Livres en VO

  • Anglais Akram Khan : la fureur du beau

    Collectif

    Après Anne Teresa de Keersmaeker, Carolyn Carlson, Pina Bausch et Sidi larbi Cherkaoui, la monographie d'Akram Khan nous amène à découvrir l'intégralité de ses oeuvres et son univers créatif.
    Britannique d'origine bangladeshi, est né en 1974. Il étudie à l'école Parts d'Anne Teresa De Keersmaeker et fonde sa compagnie en 2000. Il atteint une reconnaissance internationale depuis 2003-2004, avec deux pièces, Kaash et Ma. Parmi les spectacles les plus emblématiques de la Akram Dance Company, on compte Until the Lions, Kaash, iTMOi, Desh, Vertical Road, Gnosis et Zero Degree.

  • Neuf ans après la première édition de cet ouvrage, Guy Delahaye poursuit son hommage à Pina Bausch en complétant celui-ci d'une trentaine de photographies. Un livre touchant et complet sur la grande chorégraphe allemande témoignant également de la rencontre entre ces deux grands artistes.

    [...] Tout le Tanztheater de Pina Bausch est dans la porosité du visible et du et du refoulé, du chaste et du grotesque, images qui insistent dans l'entre-deux du rêve de la conscience, danse de nos images mentales. Les photographies de Guy Delaha saisies dans le vif des représentations du Tanztheater Wuppertal, sont autant de précipil d'une fièvre à laquelle Pina Bausch et ses fabuleux interprètes ont donné le corps d'une aventure démesurée, épique et humaine. "C'est beau quand on voit vivre quelqu'un", remarquait simplement Pina un jour qu'elle demandait à ses interprètes "une chose avec [leur] souffle". Contre l'asphyxie du sensible, des images viennent ici respirer, elles quittent déjà les pages qui les contiennent pour poursuivre leur libre voyage dans la mémoire.
    Jean-Marc Adolphe

  • Carolyn Carlson a toujours écrit, dessiné, peint. Pour danser et en dansant, pourrait-on dire de la chorégraphe qui qualifie sa danse de poésie visuelle. Carlson sourit en évoquant les millions de pages noircies et colorées de ses carnets qu'elle a donnés à la BnF en 2013. Comme autant de témoins précieux de sa pensée, de son rapport à la nature, de son processus de création, de sa folie et de son humour. «Ecrits sur l'eau», de la pièce éponyme de Carolyn Carlson, donne son nom à cette exposition qui invite au voyage dans les villes d'eau européennes de résidence de la chorégraphe américaine : Paris, Helsinki, Venise, Roubaix.

  • Dans la tradition de développement culturel de Vitry-sur-Seine, l'agence d'architecture Philippe Prost réhabilite une briqueterie du XIXe siècle en centre de développement chorégraphique, destiné à la recherche artistique, la diffusion des oeuvres et la sensibilisation du public à la danse.
    Un corps, comme un édifice, s'invente, se façonne, s'érige : la danse et l'architecture se rejoignent dans un travail de construction commun. Daniel Favier, directeur du Centre de développement chorégraphique et Philippe Prost, architecte, racontent la Briqueterie : les gestes, les savoir-faire, les accidents de parcours, les trouvailles techniques, les mutations par lesquels se réalisent un bâtiment et un projet pour la danse.
    La Briqueterie ouvrira ses portes le 20 mars 2013 pour la XVIIe édition de la Biennale de danse du Val-de-Marne.

  • Käfig a 20 ans de danse

    Agathe Dumont

    • Somogy
    • 15 Février 2017

    FR Mourad Merzouki, figure emblématique de la danse hip-hop, revient sur 20 ans de création sousle regard d'Agathe Dumont, chercheuse en danse. Créateur et passeur sans frontières, le chorégraphe développe depuis les années 1990 un langage hiphop métissé, empruntant au cirque, à la danse contemporaine et aux arts martiaux. Que nous dit le parcours de la compagnie Käfig sur l'évolutionsingulière du mouvement hip-hop en France, du succès populaire à la conquête de la scène? Ce récit construit à plusieurs mains interroge les ressortsde la création, l'évolution du geste chorégraphique et les enjeux de la reconnaissance d'une pratique artistique en constante évolution.

    EN Mourad Merzouki, an emblematic figure in hip-hop dance, looks back on 20 years of creation throughthe lens of dance scholar Agathe Dumont. A creator and traveller without borders, the choreographer has developed since the 1990s a hybrid hip-hop language, borrowing elements from the circus, contemporary dance and martial arts. What does the trajectory of the Käfig company tell us about theunique evolution of the French hip-hop movement, from its popular successes to its conquest of the stage? This book, the work of many different contributors, explores the energy of creation, the evolution of the choreographic gesture and the challenges inherent in the recognition of an artistic practice in constant evolution.

  • Cette monographie retrace la carrière de la chorégraphe et danseuse allemande Sasha Waltz dont les créations, à la croisée de la danse, du théâtre et de la performance, jouissent d'une renommée internationale.

  • Un panorama des relations entre chorégraphie et exposition, à travers les contributions d'une trentaine d'artistes, chorégraphes, musiciens, cinéastes, théoriciens et commissaires d'exposition internationaux.

    En 2008, le centre d'art contemporain La Ferme du Buisson accueillait le commissaire d'exposition Mathieu Copeland pour la présentation remarquée d'Une Exposition Chorégraphiée. Composée exclusivement de mouvements interprétés par trois danseurs pendant deux mois, l'exposition fit date dans l'histoire des relations entre danse et arts plastiques.
    Au-delà de l'expérience unique qu'elle a constituée pour ceux qui l'ont vécue, Une Exposition Chorégraphiée a nourri une multitude de questions qui ont fait leur chemin pour donner naissance à un ouvrage intitulé Chorégraphier l'exposition.
    Le livre réunit plus d'une trentaine d'artistes plasticiens, chorégraphes, musiciens, cinéastes, théoriciens et commissaires d'exposition internationaux. Formidable panorama des relations entre chorégraphie et exposition, il orchestre une polyphonie de points de vue à partir de cinq prismes : la partition, l'espace, le temps, le corps et la mémoire.

  • Tout au long du tournage de Pina réalisé par Wim Wenders, Donata Wenders a saisi les danseurs pendant les chorégraphies ou dans leurs moments de repos. Des photographies de plateau émouvantes et intimes qui rendent compte de l'atmosphère particulière du Tanztheater de Wuppertal, mais aussi de l'apport unique de Pina Bausch à la danse contemporaine.

  • "Ce serait bien qu'on puisse construire partout dans le pays des lieux, des sortes de petites chapelles, dans lesquelles un voyageur ou un promeneur puisse méditer longuement sur un unique tableau accroché dans une petite salle" (Mark Rothko) : nul autre artiste ne rejoint aussi naturellement l'ambition de la collection Ekphrasis.
    En regard de cette fusion sensorielle entre l'oeuvre et celui qui la reçoit, la chorégraphe, danseuse et poètesse Carolyn Carlson s'impose naturellement, elle qui préfère au terme "chorégraphie" celui de poésie virtuelle.

empty