andes à l'Afrique, les cent montagnes que ce livre désigne comme les plus belles du monde illustrent tous les aspects de la fascination qu'elles exercent.Ce sont aussi les plus belles photos des plus fameux photographes du genre, que Claude Gardien a choisi dans le monde entier pour rendre hommage à la beauté universelle de ces montagnes.Ce recueil exceptionnel ravira tous les passionnés, grimpeurs ou spectateurs platoniques, parce qu'il procurera à chacun l'émotion esthétique et la connaissance.

  • Femmes

    Titouan Lamazou

    • Glenat
    • 7 Juillet 2010

    Une escale dans l'atelier de Titouan Lamazou À 17 ans, Titouan Lamazou décide de partir autour du monde pour réaliser un carnet de voyage et choisit le bateau comme mode de transport en proposant ses services d'équipier sur les bateaux en escale. C'est ainsi qu'il rencontre Yvon Fauconnier en 1975 avec qui il embarque sur Vendredi 13, puis Eric Tabarly dont il sera pendant deux ans l'équipier sur Pen Duick VI. Vingt ans plus tard, après avoir remporté le titre de champion du monde de course au large, il retrouve sa première vocation d'artiste, publie de nombreux ouvrages, avant de se consacrer au projet Femmes du Monde sur lequel il travaille depuis 2002. Lorsqu'il n'est pas sur l'eau, il croque, dessine et peint des femmes du monde et des enfants que l'on retrouve dans ses carnets de voyages publiés par les éditions Gallimard. Aujourd'hui, Titouan Lamazou souhaite se pencher sur cette vision de la femme et nous autorise à entrer dans son atelier de photographe : une nouvelle facette de l'artiste se dévoile pour la première fois. Durant l'été 2010, la ville de Perros-Guirec, associée aux éditions Glénat, rend hommage au talent singulier de cet artiste en lui consacrant une exposition à la maison des Traouïero.

empty