Artois Presses Universite

  • Le jeu d'interaction entre le vivant et la marionnette est au coeur des pratiques marionnettiques contemporaines. Il pose concrètement la mise en fiction, par le rapprochement de deux états de corps, dans la manipulation à vue, interrogeant la zone frontière qui les sépare. Ce jeu, où la hiérarchie de l'organisation des corps varie, révèle un espace de tension, de friction qui interroge différents niveaux de perception. Le manipulateur devient personnage, au sein d'une dramaturgie de l'intermittence, entre vie et retrait, exposant une quête identitaire. Les technologies numériques de l'image créent des espaces composés d'écrans, d'objets, d'ombres et de leurs projections, autorisant des dédoublements incessants qui bouleversent les mécanismes de réception face à la pluralité des modes d'existence des corps. La musique parvient à transformer la représentation de l'espace et du temps, faisant appel à notre perception multisensorielle. Cette dramaturgie du surgissement met le regard en travail, en opérant un basculement entre matérialité et imaginaire. L'interaction entre le vivant et la marionnette révèle ainsi par les mots, les corps et les espaces, les enjeux éthiques et politiques de ces prises de position.

empty