Armand Colin

  • Ce dictionnaire déjà traduit dans une dizaine de langues présente les grandes questions de dramaturgie, d'esthétique, de sémiologie et d'anthropologie théâtrale. Il constitue une somme sur l'histoire, la théorie et la pratique des arts de la scène et un outil particulièrement précieux pour l'étudiant tout au long de son parcours en études théâtrales ou au conservatoire.

    Les notions clés de l'analyse textuelle et scénique  y sont définies et explicitées  à travers des exemples pris à la fois dans la dramaturgie classique et dans les mises en scène contemporaines. En traitant également des expériences  interculturelles et interartistiques, ce dictionnaire encyclopédique permet une approche actuelle et plurielle des textes dramatiques et des représentations.
    4e édition entièrement revue et fortement augmentée.

  • Le théâtre appartenant aux arts du spectacle ne s'accomplit que dans la représentation. Le texte, lui, n'est qu'une partition. Sa lecture nécessite une réflexion, qui est pour le lecteur une tentative de mise en scène de reconstruction intérieure de ce monde en mouvement.
    Cet ouvrage, consacré au théâtre français du Moyen Âge à nos jours, mêle l'approche formelle et l'étude historique du genre dramatique dans sa spécificité. Il montre comment chaque époque a résolu à travers des formes différentes (farce, comédie, tragédie, drame, pièce contemporaine) les problèmes de la scène.

  • Le théâtre se décline à présent sous bien d'autres formes que celle de la représentation scénique d'une action fictive incarnée par des acteurs. Depuis les années 1960 et les défis de la performance, les expériences spectaculaires et performatives se sont multipliées.
    L'auteur dans ce Dictionnaire de la performance et du théâtre contemporain a choisi quelque 350 termes et notions pour replacer le théâtre et les spectacles dans le contexte des arts et des méthodes d'analyse. Il puise généreusement dans la théorie des médias, l'anthropologie, l'esthétique et la philosophie de l'art.

  • Le théâtre n'existe que dans le présent d'une rencontre entre deux groupes humains : celui des acteurs porteurs de la fiction et celui des spectateurs. Une fois la rencontre passée, il ne reste plus que des traces : un texte, des images, des souvenirs. La scénographie est l'une de ces traces les plus lisibles du présent de cette rencontre.
    À travers l'analyse de nombreux textes, dessins, plans, enluminures, peintures et photographie, l'auteur nous propose une lecture emblématique, rhétorique ou allégorique des décors.
    Ces vestiges du temps - où architecte, machiniste, décorateur ou peintre pour n'être pas « scénographes » ne cessèrent pourtant pas de collaborer à la perpétuelle invention de l'espace scénique - sont aussi porteurs d'une vision du monde.
    /> Car le théâtre qu'il soit cérémonie religieuse, comme dans l'Antiquité grecque et au Moyen Âge, ou divertissement comme à Rome ou en Italie à la Renaissance, est l'expression d'une civilisation, d'une époque, d'une pensée.

  • Mise en scène des classiques et des textes contemporains, performance, théâtre du geste, dramaturgie de l'acteur, lecture scénique, nouveaux médias, théâtre de la déconstruction, expériences interculturelles, etc.  Cet ouvrage ambitieux suit de près l'évolution historique de la mise en scène, il explore les frontières de l'exercice (improvisation, lecture, etc.), puis confronte mise en scène et performance.

    Les grandes tendances de la scénographie en France et la mise en jeu des textes contemporains sont présentées et analysées. La dramaturgie du geste et de l'acteur est analysée à partir d'exemples concrets.  La représentation des classiques donne l'occasion d'un bilan de l'interprétation et de ses méthodes de jeu.

  • Cet ouvrage présente une méthodologie de l'étude des textes de théâtre explorant plusieurs pistes : l'importance donnée à l'espace et au temps, la focalisation sur le personnage ou l'apport récent de la linguistique dans l'approche du dialogue. Cette 3e édition inclut notamment de nouveaux éléments sur l'évolution des dramaturgies et des pratiques de mise en scène.

  • nouvelle présentationDestiné aux étudiants en lettres, aux élèves des classes préparatoires et à tous ceux pour qui la scène est objet d'intérêt professionnel ou de plaisir, ce livre présente les grandes théories - du texte, de l'écriture dramatique, de la représentation - sur lesquelles le théâtre moderne s'est appuyé pour se justifier et se transformer.
    En effet, si toute pratique artistique se développe à partir d'attendus théoriques, en retour toute théorie se nourrit de la pratique qu'elle fonde. Le théâtre n'échappe pas à cette règle et son histoire montre, par exemple, comment à partir des années 1880 les théories du texte deviennent des dramaturgies individuelles (Claudel, Genet, Beckett) tandis que les réflexions sur la pratique de la scène fournissent des « modèles », orientent le renouvellement du théâtre et président à toutes ses mutations. Arrière-plans idéologiques, progrès techniques, influences étrangères sont autant d'éclairages apportés par l'auteur et qui permettent de comprendre les métamorphoses de notre théâtre, du XVIIe siècle à aujourd'hui.

    Jean-Jacques Roubine, docteur ès lettres, il a participé aux ouvrages, parus chez Bordas, L'Opéra et Le Théâtre du geste, ainsi qu'au Dictionnaire des littératures de la langue française.

  • Le texte théâtral a un statut particulier : il est à la fois matériau du spectacle et oeuvre littéraire. Son approche exige une démarche spécifique qui tient compte de ce double aspect. Cet ouvrage aborde les différents problèmes que soulève la théâtralité du langage dramatique :
    élaboration de la fable, traitement de l'espace et du temps, construction du personnage, fonctionnement du dialogue théâtral, autant de questions sur lesquelles, à travers de nombreux exemples, il apporte des repères utiles, afin de guider les étudiants dans leur lecture des textes de théâtre.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'analyse des textes dramatiques est dans une situation paradoxale : on a tellement répété depuis un siècle que le théâtre n'appartient pas à la littérature mais aux arts de la scène qu'on en a presque oublié l'analyse du texte.  Il est donc devenu très difficile de proposer une méthode d'analyse des textes modernes et contemporains. C'est pourtant ce que nous avons tenté de faire : décrire et interpréter des pièces, en dépit de leur foisonnante diversité et de leur abord difficile : nous donnons un aperçu d'une dizaine de pièces de langue française et de leur fonctionnement afin de contribuer à mettre au point une méthodologie de la lecture du théâtre écrit contemporain, librement inspirée de l'analyse dramaturgique mais aussi des travaux d'Eco, de l'esthétique de la réception et de la coopération du lecteur.  Ce livre s'adresse aux étudiants en lettres et en théâtre, aux élèves comédiens ainsi qu'au public intéressé, mais parfois aussi désorienté par l'écriture dramatique d'aujourd'hui.  Patrice PAVIS, après avoir été professeur à l'université de Paris 8, est actuellement professeur au département de l'université du Kent à Cantorbéry et à l'université nationale des Arts de Corée.

  • La seule véritable initiation à la pratique des textes dramatiques de la Rome ancienne.

    Analyse de pièces romaines, de comédies et de tragédies.

  • Étudier le théâtre suppose de s'interroger sur le statut original du texte théâtral, à la fois oeuvre littéraire et matière du spectacle.
    À l'aide d'exemples empruntés au répertoire classique et contemporain, cet ouvrage fournit des éléments de méthode pour aborder la lecture d'une oeuvre théâtrale : spécificité du langage, dramaturgie, mise en scène...
    Il propose également un panorama historique des différentes théories esthétiques concernant la comédie, la tragédie et le drame.
    Cette nouvelle édition revue et corrigée prend en compte les derniers acquis des études théâtrales.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis l'Antiquité, l'esthétique théâtrale apparaît comme une pensée interrogeant sans relâche l'art du théâtre et ses pratiques.
    L'objectif de ce livre est de faire découvrir les principales théories du théâtre tout en offrant une réflexion sur les grandes questions concernant la création et la réception de l'oeuvre théâtrale. Les positions esthétiques des principaux théoriciens du théâtre, de Platon à Brecht, sont abordées, tandis que sont mises en lumière les filiations qui nous permettent encore aujourd'hui de penser le théâtre, du texte à la mise en scène. 

  • Un grand "classique" sur le théâtre classique publié en 1950. En rupture avec une certaine tradition, Scherer, le grand inspirateur des études supérieures de théâtre en France, refusait de séparer érudition et fréquentation des salles. Son ouvrage étudie la technnique de la littérature dramatique française classique, au sens d'art de composition des pièces de théâtre. La bibliographie est actualisée et les annexes allégées et revues par Georges Forestier et Colette Scherer.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au tournant des deux siècles des mouvements de transformation dans les pratiques théâtrales paraissent assez puissants pour dessiner de nouvelles lignes de force et introduire dans les manières d´écrire, de dire et de faire du théâtre des changements durables.  Dans ce texte à deux voix, Jean-Pierre Ryngaert analyse les principales mutations qui ont marqué les « fabriques d´écriture » et les « façons de raconter » des histoires. Julie Sermon, dans une partie intitulée « Le vivant et la technique », examine les renouvellements des formes de jeu, de narration et de représentation, liés aux dialogues que les auteurs et les praticiens de la scène instaurent avec les langages et les outils propres à leur environnement technologique.  L´approche dramaturgique et pédagogique commune propose au lecteur des entrées multiples afin de saisir et questionner les enjeux d´une réalité théâtrale qui s´est considérablement diversifiée.  JULIE SERMON est maître de conférences en études théâtrales (Lyon 2) et dramaturge.  JEAN-PIERRE RYNGAERT est professeur émérite en études théâtrales (Paris 3-Sorbonne nouvelle) et professeur de dramaturgie à l´ERAC (Cannes).

  • La commedia dell'arte, théâtre professionnel des comédiens italiens de l'âge baroque a profondément marqué notre culture occidentale. Les Italiens ont ainsi développé une véritable industrie du théâtre, essaimant dans toute l'Europe et marquant en France le théâtre du XVII et XVIIIe siècles. Tenant compte des recherches italiennes les plus récentes, accompagné de plusieurs scenari, cet ouvrage unique dans le domaine offre une voie d'accès nouvelle au phénomène complexe de la commedia dell'arte.

  • Étudier le théâtre suppose de s'interroger sur le statut original du texte théâtral, à la fois oeuvre littéraire et matière du spectacle. A l'aide d'exemples empruntés au répertoire classique et contemporain, ce manuel fournit des éléments de méthode pour aborder la lecture d'une oeuvre théâtrale : spécificité du langage, dramaturgie, mise en scène... Il propose également un panorama historique des différentes théories esthétiques concernant la comédie, la tragédie et le drame.

  • Les auteurs et théoriciens français du XVIIe siècle, voulant que les spectateurs de tragédie oublient leur statut de spectateurs pour devenir les témoins hallucinés du déchaînement des passions ont rêvé d'abolir toute trace du code artistique pour faire croire aux spectateurs, durant le temps de la représentation, que les événements se racontaient d'eux-mêmes, comme s'il ne s'agissait pas d'une fiction inventée par un dramaturge. Mais pour effacer toute perception du code, ils ont paradoxalement instauré un nouvel ensemble de règles, les "règles classiques".  Pour éclairer cette spécificité paradoxale de la tragédie française, pour permettre de comprendre la nature des tragédies de Corneille et Racine, ce livre examine les fondements du système de la représentation classique, les caractéristiques de la dramaturgie propre à la tragédie française et les modalités d'intégration et de fonctionnement des caractères et des passions, avant de finir par interroger la notion de tragique elle-même. 

  • Cet ouvrage collectif offre une synthèse sur une figure fondamentale dans l'histoire du théâtre : l'acteur. Ce livre dépasse les visions monographiques en proposant une galerie représentative du vedettariat et en s'intéressant à quelques destins individuels (comme Molière, Mlle George, Frédérick Lemaître etc.). Un ouvrage au carrefour des lettres et de l'Histoire. 

  • Depuis les années 1980; les professions du spectacle vivant ont connu une très forte croissance de leurs effectifs. Signe d'une vitalité des créations artistiques, mais aussi source d'une intensification de la concurrence, alors que les dépenses publiques culturelles se stabilisent. La flexibilité du travail artistique et technique s'est beaucoup développée parallèlement aux besoins de professionnalisation des fonctions administratives.
    Ce guide offre des clés pour comprendre l'évolution de l'environnement juridique, les stratégies économiques des entreprises du spectacle vivant, les cultures de métier, les filières de formation. En bref ce qui est nécessaire pour trouver et construire une place dans un monde organisé en réseaux stratifiés selon les niveaux de réputation.

  • Cet ouvrage n'essaie pas de mettre de l'ordre dans un paysage théâtral en mouvement, pas plus qu'il ne tente l'impossible classement des " auteurs vivants " en les étiquetant par écoles et par chapelles. En partant des auteurs des années cinquante qui s'attaquèrent à l'ancienne dramaturgie, il analyse, principalement les dramaturges qui s'attaquent à des sujets et à des formes pas vraiment répertoriées. Il fait apparaître ce qu'est ce théâtre contemporain au fil des écritures et des époques.

  • Nouvelle présentationAu lendemain de la Libération et durant deux décennies, le concept d'absurde est à la mode. Auschwitz et Hiroshima ont mis en évidence l'horreur et la folie que pouvait engendrer l'être humain. Vivant dans un univers désormais sans repères ni transcendance, philosophes et artistes s'interrogent avec anxiété sur l'absence de signification de la condition humaine et sur l'incapacité du langage à établir une communication entre les individus. Les dramaturges sont porteurs des mêmes angoisses. De fait, ils renouvellent durablement notre conception de la représentation théâtrale, dans un foisonnement exceptionnel d'oeuvres insolites et provocantes. Chacun à sa manière expérimente un langage dramatique capable de rendre compte de l'incohérence du monde et de la difficulté de communiquer.S'adressant à des étudiants pour lesquels cette époque est bien lointaine, cet ouvrage tente de mettre en évidence les convergences et les singularités qui rapprochent et opposent les divers auteurs qui ont marqué la seconde moitié du XXe siècle : Adamov, Beckett, Genet, Ionesco. Il fait la synthèse des moyens dramatiques utilisés par chacun, sans aucun esprit de chapelle, pour inventer une dramaturgie hors normes dont le caractère dérisoire et subversif n'est que le résultat d'une impuissance à accepter l'inacceptable triomphe de l'absurde.Michel Pruner est maître de conférences à l'université Lumière Lyon-2.
    Situation du théâtre de l'absurde. Les auteurs de l'absurde. Une thématique existentielle. Une dramaturgie de rupture. Le personnage. La mise en crise du langage.

  • Nouvelle présentationPopulaire mais méconnu, démagogique mais provocateur, pétri de conventions mais capable d'audaces, le théâtre de Boulevard est riche en paradoxes de tout ordre. Tenu pour un genre « facile », il est volontiers marginalisé par la critique, au point que les quelques travaux qui le concernent ne le traitent souvent que de façon incidente ou partielle. Pourtant, à ne considérer que sa capacité à conserver la faveur du public depuis plus de deux siècles, on se convainc aisément que le Boulevard mérite qu'on lui porte une plus grande attention...
    Le présent ouvrage propose une étude d'ensemble sur le sujet

  • Théâtre parlé, mime, danse, danse-théâtre, cinéma et médias audio-visuels, autant de pratiques spectaculaires étroitement associées dont cet ouvrage propose le panorama.  L'oeuvre scénique ou filmique est radiographiée selon les techniques adaptées à chacune de ses composantes : acteur, voix, musique, espace, temps, costumes, éclairages, etc. Le lecteur est conduit d'une analyse purement formelle à une sémiologie et une anthropologie des spectacles, là où le spectateur est autant l'objet de la recherche que l'acteur.

empty