Scala

  • Pina Bausch

    Philippe Boisseau

    • Scala
    • 24 Octobre 2019

    Personne mieux que Pina Bausch incarne aujourd'hui la danse contemporaine. D'abord danseuse, en Allemagne et à New York, elle devient peu à peu chorégraphe à Essen puis à Wuppertal, au début des années 1970. Avec sa compagnie, la célèbre Tanztheater Wuppertal, elle présente ses spectacles à travers le monde entier, pendant plus de trente ans. Dans cet ouvrage, dix ans après la disparition de la chorégraphe, Rosita Boisseau propose de redécouvrir le parcours de celle qui a inventé la danse-théâtre, à travers 12 explorations thématiques et en s'arrêtant en particulier sur 12 spectacles charnières qu'elle analyse.
    Une iconographie exceptionnelle vient compléter et mettre en résonance ce texte. Le photographe, Laurent Philippe, a photographié depuis 1989 près de 35 spectacles de Pina Bausch !

  • Qu'est-ce que la danse ? Qu'est-ce qu'un chorégraphe ?
    Qu'est-ce qu'un danseur ? Quel sens a la danse ? Comment écrire la danse ? Telles sont les questions que Philippe Ver- rièle pose et auxquelles il entreprend de répondre dans cette série de 5 livres, fort de près de 30 ans de fréquentation des salles de spectacle, des chorégraphes, des danseurs, du public et des étudiants.
    Derrière la simplicité de la méthode des questions et ré- ponses, son projet est de proposer une définition complète de la danse. Cette ambition, pour le citer, est de partager « un ensemble d'outils qui me servent en permanence pour regarder la danse et mieux apprécier les oeuvres qui appar- tiennent à ce domaine du spectacle. Pour savoir même ce que l'on regarde quand on regarde la danse », car dit-il « on se tromperait gravement à regarder de la danse soit comme du théâtre soit comme un tableau ou une oeuvre plastique.
    Ou pire encore, comme une forme de musique visuelle. La danse n'a rien d'autre à promettre que d'être la danse. » Destiné aussi bien au public amateur de danse qu'aux pro- fessionnels, le résultat est une véritable somme qui permet d'apprendre à mieux regarder et invite à se débarrasser des préjugés. Par la multiplicité des points de vue sur le sujet, l'ensemble est, objectivement, un ouvrage sans équivalent à ce jour, pour ne pas dire indispensable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au début des années 1980, des chorégraphes inconnus comme Gallotta, Chopinot, Preljocaj ou Decouflé inventent une danse jamais vue. Elle s'affirme comme un carrefour d'expérimentations entre le geste, la musique, le théâtre, le cirque, les arts plastiques.
    Cette nouvelle scène, désireuse de renverser les valeurs en cours, possède toutefois nombre de références : au premier plan Béjart et Merce Cunningham, mais aussi Alvin Nikolais, Pina Bausch, Françoise et Dominique Dupuy.
    Depuis, cette lame de fond n'a cessé de s'amplifier et de se métamorphoser. Dans les années 1990, de nouveaux interprètes (Bel, Rizzo, Charmatz...) remettent en cause cette « belle danse » et la « danse conceptuelle » va balayer l'optimisme des années 1980. Mais la danse contemporaine n'a pas perdu son appétit d'expériences et de découvertes : dans les années 2000, elle s'ouvre au multimédia, au collage des arts et l'éclectisme des propositions explose plus que jamais : fresques vidéo, hip-hop, flamenco (Montalvo), minimalisme (Hoghe) ou classique contemporain (Preljocaj).
    Ce panorama de la danse contemporaine est complété par une rétrospective visuelle des spectacles les plus marquants des 16 dernières années.

  • Qu'est-ce que la danse ? Qu'est-ce qu'un chorégraphe ?
    Qu'est-ce qu'un danseur ? Quel sens a la danse ? Comment écrire la danse ? Telles sont les questions que Philippe Ver- rièle pose et auxquelles il entreprend de répondre dans cette série de 5 livres, fort de près de 30 ans de fréquentation des salles de spectacle, des chorégraphes, des danseurs, du public et des étudiants.
    Derrière la simplicité de la méthode des questions et ré- ponses, son projet est de proposer une définition complète de la danse. Cette ambition, pour le citer, est de partager « un ensemble d'outils qui me servent en permanence pour regarder la danse et mieux apprécier les oeuvres qui appar- tiennent à ce domaine du spectacle. Pour savoir même ce que l'on regarde quand on regarde la danse », car dit-il « on se tromperait gravement à regarder de la danse soit comme du théâtre soit comme un tableau ou une oeuvre plastique.
    Ou pire encore, comme une forme de musique visuelle. La danse n'a rien d'autre à promettre que d'être la danse. » Destiné aussi bien au public amateur de danse qu'aux pro- fessionnels, le résultat est une véritable somme qui permet d'apprendre à mieux regarder et invite à se débarrasser des préjugés. Par la multiplicité des points de vue sur le sujet, l'ensemble est, objectivement, un ouvrage sans équivalent à ce jour, pour ne pas dire indispensable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Qu'est-ce que la danse ? Qu'est-ce qu'un chorégraphe ?
    Qu'est-ce qu'un danseur ? Quel sens a la danse ? Comment écrire la danse ? Telles sont les questions que Philippe Ver- rièle pose et auxquelles il entreprend de répondre dans cette série de 5 livres, fort de près de 30 ans de fréquentation des salles de spectacle, des chorégraphes, des danseurs, du public et des étudiants.
    Derrière la simplicité de la méthode des questions et ré- ponses, son projet est de proposer une définition complète de la danse. Cette ambition, pour le citer, est de partager « un ensemble d'outils qui me servent en permanence pour regarder la danse et mieux apprécier les oeuvres qui appar- tiennent à ce domaine du spectacle. Pour savoir même ce que l'on regarde quand on regarde la danse », car dit-il « on se tromperait gravement à regarder de la danse soit comme du théâtre soit comme un tableau ou une oeuvre plastique.
    Ou pire encore, comme une forme de musique visuelle. La danse n'a rien d'autre à promettre que d'être la danse. » Destiné aussi bien au public amateur de danse qu'aux pro- fessionnels, le résultat est une véritable somme qui permet d'apprendre à mieux regarder et invite à se débarrasser des préjugés. Par la multiplicité des points de vue sur le sujet, l'ensemble est, objectivement, un ouvrage sans équivalent à ce jour, pour ne pas dire indispensable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Qu'est-ce que la danse ? Qu'est-ce qu'un chorégraphe ?
    Qu'est-ce qu'un danseur ? Quel sens a la danse ? Comment écrire la danse ? Telles sont les questions que Philippe Ver- rièle pose et auxquelles il entreprend de répondre dans cette série de 5 livres, fort de près de 30 ans de fréquentation des salles de spectacle, des chorégraphes, des danseurs, du public et des étudiants.
    Derrière la simplicité de la méthode des questions et ré- ponses, son projet est de proposer une définition complète de la danse. Cette ambition, pour le citer, est de partager « un ensemble d'outils qui me servent en permanence pour regarder la danse et mieux apprécier les oeuvres qui appar- tiennent à ce domaine du spectacle. Pour savoir même ce que l'on regarde quand on regarde la danse », car dit-il « on se tromperait gravement à regarder de la danse soit comme du théâtre soit comme un tableau ou une oeuvre plastique.
    Ou pire encore, comme une forme de musique visuelle. La danse n'a rien d'autre à promettre que d'être la danse. » Destiné aussi bien au public amateur de danse qu'aux pro- fessionnels, le résultat est une véritable somme qui permet d'apprendre à mieux regarder et invite à se débarrasser des préjugés. Par la multiplicité des points de vue sur le sujet, l'ensemble est, objectivement, un ouvrage sans équivalent à ce jour, pour ne pas dire indispensable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Qu'est-ce que la danse ? Qu'est-ce qu'un chorégraphe ?
    Qu'est-ce qu'un danseur ? Quel sens a la danse ? Comment écrire la danse ? Telles sont les questions que Philippe Ver- rièle pose et auxquelles il entreprend de répondre dans cette série de 5 livres, fort de près de 30 ans de fréquentation des salles de spectacle, des chorégraphes, des danseurs, du public et des étudiants.
    Derrière la simplicité de la méthode des questions et ré- ponses, son projet est de proposer une définition complète de la danse. Cette ambition, pour le citer, est de partager « un ensemble d'outils qui me servent en permanence pour regarder la danse et mieux apprécier les oeuvres qui appar- tiennent à ce domaine du spectacle. Pour savoir même ce que l'on regarde quand on regarde la danse », car dit-il « on se tromperait gravement à regarder de la danse soit comme du théâtre soit comme un tableau ou une oeuvre plastique.
    Ou pire encore, comme une forme de musique visuelle. La danse n'a rien d'autre à promettre que d'être la danse. » Destiné aussi bien au public amateur de danse qu'aux pro- fessionnels, le résultat est une véritable somme qui permet d'apprendre à mieux regarder et invite à se débarrasser des préjugés. Par la multiplicité des points de vue sur le sujet, l'ensemble est, objectivement, un ouvrage sans équivalent à ce jour, pour ne pas dire indispensable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Comme le titre de l'ouvrage le suggère, c'est bien la fraternité qui est le visage de la danse du chorégraphe né à Cannes. De mère musulmane, de père juif, Hervé Koubi confesse à son public, avant chaque représentation, que ses 13 danseurs, presque exclusivement issus de "danses de rue", "sont (ses) frères". Ce rite de présentation se voit confirmé par les pièces : la gestuelle, tant de Ce que le jour doit à la nuit que des Nuits barbares, célèbre l'avènement de la paix, de l'Eros, par-delà les guerres qui cimentent le monde méditerranéen, et, in fine, la terre.
    Au-delà de la présentation et de l'analyse de ses principales pièces, ce livre, abondamment illustré, rassemble un portrait et un entretien avec le chorégraphe, ainsi que 12 témoignages de personnalités du monde de la danse.

  • La photographie et la danse sont considérées comme deux arts opposés. Tandis que l'un représente une chose figée et suspend le temps, l'autre fait l'éloge du mouvement et semble insaisissable. Pourtant, ce livre, au sujet innovant tente de les mêler pour s'approcher et interpréter au mieux les spectacles de danse.
    Les très nombreuses photographies du livre sauvegardent ainsi cet art éphémère et permettent de retracer les vingt-cinq dernières années de la création dans le domaine de la danse. Son histoire y est dévoilée ainsi que la création des mouvements et des tendances esthétiques de la danse contemporaine.
    Ce livre propose donc une réflexion sur la représentation et le regard et met en parallèle celui d'une critique de danse et celui d'un photographe. Le photographe doit-il réinterpréter le spectacle par ses photographies et proposer une nouvelle vision ou doit-il s'effacer afin de rendre compte le mieux possible de la réalité de la chorégraphie ?

  • Depuis quarante ans, grâce aux nombreux artistes et parte- naires qui ont contribué à son existence et à son développe- ment, l'histoire de la Biennale de danse du Val-de-Marne est aussi celle de la danse contemporaine en France.
    Tout d'abord nomade, cette manifestation s'est peu à peu déployée en lien avec en moyenne une vingtaine de théâtres et d'espaces culturels des villes d'un département, le Val-de- Marne, avant de se sédentariser à travers la réhabilitation d'un lieu, la Briqueterie, au sein d'une ville, Vitry-sur-Seine.
    Dans cet ouvrage, Irène Filiberti, critique de danse, revient sur l'origine et les enjeux artistiques de la Biennale, et retrace, selon une approche chronologique, les grandes étapes de cette manifestation, son évolution, son influence.
    À l'occasion de ce 40 e anniversaire, et sans prétendre à l'exhaustivité, ce livre privilégie à travers 150 photos le regard d'un photographe, Laurent Philippe, qui en a suivi toutes les étapes, et donne à voir tous les temps forts qu'a connu la Biennale, avec notamment l'émergence de nom- breux grands chorégraphes tels Dominique Bagouet, Maguy Marin, Angelin Preljocaj, Odile Dubocq, Mourad Merzouki, Hervé Robbe, Thomas Lebrun, pour ne citer qu'eux...

  • Souvent considérée comme le parent pauvre de l'opéra, après les chanteurs, l'orchestre, le metteur en scène, la danse est de plus en plus présente sur les plateaux d'opéra et surtout la danse contemporaine.
    C'est avec la redécouverte des opéras baroques que la danse contemporaine a commencé à prendre de l'importance dans l'opéra, mélangeant les époques, les esthétiques et les genres (McGregor, Acis & Galatea).
    Ce livre examine comment dans un double mouvement, les chorégraphes ont pu se mettre au service de l'opéra (Bianca Li, Les Indes galantes) et comment l'opéra a pu au contraire inspirer des chorégraphes (Einstein on the Beach, Lucinda Childs et Bob Wilson).
    Plus encore des chorégraphes se sont emparés d'opéras pour en faire le sujet de spectacles dansés tel Alain Platel avec C(h)oeurs qui s'inspire d'oeuvres de Verdi et de Wagner.
    Enfin, le livre présente des opéras transformés en chorégraphies par des grands danseurs contemporains comme Pina Bausch avec Iphigénie auf Tauris ou Orphée et Eurydice de Glück ou encore Christian Rizzo avec Tannhäuser de Wagner.

  • Au croisement de la danse et de l'art contemporain, cet ouvrage présente une série de spectacles et de parcours emblématiques de chorégraphes ayant collaboré avec des plasticiens ou oeuvrant sur les deux terrains dans un même élan créatif. Cette grille de lecture passionnante fait surgir des points de vue autres sur le geste dansé, l'évolution du spectacle chorégraphique depuis le début du XXe siècle et le métier même de chorégraphe.

    Conçu à quatre mains par Rosita Boisseau et Christian Gattinoni, il bénéficie de leurs regards spécifiques de journaliste de danse et de critique d'art.

    Structuré en quatre grandes parties, il opère une traversée d'oeuvres variées à travers différentes thématiques : l'indépendance de la danse et du décor, le théâtre total, la scène-paysage, le défi du vivant...

    Les photographies signées par Laurent Philippe rendent compte de la richesse visuelle de ces pièces chorégraphiques marquantes de l'histoire du spectacle vivant et des arts visuels.

  • Ce livre retrace l'histoire du festival de danse contemporaine à Paris, « Faits d'hiver », à l'occasion de son vingtième anniversaire qui aura lieu en janvier 2018.
    Plutôt qu'être un simple hommage ou commémoratif, il propose un point de vue sur ces deux décennies de rencontres entre ces auteurs singuliers que sont les chorégraphes et les spectateurs. Parce que c'est d'un festival qu'il est aussi question, l'expérience des spectateurs semble incontournable.
    25 « témoins » (critiques, journalistes) ayant assisté à un spectacle parmi les plus marquants au fil de ces 20 ans de festival donnent leur témoignage :
    Plutôt que de livrer une critique, ils racontent le soir précis où ils ont assisté à cette pièce, les souvenirs qu'ils en ont, pourquoi ils avaient pris la décision de venir passer cette soirée, ce que le temps a confirmé ou infirmé de cette création, bref, leur rapport avec cette oeuvre. Il s'agit donc de regards personnels, subjectifs parfois décalés, ironiques ou enthousiastes.
    En écho à chacune des 25 pièces chorégraphiques que racontent ces témoignages, une thématique liée à la danse est abordée : l'érotisme, la danse populaire, l'autofiction, le féminisme, la danse théâtre, du numérique, in situ, etc.
    En annexes, des portraits des chorégraphes et le programme complet des 20 années du festival.

empty