Editions Des Elephants

  • Dans l'immeuble Cité Babel vivent 3 familles aux croyances différentes : la famille musulmane, la famille juive et la famille chrétienne. Au rez-de-chaussée se trouve l'épicerie de M. Félix qui, lui, est athée.
    Grâce aux appartements illustrés en coupe, nous voyons ces familles vivre au fil des saisons les moments forts et les grandes fêtes de leur religion, ainsi que les rites liés à la naissance, au mariage, à la mort Sans prétendre tout expliquer, ce livre entre avec des mots simples au coeur de chaque religion, les replaçant dans leur vécu au quotidien, mettant en évidence leurs points communs et montre l'importance du vivre ensemble.

  • Lapin habite un champ au bord d'une route qu'il n'a jamais empruntée, bien qu'il en rêve chaque nuit. Son horizon s'ouvre lorsque Chien lui rend visite et lui raconte ses voyages à moto. Mais quand ce dernier disparaît, le...

  • Dans la forêt qui borde sa petite ville, Joséphine tombe nez à nez avec un tigre ! Sa première frayeur passée, elle adopte ce nouveau venu qui deviendra bientôt son plus grand ami.

  • Dans la Louisiane des années 60, Blancs et Noirs ne se mélangent pas. Ruby ne peut pas étudier à l'école près de chez elle, réservée aux Blancs : elle doit se rendre dans une autre école, bien plus loin de sa maison. Mais la ségrégation vit ses dernières heures et, à la rentrée de ses 6 ans, Ruby est la première enfant noire à intégrer une école de Blancs. L'hostilité de la population est immense et, arrivée en classe, Ruby est la seule élève... C'est le début d'une année terrible qui marquera sa vie.
    Ruby Bridges a été érigée en symbole, notamment en devenant le sujet du célèbre tableau de Norman Rockwell, The Problem We All Live With, où on la voit sur le chemin de l'école encadrée de 4 marshalls fédéraux.

  • L'hiver est encore long mais il faut bien du temps pour préparer la venue d'un enfant.

  • En 1860 en Abyssinie, un bébé éléphant est capturé par des chasseurs. Pour celui qui sera quelques années plus tard mondialement connu sous le nom de Jumbo, c'est le début d'une vie de déracinements, de captivité, de mauvais traitements mais aussi d'une inoubliable rencontre.
    Après des débuts dans une ménagerie ambulante, il est vendu au Jardin des Plantes, puis au Zoo de Londres.
    C'est là qu'il fera la rencontre extraordinaire de Matthew Scott, misanthrope amoureux des animaux, qui saura le comprendre et prendra soin de lui, le suivant jusqu'aux États-Unis où il fait la renommée du cirque Barnum.
    Cet album bouleversant montre comment Jumbo a su gagner le coeur du public et réveiller les consciences sur la maltraitance animale dès le XIXe siècle.

  • Tous les jours, nous utilisons une multitude d'objets qui nous sont devenus indispensables. Couches jetables, lave-vaisselle, mais aussi essuie-glaces ou périscope : ces objets révolutionnaires ont pour point commun d'avoir tous inventés par des femmes, bien souvent oubliées. Justice leur est rendue dans ce très bel album qui les présente avec leurs incroyables inventions sous le pinceau joyeux de Luciano Lozano !
    Un album qui va dans le sens du développement documentaire des Éléphants : un positionnement féministe, une ouverture aux sciences et au monde, le tout agrémenté du superbe travail de Luciano Lozano, un brin désuet, profondément sensible, toujours empreint d'un humour subtile.

  • Parfois, Tristesse s'invite sans prévenir. Elle nous tourne autour, s'assied à nos côtés, si proche qu'on peut à peine respirer. On peut essayer de la cacher, mais alors on a l'impression d'être devenu soi-même Tristesse. Mieux vaut l'écouter, lui demander d'où elle vient, ce dont elle a besoin. Et si on ne la comprend pas, rester avec elle, tout simplement. Faire des choses qu'elle aime, comme dessiner, écouter de la musique, se promener... Et si le jour suivant, elle n'est plus là, il n'y a pas à s'inquiéter : une nouvelle journée commence...
    Cet album minimaliste, imprimé en trichromie, est d'une grande subtilité : la personnification de la tristesse permet une mise à distance de l'émotion, tout en mettant des mots sur ce que l'on ressent.

  • Bonjour bonheur

    Eva Eland

    Il y a des jours où Bonheur est avec toi partout où tu vas, et d'autres où il semble se cacher. Apprends à le reconnaître, à le chérir, à le faire grandir : Bonheur est toujours là, quelque part...

  • Ce soir, on ferme, « fechámos ». Le musée n'a plus d'argent, ses collections poussiéreuses n'attirent plus personne. Aussi, le gardien Edson Arantes a le coeur gros, en poussant pour la dernière fois la lourde porte du palais. Mais en cette dernière nuit, quelques habitués ont répondu à son appel et le suivent dans une déambulation nocturne, au cours de laquelle chacun va emporter avec lui qui la formidable collection de papillons, qui la grande météorite, qui le crâne du premier homme... Le musée va brûler, mais les oeuvres vont vivre, de nouveau, à ciel ouvert...

  • Bintou court partout, Bintou est une cassecou.
    Au village, sur son passage, tout le monde lui crie : « Ralentis ! » Qu'à cela ne tienne ! Bintou s'élance, bondit, fonce, jusqu'à se faire très mal...
    Après Bébé va au marché et Bébé est bien caché, voici le 3e opus de cette série. Les enfants des deux premiers titres ont grandi, mais le charme opère toujours autant.
    Univers joyeux et coloré, malice, espièglerie... Nombre de petits lecteurs se reconnaîtront dans cette petite fille qui fonce avant de réfléchir ! Bintou, si tu ralentissais un peu ?

  • Pour son anniversaire, Léo a reçu un beau cadeau : un magnifique stylo. Avant de partir, son père lui dit qu'il y a plein de belles choses dedans. Qu'il lui montrera, quand il rentrera. Mais Léo est trop impatient.
    Il demande à sa soeur, qui en fait sortir trois gouttes d'encre. Il demande à la poule, qui ne croit pas qu'un stylo à peine plus grand qu'un oeuf puisse contenir quoi que ce soit d'intéressant. Quant à la girafe, elle tente en vain d'en faire sortir quelques notes... De retour à la maison, sa maman lui montre. Tenant dans sa patte celle de Léo, elle écrit avec lui de jolis mots. Avec émerveillement, Léo découvre que son stylo contient tous les mots et toutes les choses du monde...

  • Un matin, un enfant enfile ses bottes et part à la découverte du monde. Là, il assiste à un combat féroce, à une course folle ; il capture des monstres piquants, enjambe des rivières, des forêts entières...
    Ces « pas de géants » qui s'invitent au jardin nous font redécouvrir la nature avec les yeux de l'enfance. Chaque élément du jardin est disproportionné par l'imaginaire enfantin. Les bogues de châtaignes deviennent des monstres piquants, la mare une rivière, les nuages des animaux sauvages... jusqu'à ce qu'un géant, plus grand encore, ne surgisse...

  • Il y a très longtemps dans la savane, la rumeur se répandit que Karamoko le sorcier était capable de confectionner un collier magique rendant les animaux invincibles. Tour à tour, la hyène, le lièvre, le lion, l'hippopotame se présentèrent à la porte de Karamoko. Si le lièvre ne fait pas le poids, l'hyène ne peut rien contre les griffes du lion, qui lui-même est très impressionné par l'énorme montagne d'excréments fumants laissée par l'hippopotame. Arrive le calao à bec rouge...
    Qui finira par obtenir le gris-gris tant convoité ?
    Ce conte a tout pour séduire les petits lecteurs :
    L'humour, des personnages vaniteux tournés en dérision, la ruse du plus petit qui finit par triompher, et bien sûr, l'ingrédient indispensable à tout bon album jeunesse qui se respecte : le caca.

  • « Dors mon enfant et ne tremble pas, ce n'est que le murmure de nos voix.
    Comme toi, en Russie, le bébé s'apaise au chant que sa mère lui fredonne tout bas. » À la tombée du jour, une mère accompagne son enfant vers le pays des rêves en évoquant les bébés du monde entier.
    De l'Afrique au Groenland, en passant par le Brésil ou par la Chine, c'est un tour du monde du sommeil des bébés en 12 tableaux que nous propose la conteuse France Quatromme dans ce poème rythmé comme une berceuse. Un album une universel qui touchera tous les bébés, illustré des douces peintures de Sandrine Bonini.
    Mots clés : bébé, cultures du monde, berceuse, coucher, sommeil,
    />

  • "Quand je te regarde et que tu me regardes, Je me demande quelle personne merveilleuse tu seras." Avec toute la tendresse du monde, un parent s'adresse à son enfant, lui confiant son amour, se projetant dans son avenir, l'assurant qu'il l'aimera quels que soient ses choix.

  • Autrefois vivait en Chine une vieille femme qui avait ses sept fils absolument identiques, hormis un étrange pouvoir dont chacun était doté : l'un pouvait allonger ses bras indéfiniment, l'autre avait un cou d'acier, le troisième ne pouvait pas brûler... Lorsque leur mère tomba malade, celui qui pouvait allonger ses bras subtilisa l'oeuf de phénix qui se trouvait dans le jardin du Prince pour la guérir. Furieux, le Prince décida de d'exécuter le coupable. Le frère au cou d'acier se désigna, mais le bourreau ne parvint pas à lui trancher la tête. Et à chaque nouveau châtiment, de façon tout à fait incompréhensible pour le Prince, le coupable ne mourrait pas...
    Un conte jubilatoire où s'enchaînent les tentatives d'exécutions ratées, faisant triompher la justice et l'amour filial.

  • C'est la famine. Leuk-le-lièvre désespère de trouver quelque chose à se mettre sous la dent.
    Apercevant sur sa route un village, il frappe à la porte de Bouki-l'hyène gourmande et avare. À force de ruse, Leuk parvient à la convaincre de lui prêter son pot à cuire ni tout à fait sale, ni tout à fait propre pour y faire bouillir une succulente soupe aux cailloux moelleux. Un à un, l'éléphant, le léopard puis tous les habitants se joignent à eux en ajoutant un ingrédient à la soupe dont seul Leuk connaît le secret...
    Répandu en Europe et jusqu'en Asie, ce conte populaire, ici cuisiné à la sauce africaine, fait joyeusement tomber les préjugés tout en oeuvrant au partage et à la solidarité. De cette soupe africaine, tout le monde sort repu et grandi !

  • Recueil de récits ancestraux où les enfants vont croiser Kintaro, le petit Hercule japonais, Mem et Zîn à l'amour interdit, Vassilissa, la courageuse, qui sauva son mari, Mael-Duin et son odyssée dans l'Irlande des druides.

  • Au royaume de Soulé vit, à l'écart de tous, un ermite nommé Soly. Apprenant son existence, le roi Seydou le fait amener à son palais. Face à cet homme plein d'humilité, le respect gagne le souverain qui décide de suivre l'enseignement proposé par Soly. Mais après avoir appris aux côtés de l'ermite, le roi doit expérimenter une dernière leçon d'humilité... Un conte initiatique magistral, remarquablement interprété à la gouache par l'illustratrice Sara Quod, qui a planté le décor de ce récit dans une Afrique urbaine et contemporaine.

  • Dans la forêt sauvage, Gaspard, son lapin et la chatte Mimi ont construit une cabane. Ils partent à la pêche pour le dîner, avant d'aller découvrir le monde.
    Tout le talent d'Anne Brouillard est là : le monde, pour nos trois amis, s'arrête au bout du jardin. À quelques mètres de leur jungle, il y a la présence rassurante de la maison et des parents. L'artiste excelle dans ce basculement entre l'imaginaire, propre à l'enfance, et la réalité. On retrouve dans cet album les thématiques récurrentes de son oeuvre : l'évocation de la nature, la tendre complicité entre humains et animaux, le temps qui passe, la peur qui grandit à mesure que la nuit s'installe, le bleu qui assombrit peu à peu les pages... Du grand Anne Brouillard !

  • Au temps où l'on ne savait pas encore compter les années, l'Empereur du Ciel organisa une grande course. Les douze vainqueurs devaient chacun représenter une année. Le chat et la souris, bons amis, s'entraidèrent jusqu'au moment où la souris trahit son ami... Depuis, le chat ne figure pas parmi les animaux du zodiaque chinois, et voue une haine éternelle à la souris !
    Dans ce petit conte traditionnel, qui explique l'origine des signes du zodiaque chinois, la ruse et la malice de la souris scandaliseront les plus jeunes lecteurs et feront sourire les plus grands !

  • Ce matin-là, l'Ours est tiré de son sommeil hivernal par un terrible raffut. Émergeant de sa tanière, il découvre le Canard, blessé par une vilaine chute. Faisant fi des menaces du volatile, l'Ours le dégage délicatement, entreprend de le soigner et, peu à peu, une amitié se forge entre le Canard vaniteux et l'Ours mal léché. Quand arrivent les premiers frimas, le Canard est guéri et dans le ciel, ses compagnons l'invitent à les rejoindre...

empty