Taschen

  • Près d'un siècle après sa mort, l'artiste viennois Gustav Klimt (1862-1918) éblouit toujours par son érotisme décomplexé, ses surfaces éblouissantes et sa créativité expérimentale. Cette monographie rigoureuse et claire rassemble toutes les oeuvres majeures de Klimt et des commentaires de sommités de l'histoire de l'art, ainsi que de rares documents issus des archives personnelles de Klimt pour retracer l'évolution de son oeuvre captivante.
    Grâce à des illustrations de la plus haute qualité, notamment de nouvelles photographies de la célèbre frise du palais Stoclet, le livre raconte Klimt, figure majeure de la Sécession en 1897, ses représentations sans fard du corps féminin et sa lumineuse « période dorée », au cours de laquelle les feuilles d'or vinrent apporter une texture et une tonalité chatoyantes à des oeuvres aussi populaires que Le Baiser et le Portrait d'Adele Bloch Bauer I, surnommé le portrait de « la Dame en or ».

  • Le Caravage, de son nom de baptême Michelangelo Merisi da Caravaggio (1571-1610), a toujours été de ceux que l'on n'oublie pas. Célèbre mauvais garçon de la peinture italienne, l'artiste fut aussi honoré que controversé: violent de tempérament, précis dans sa technique, d'une créativité géniale, il fut aussi un homme en fuite. Il est aujourd'hui considéré comme un des personnages les plus influents de l'histoire de l'art.

    Cette édition Bibliotheca Universalis offre un catalogue raisonné exhaustif et détaillé du Caravage. Chacune de ses toiles y est reproduite à partir de photographies récentes en haute résolution, qui permettent un face-à-face troublant avec l'éventail de regards et de gestes génialement composé par l'artiste, ainsi que de nombreux détails révélateurs de son naturalisme hautement novateur - un pied sale, ou les doux replis d'un ventre distendu. Cinq chapitres relatent le parcours artistique complet du Caravage, ses premières commandes publiques à Rome et son ascension vers la gloire, tandis qu'une chronologie détaillée retrace sa tumultueuse vie personnelle, où le drame rôda autant que dans le clair-obscur de ses toiles.

  • Il est l'un des êtres humains les plus accomplis ayant jamais existé. Léonard de Vinci (1452-1519) représente encore aujourd'hui l'image même du génie de la Renaissance. Complétant à merveille l'édition des oeuvres graphiques de Léonard, cet ouvrage offre un catalogue raisonné synthétique de toutes ses peintures remarquables.

    Issu de notre célèbre monographie Léonard de Vinci au format XL, le livre retrace en 10 chapitres la vie et l'oeuvre de l'artiste, et présente l'ensemble de ses peintures connues à ce jour en s'appuyant sur ses lettres, contrats, journaux et écrits pour révéler l'homme derrière des oeuvres si magistrales. De la Vierge aux rochers et la Vierge à l'Enfant avec sainte Anne à la toujours fascinante Joconde, on découvre certains des plus beaux trésors du Louvre, du Prado et de la National Gallery de Londres, ainsi que des oeuvres disparues au fil du temps, tout aussi surprenantes par leur précision et leur maîtrise.

  • Avant d'atteindre le jeune âge de 30 ans, Michelangelo Buonarroti (1475-1564) avait déjà sculpté la Pietà et David, deux des oeuvres les plus célèbres de toute l'histoire de l'art. Sculpteur, mais aussi peintre, dessinateur et architecte, les créations de ce maître absolu de la Renaissance sont uniques : aucun artiste, avant ou après lui, n'a produit une oeuvre d'une telle envergure et d'une telle diversité.

    Cette toute nouvelle publication TASCHEN retrace l'ascension de Michel-Ange jusqu'aux plus hautes sphères culturelles de la Renaissance. Dix chapitres richement illustrés couvrent les peintures, sculptures, créations architecturales et dessins de l'artiste, et se penchent avec une attention particulière sur le tour de force artistique que sont les fresques de la chapelle Sixtine. Les reproductions en pleine page et les agrandissements de détails permettent au lecteur d'apprécier les subtilités du répertoire du maître, tandis que l'essai biographique aborde les traits et faits plus personnels de sa vie, comme sa nature solitaire, sa soif d'argent et de commandes, son immense richesse et ses talents d'investisseur foncier.

  • Peintre, sculpteur, écrivain et cinéaste, Salvador Dalí (1904-1989) fut l'un des plus grands excentriques et exhibitionnistes du XXe siècle, provoquant sur son passage de violentes controverses. Il fut un des premiers à appliquer les théories de Sigmund Freud et de la psychanalyse à la peinture, approchant le subconscient avec une sensibilité et une imagination extraordinaires.Cet ouvrage présente tout l'oeuvre peint de Salvador Dalí. Après de nombreuses années de recherche, Robert Descharnes et Gilles Néret ont finalement réussi à localiser tous les tableaux de cet artiste si prolifique. Beaucoup de ces oeuvres étaient demeurées inaccessibles pendant des années, tant et si bien que près de la moitié des illustrations de ce livre n'avaient quasiment jamais été montrées auparavant.

  • Peu d'artistes peuvent se prévaloir d'une renommée et d'une influence aussi durables au fil des siècles et des continents que Michelangelo Buonarroti (1475-1564). Son surnom il divino (le divin), en usage depuis les années 1530, a perduré jusqu'à aujourd'hui. Ses exploits de sculpteur, peintre et architecte restent plus que jamais uniques et inégalés. Ses créations comptent parmi les oeuvres d'art les plus connues au monde.

    Cette nouvelle édition de notre Bibliotheca Universalis rend hommage à l'oeuvre graphique de Michel-Ange, témoignant de sa maîtrise admirable du trait, de la forme et du détail, depuis ses structures architecturales jusqu'à ses anatomies parfaites. Le livre réunit bon nombre des dessins les plus beaux, conservés dans les musées et les collections particulières du monde entier, tout comme les notes et révisions de sa main, qui dévoilent, dans une proximité saisissante, l'ambition et l'envergure de la pratique de Michel-Ange, mais aussi les procédés par lesquels son art se manifeste. Un chapitre regroupe les dessins attribués ou réattribués à Michel-Ange et nous donne un nouvel aperçu de son oeuvre graphique dans toute sa diversité et de l'exploration infinie de son génie.

  • Au fil des années, des architectes talentueux se sont attelés avec enthousiasme au défi de concevoir des bâtiments de petite taille mais parfaitement agencés. Aujourd'hui, alors que budgets et espaces disponibles tendent à se réduire, nombre d'architectes adoptent une démarche centrée sur la conception de lieux qui, bien que modestes par leurs dimensions, sont résolument ambitieux, novateurs et prescripteurs de tendances par leur forme. Qu'ils s'inscrivent dans les villes japonaises, où les grands espaces sont rares, ou à la frontière entre art et architecture, les petits bâtiments présentent beaucoup d'avantages et poussent les designers à en faire plus avec moins.

    Maison de poupée pour Calvin Klein à New York, théâtre pour enfants à Trondheim, cabanons de vacances et logements pour les victimes de catastrophes naturelles, tous témoignent de cette nouvelle volonté des architectes de voir grand pour les petits espaces. Le lauréat du prix Pritzker en 2013, Toyo Ito, en fait partie, tout comme des architectes émergents au Portugal, au Chili, en Angleterre et en Nouvelle-Zélande. Avec des noms mondialement connus ou des talents tout frais, découvrez la création architecturale à une nouvelle, petite échelle.

  • Utagawa Hiroshige (1797-1858) est un des derniers grands artistes de la tradition de l'ukiyo-e. Littéralement « images du monde flottant », l'ukiyo-e était un art particulier florissant entre le 17e et le 19e siècles, venu à incarner l'image que le monde occidental se faisait du Japon. Images d'hédonisme à bien des égards, les scènes ukiyo-e représentaient souvent les vives lumières et attractions d'Edo (aujourd'hui Tokyo) : belles femmes, acteurs et lutteurs, vie citadine et paysages spectaculaires.

    S'il a traité toute une variété de sujets, Hiroshige est surtout connu pour ses paysages et son dernier chef-d'oeuvre, la série des « Cent vues célèbres d'Edo » (1856-1858), qui dispense diverses scènes de la vie quotidienne au fil des saisons, des rues commerçantes trépidantes aux merveilleux vergers de cerisiers.

    Cette réédition a été réalisée grâce à une des plus belles séries complètes de gravures sur bois anciennes, propriété du Musée mémorial d'Ota à Tokyo. Chacune des 120 illustrations s'accompagne d'une description qui permet aux lecteurs de se plonger dans ces superbes vues débordant de vie, devenues des modèles de « japonisme », qui ont inspiré les artistes impressionnistes, post-impressionnistes et Art Nouveau, de Vincent van Gogh à James McNeill Whistler.

  • Selon la majorité des historiens d'art, l'aventure de l'art moderne a débuté à Paris il y a environ 150 ans. Un cercle de peintres, aujourd'hui connus sous le nom d'impressionnistes, se mit à travailler par touches rapides et libres. Ils privilégièrent les sujets de la vie quotidienne et urbaine, au lieu des pompeuses scènes héroïques, et échappèrent à la puissance des Salons en organisant leurs propres expositions indépendantes.

    Après cette première attaque contre une pratique académique dépassée, il n'était plus question de faire marche arrière. Constamment nourris par une aspiration à défier, innover et inspirer, les styles modernistes se succédèrent : symbolisme, expressionnisme, futurisme, dadaïsme, art abstrait, Nouveau Réalisme, Surréalisme, expressionnisme abstrait, Pop Art, art minimal et art conceptuel.
    />
    Cette incontournable synthèse retrace l'inépuisable énergie de l'art moderne en présentant, année après année, les oeuvres révolutionnaires qui ont déjoué les conventions et brisé les barrières. En introduction, des essais mettent en lumière les mouvements modernistes les plus significatifs et les plus influents. Ils sont complétés par des textes expliquant chaque oeuvre majeure et présentant son créateur.

  • La Polaroid Corporation détient la plus grande collection de photographies instantanées au monde. Lancée par le fondateur de Polaroid, Edwin Land, et le photographe Ansel Adams, elle regroupe aujourd'hui près de 23.000 images de centaines de photographes du monde entier, dont des oeuvres réalisées par des artistes comme David Hockney, Andy Warhol ou Jeanloup Sieff.Véritable plongée dans les archives de la firme, The Polaroid Book rend hommage à ce support qui défie le temps, à l'ère du numérique. Telle une immense pellicule Polaroid, cette anthologie révèle les oeuvres de grands noms du genre et d'inconnus, célébrant les possibilités infinies contenues entre les marges blanches de la photographie instantanée.Inclut:plus de 250 oeuvres de la Collection PolaroidUn essai de Barbara Hitchcock, de Polaroid, sur les débuts de la photo instantanée et l'histoire de cette collectionun chapitre détaillant les différents appareils PolaroidÀ propos de la collectionBibliotheca Universalis: la compilation culturelle indispensable qui rend hommage à l'éclectisme de l'univers TASCHEN !

  • Si l'évolution de votre téléphone, la forme de votre brosse à dents ou l'histoire de votre machine à laver éveillent un tant soit peu votre curiosité, vous vous plongerez avec le plus grand intérêt dans cette édition complète et mise à jour d'Industrial Design A-Z.

    Retraçant l'histoire du design industriel depuis la Révolution industrielle jusqu'à nos jours, le livre révèle les synergies de forme et de fonction qui jouent sur notre vie quotidienne. Depuis l'appareil photo jusqu'aux ustensiles de cuisine, en passant par les Lego ou la Lamborghini, nous partons à la rencontre de designers singuliers, d'entreprises d'envergure mondiale et surtout de tous ces produits de génie qui ont trouvé leur place à chaque instant de notre vie.

    /> Aux côtés des célèbres designers, comme Marc Newson et Philippe Starck, et des grandes marques internationales, telles que Braun, Samsung et Apple, des nouveaux venus moins connus, parmi lesquels Brompton Bicycles, concepteur de vélos pliants, et le fabricant d'éoliennes Enercon, témoignent d'une production au rythme effréné qui est celui du design, tout en répondant aux priorités et aux défis actuels les plus impérieux en y adaptant leur créativité.

  • L'histoire de la photographie remonte à près de 180 ans, mais celle-ci n'a été reconnue comme mode d'expression artistique à part entière que récemment. Le Musée Ludwig de Cologne a été le premier musée d'art contemporain à consacrer une place significative à la photographie internationale. La collection L. Fritz Gruber, qui forme le coeur du musée et à partir de laquelle cet ouvrage a été élaboré, est une des plus importantes d'Allemagne, l'une des plus intéressantes au monde.

    Cet ouvrage offre un aperçu fascinant de la variété et de la richesse de la collection: de l'art conceptuel à l'abstraction, en passant par le reportage, mouvements et genres majeurs sont tous représentés à travers une vaste sélection des photographies les plus marquantes du siècle. D'Ansel Adams à Piet Zwart, plus de 850 oeuvres classées dans l'ordre alphabétique de leurs auteurs, offrent un panorama exceptionnel de la photographie du XXe siècle. La présentation de ces oeuvres s'accompagne de descriptions et d'indications biographiques sur les photographes.

    Édité par le Musée Ludwig de Cologne.

    Les auteurs: Reinhold Mißelbeck, Marianne Bieger-Thielemann, Gérard A. Goodrow, Lilian Haberer, Ute Pröllochs, Anke Solbrig, Thomas von Taschitzki et Nina Zschocke.

  • L'idée de grimper à un arbre pour y trouver refuge, ou simplement de voir la terre ferme sous un autre angle, est aussi vieille que l'humanité. Avec cet ouvrage soigné de TASCHEN, partez découvrir ces plus belles aventures arboricoles, et visitez 50 des cabanes perchées les plus belles, créatives et enchanteresses du monde.

    Vous atteindrez des sommets en visitant toutes sortes de structures posées au milieu des branches, qu'elles soient romantiques ou contemporaines, conçues par des architectes réputés ou des artisans peu connus - maison de thé, restaurant, hôtel, salle de jeux pour enfants ou simples perchoirs depuis lesquels contempler la vie. Profitez de la vue et vous découvrirez que les seules limites que connaissent les concepteurs de cabanes perchées sont celles de leur imagination. Avec une abondance de photos et d'illustrations magnifiques, ce livre est une ode à un mode de vie alternatif, où l'imagination et le jeu rencontrent la conscience écologique.

  • Au tournant du XXe siècle, le photographe américain Edward Sheriff Curtis (1868-1952) se lance dans le projet qui l'occupera pendant trente ans, pour composer une étude magistrale sur les Indiens d'Amérique du Nord. Son approche ambitieuse, tant d'un point de vue artistique que scientifique, lui a permis de recenser en mots et en images les traces du mode de vie traditionnel des Indiens, déjà en voie de disparition.

    Se dévouant entièrement à cette entreprise, Curtis est parti à la rencontre de 80 tribus amérindiennes, de la frontière du Mexique au détroit de Behring, gagnant leur confiance grâce à sa patience et sa sensibilité. Son oeuvre a été publiée en 20 volumes entre 1907 et 1930 sous le titre de The North American Indian, mais le tirage étant limité à 272 exemplaires, les originaux sont vite devenus très rares.

    Ce livre rassemble l'intégralité du portfolio amérindien de Curtis en une seule publication, offrant ainsi à nouveau accès à cette extraordinaire entreprise, précieux document historique et triomphe de la forme photographique.

  • Préparez-vous à frémir de peur avec cette édition révisée et étoffée de notre histoire du cinéma d'horreur. Cet ouvrage glaçant rassemble 640 pages grouillant des tueurs, fantômes, zombies et cannibales les plus terrifiants, et revient notamment sur les oeuvres cinématographiques les plus épouvantables de l'histoire, des esprits vacillants des années 1920 aux frousses avec effets spéciaux du XXIe siècle.

    Au fil de ses 10 chapitres illustrés, cet abrégé observe au plus près les personnages et les thèmes favoris du cinéma d'horreur: dystopies et science-fiction, maisons hantées, femmes tueuses ou loup-garou. Chaque élément emblématique du genre est exploré sous l'angle esthétique et historique pour montrer comment le cinéma d'horreur joue sur les peurs humaines archétypales autant que sur des angoisses sociales et culturelles spécifiques.

    Une partie distincte présente un Top 50 des films d'horreurs à classer au rang de chefs-d'oeuvre, depuis des classiques en noir et blanc comme Dr Jekyll et Mr Hyde ou Godzilla à Rosemary's Baby, Le Dieu d'osier, Shining, Le Projet Blair Witch et bien d'autres. Le livre est émaillé d'images dont d'inédites provenant des archives de David Del Valle, parmi lesquels des affiches de films, des croquis de décors, des instantanés de films et des photos de plateau.

  • Autant flâneur que photographe, Eugène Atget (1857-1927) adorait arpenter les rues. Après s'être essayé à la peinture et à la scène, ce natif de Libourne se tourna vers la photographie et déménagea à Paris. Il fournissait de la documentation pour les peintres, les architectes et les décorateurs de théâtre, mais se passionna pour ce qu'il appelait des « documents » de la ville et de ses environs. Peu de personnages figurent dans ses images qui montrent surtout l'architecture, le paysage et les artéfacts qui ont façonné l'environnement social et culturel.

    Atget ne fut pas particulièrement reconnu de son vivant, mais dès les années 1920, il attira l'attention de l'avant-garde dada et surréaliste, par l'intermédiaire de Man Ray. Quatre de ses images, avec leur mélange singulier de réalisme et de mystère, parurent dans le journal surréaliste La Révolution surréaliste, tandis que Man Ray et d'autres artistes proches de son cercle achetaient des tirages d'Atget. Sa renommée grandit après sa mort grâce à plusieurs articles et une monographie de Berenice Abbott. Plusieurs grands photographes, dont Walker Evans et Bill Brandt, ont depuis reconnu avoir une dette à l'égard d'Atget.

    Cette nouvelle édition de TASCHEN rassemble près de 500 photographies issues des archives d'Atget au Musée Carnavalet et à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris afin de rendre hommage à son regard hors du commun porté sur le paysage urbain et à son évocation d'un Paris disparu. Au fil des avenues et des ruelles, au gré des boutiques et des églises, dans les cours intérieures, le long des arcades et à travers les vingt arrondissements de la capitale, on découvre le portrait unique d'une ville bien-aimée et les secrets d'un maître de la photographie.

  • Fervent admirateur de la culture de l'Égypte et de l'Orient antiques, Achille-Constant-Théodore-Émile Prisse d'Avennes (1807-1879), orientaliste, auteur et artiste français, fut l'un des plus éminents égyptologues, bien avant la naissance même de cette discipline.
    Prisse débute ses explorations en 1836, arpentant les sites qui jalonnent la vallée du Nil, se présentant souvent sous le nom égyptien d'Edris Effendi. Il commence à publier ses notes, dessins et impressions obtenues par frottage sous le titre de Monuments égyptiens, modeste recueil de 51 planches qui suscite cependant un grand enthousiasme dans les cercles intellectuels et populaires. Encouragé par ce succès, Prisse retourne en Égypte pour approfondir son travail à la fin des années 1850. Il en revient avec L'Histoire de l'art égyptien et L'Art arabe, immenses oeuvres qui offrent un inventaire résolument complet de l'art égyptien.
    Ses albums dévoilent l'architecture, l'art graphique, la sculpture, la peinture et les arts industriels et mineurs à travers des coupes, des plans, des détails architecturaux et des décors de surface, le tout reproduit avec une sensibilité et une précision extrêmes. Comparé à d'autres ouvrages issus des grandes expéditions nationales menées en Égypte à cette période, l'inventaire de Prisse demeure le plus important recueil illustré de l'art égyptien, signé par un seul homme.
    Découvrez la collection complète des illustrations inégalées de Prisse dans un bijou visuel et un trésor d'archéologie tout en symétrie et en complexité. Auparavant seulement disponible au format XL, cette édition « Bibliotheca Universalis » rassemble tout le mystère et la richesse du recueil pionnier de Prisse dans un format compact et accessible.

  • Depuis la première édition TASCHEN de Manga Design, le phénomène de la bande dessinée japonaise a engendré des personnages encore plus captivants et des nouveaux talents en cascade. Cette édition revue et actualisée donne les dernières nouvelles des plus grands et des derniers créateurs et dessinateurs de la scène manga.

    À travers un répertoire alphabétique, on découvre les grandes stars - humaines et imaginaires - d'un secteur aujourd'hui largement mondialisé, qui inspire les publicitaires, les réalisateurs, les professionnels de la création et les millions de fans absolus, sans parler du style « cosplay », qui voit les passionnés de mangas, en costumes ultraperfectionnés, se rencontrer pour fêter leurs personnages préférés lors d'immenses rassemblements qui ont lieu de Los Angeles à Leipzig.

    Des grands maîtres, tels qu'Osamu Tezuka (créateur d'Astro Boy) et Katsuhiro Otomo (créateur d'Akira), aux nouveaux talents tels que Hajime Isayama, chaque entrée comprend des informations biographiques et bibliographiques, des descriptions des principaux personnages et, bien sûr, une myriade de reproductions de pages et de couvertures des meilleurs mangas de chaque artiste.

  • Il n'y a pas si longtemps, certains considéraient le bois comme un matériau du passé, remplacé depuis bien des décennies par des composants plus modernes comme le béton et l'acier. La vérité est tout autre. Grâce aux nouvelles techniques de fabrication et à ses avantages écologiques, le bois connaît un formidable regain dans la construction contemporaine.

    Cet ouvrage de la collection Bibliotheca Universalis se penche sur la façon dont les architectes du monde entier créent et innovent avec ce matériau fondamental. À travers les folies, les bâtiments de grande envergure et les ambitieux schémas de renouvellement urbain présentés, il célèbre la diversité des traitements du bois par les architectes de différents horizons. On voit ainsi combien le bois peut à la fois transformer les espaces urbains, comme dans le cas du Metropol Parasol de Séville conçu par Jürgen Mayer H., et permettre des interventions sensibles dans des environnement naturels, comme le Termas Geométricas Hot Springs Complex de Pucón, au Chili, signé Germán del Sol.

    Fidèle à l'esprit des titres TASCHEN dédiés à l'architecture, ce livre rend hommage à nombre de talents internationaux émergents ainsi qu'à de grands noms comme Tadao Ando et Renzo Piano. Il célèbre la vision novatrice de chaque architecte et s'intéresse aux techniques, aux tendances et aux principes qui guident leur travail avec le bois. Il évoque aussi le fraisage assisté par ordinateur, qui a permis de toutes nouvelles formes, la déforestation responsable, qui rend le bois compatible avec nos préoccupations environnementales, et surtout, l'attrait inaltérable que le bois exerce sur nos sens et notre psyché, en apportant à nos trépidantes vies modernes un peu de simplicité et de chaleur.

  • En 1968, interrogé sur le sens métaphysique de 2001: l'odyssée de l'espace, Stanley Kubrick répondait: « Ce n'est pas un message que j'ai voulu transmettre en paroles. 2001 est une expérience non verbale... J'ai essayé de créer une expérience visuelle qui pénètre directement l'inconscient avec son contenu émotionnel et philosophique ».

    Désormais disponible parmi nos ouvrages de la collection Bibliotheca Universalis, Les Archives Stanley Kubrick suit le même principe. De la scène d'ouverture du Baiser du tueur aux derniers plans d'Eyes Wide Shut, le livre présente les images magistrales tirées des films de Kubrick, reproduites en séquences, à travers des photogrammes fascinants et instructifs. Il dévoile le processus créatif de Kubrick grâce à des documents passionnants extraits des archives du cinéaste, parmi lesquels des éléments de conception des décors, des croquis, des lettres, des scénarios, des esquisses, des notes et des plans de tournage.

    Ce matériel visuel et issu d'archives est accompagné d'essais signés par d'éminents spécialistes de Kubrick, des articles écrits par et sur Kubrick, ainsi qu'une sélection de ses meilleures interviews. Le résultat offre un voyage érudit en images, dans les archives du réalisateur, à travers des chefs-d'oeuvre du cinéma du XXe siècle ainsi que dans l'esprit méticuleux de leur créateur.

  • Des premières photos prises en 1827 par Nicéphore Niépce, après un temps d'exposition de huit heures, à celle déchirante de la petite fille brûlée au napalm saisie par Nick Ut, les 50 photographies composant ce recueil ont défini une époque, écrit l'Histoire ou fait ressentir une émotion si profondément universelle et humaine qu'elles sont devenues des icônes connues du monde entier. Chaque image est passée au microscope, révélant l'histoire de ce médium et son influence sur la culture et la société.À propos de la collectionBibliotheca Universalis: la compilation culturelle indispensable qui rend hommage à l'éclectisme de l'univers TASCHEN !

  • Nous avons tant vu certains bâtiments des années 1950 et 1960 dans des livres ou des magazines qu'ils représentent aujourd'hui l'esprit du design architectural de cette époque. Mais qu'en est-il de ceux qui ont été oubliés en route et qui n'ont jamais, ou presque, trouvé leur place dans ces publications ?
    Le flux d'informations visuelles est absolument essentiel au développement, à l'évolution et à la promotion des courants architecturaux. Un bâtiment qui n'est pas assez mis en valeur et dont on ne publie quasiment pas, voire jamais, la photo, ne pourra jamais être pris en compte dans le discours général sur l'architecture. Julius Shulman a photographié de nombreux bâtiments dont les clichés sont tombés dans l'oubli, et eux avec. Grâce à ce livre, TASCHEN les fait sortir de l'ombre et propose un grand hommage au modernisme californien sous toutes ses formes.
    Les archives inexploitées de Julius Shulman font apparaître un visage oublié du modernisme. En rassemblant près de 200 chefs-d'oeuvre délaissés, Modernism Rediscovered rend hommage à ces réalisations moins célèbres, mais tout aussi exceptionnelles et essentielles dans la constitution de ce mouvement moderne de l'architecture. C'est un peu comme si on se glissait à l'intérieur d'une histoire intime, dans des maisons rarement présentées que l'on n'avait jusqu'ici pas vraiment eu la chance d'apprécier...

  • Annoncé comme une « expérience repoussant les limites de l'esprit », L'Homme qui venait d'ailleurs (The Man Who Fell to Earth) de Nicolas Roeg, sorti en 1976, a sidéré le monde du cinéma. Véritable coup de maître dans l'art de la science fiction, le film n'a pas seulement provoqué des hallucinations visuelles et proposé une exploration obsédante de la folie contemporaine, il a aussi permis à une légende du glam-rock, David Bowie, de faire ses débuts d'acteur, dans le rôle principal de l'extraterrestre paranoïaque Newton.

    Inspiré du roman de science-fiction L'Homme tombé du ciel (The Man Who Fell to Earth) signé Walter Tevis, L'Homme qui venait d'ailleurs suit le destin de Newton, un extraterrestre débarqué sur terre pour y trouver de l'eau : sa transformation en riche entrepreneur grâce aux technologies révolutionnaires de sa planète d'origine, son éveil à la sexualité avec la jeune Mary-Lou, puis la révélation de son identité d'extraterrestre, son emprisonnement, son abandon et son basculement vers l'alcoolisme. Dans tout le film, Roeg convainc par son séduisante casting, dont Bowie bien sûr, excellent dans son personnage de voyageur de l'espace décalé, mais aussi Candy Clark, Rip Torn et Buck Henry, interprètes parfaits dans leur rôle.

    Pour célébrer les 40 ans de ce film culte, TASCHEN sort son The Man Who Fell to Earth avec une profusion d'images extraites du film ou prises pendant le tournage par le photographe de plateau David James, y compris les nombreux clichés d'un Bowie jouant à plein sur son ambiguïté. Une introduction inédite dévoile le tournage du film et son impact au-delà, grâce au récit exclusif de David James, témoin direct de la naissance de ce chef-d'oeuvre de la science-fiction.

  • Au cours des trente années suivantes, Steinweiss réalise des milliers d'oeuvres originales sur les pochettes de disques de musique classique, de jazz ou de variétés pour Columbia, Decca, London et Everest, ainsi que des logos, des étiquettes, des supports publicitaires, et même sa propre police de caractère, la «Steinweiss Scrawl». Ses créations audacieuses, rassemblées ici dans toutes leurs combinaisons de typographie innovante et d'illustrations élégantes, ont révolutionné la manière dont les disques étaient vendus.

    Ce livre inclut les souvenirs et objets personnels de Steinweiss liés à sa carrière fascinante, ainsi que de précieux essais du directeur artistique et designer Kevin Reagan, récompensé trois fois par les Grammy Awards, et de l'historien du graphisme Steven Heller.

empty