Frimousse

  • Un oiseau, une émotion. Quel oiseau êtes-vous aujourd'hui ? Joyeux? Triste ? Peureux ? Surpris ? Amoureux ? Bougon ? En colère ?

  • Non, j'irai pas !

    ,

    Non, j'irai pas ... À L'ÉCOLE !

    Les petites (et grandes) peurs de la rentrée pointées de façon poétique par Ghislaine Roman et Csil.

    Peur de la séparation, de l'échec, des nouveaux copains, de la maîtresse, de la punition...

    Mais finalement, tous vont mettre leurs angoisses dans leur poche et les angoisses sont bien vite oubliées.

    NON ! J'irai pas !

  • Dans La Maîtresse dit hello, Aurélien va à l'école. Il y apprend l'anglais.
    Et cette journée commence par un grand "Hello".
    La narration est en français. Mais quand la maîtresse parle, c'est en anglais.
    Ce qui permet au lecteur de presentir le sens des mots sans les connaître.
    On y apprend entre autres quelques mots de vocabulaire météo, les couleurs, les heures et bien sûr quelques mots indispensables concernant le repas !
    À la fin de la journée, Aurélien dit "Goog bye!" à ses amis...

  • 10 petites pommes

    Merce Gali

    Voici un ouvrage pour les plus jeunes, tout carton et sans texte.
    Sur la première double, dix pommes dans un beau pommier.

    Mais ces pommes ont l'air très convoitées...
    C'est le loup qui croquera la première.
    Et déjà, au loin, caché derrière un arbre, on aperçoit un lapin.
    C'est à son tour maintenant, de croquer dans la pomme.
    Et déjà, au loin, caché derrière le même arbre, on aperçoit un ours.

    Ainsi de suite avec des poules, un chat, un cochon, un écureuil, un hibou, un verre de terre... qui attaque la dernière pomme. Et pourtant, il y a quelqu'un caché derrière l'arbre là-bas... C'est une petite fille qui lorgne cette dernière pomme. Quand elle arrive en haut de l'échelle, il n'y a plus de pomme... Elle est tombée. Elle descend donc et croque enfin dans la pomme !
    Avec le verre ou pas ?

  • L'homme est en colère. Cette nuit, la bête a encore mangé trois de ses poules. - Je vais lui donner une bonne leçon, pense l'homme qui se met en chasse...

  • Sur le même principe que "Pourquoi la girafe a-t-elle un cou si long ?", "pourquoi le poulpe a-t-il autant de bras ?", la question est posée.
    Les réponses sont forcément... inattendues !
    Est-ce pour avertir les gloutons qu'elle a mauvais goût?
    Pour qu'on la retrouve n'importe où?
    Parce que les carreaux ne sont plus à la mode ?
    Pour que chaque année qui passe se dessine sur son dos?

    Mais non ! La réponse, la vraie se trouve à la fin...
    Si la coccinelle a des pois... c'est pour ...

  • "Voici ma ville, une ville sans surprise et sans histoire. Dans mon quartier, chaque maison a une porte, deux fenêtres et un toit rouge, bien régulier. Chaque porte a une poignée et une serrure bien huilée. Chaque fenêtre est encadrée de deux volets gris, bien épais." Ainsi commence la lecture de cet ouvrage sur la tolérance, l'anticonformisme, le droit à la différence, la mixité, l'ouverture sur le monde et les autres...
    Car si dans cette ville triste rien ne se passe et tout se ressemble, voilà qu'un des voisins laisse sa lumière allumée. Scandale ! Heureusement, un matin, l'Intrus s'en va... La maison s'abîme et il faut bientôt la raser. Mais voilà notre voisin de retour ! Plus de maison, plus rien... Alors avec tout ce qu'il a ramené de ses voyages, il se reconstruit une demeure... incroyable ! Passé l'étonnement des voisins, les critiques diverses, tout le monde s'y fait.
    Un peu de bleu aux volets par ci, un poil de rouge par là...

  • J'ai des tas de copains, on joue.
    Mais parfois, on s'ennuie. Mais mes copains, ils détestent s'ennuyer, ça les fait ronchonner.

    Moi, par contre, j'aime m'ennuyer.
    L'ennui, c'est ne pas savoir quoi faire et donc tout est possible...
    Compter les dents de mon chien, discuter avec le mur du voisin, toucher mon nez avec ma langue, faire des roulades, faire une sieste, imaginer que je suis Présidente, compter les gouttes de pluie, organiser une course de crottes de nez...

    Bref, quand je m'ennuie, je ne m'ennuie pas !
    Et si j'allais proposer à mes amis qu'on s'ennuie ensemble ?

  • Ainsi commence l'ouvrage. Attention ! N'ouvre pas ce livre ! DANGER - PRUDENCE. Ce livre contient un monstre avec deux gros yeux énormes. Referme vite, sinon il va te manger. Tu es sûr que tu veux tourner la page ? On t'aura prévenu ! Un monstre vit dans ce livre. Et le narrateur passe son temps a? mettre le lecteur en garde. Attention, ne pas le réveiller ! (et évidemment, le lecteur le réveille).
    Attention qu'il ne te voit pas ! (mais forcement, ça y est, il t'a vu...). Simultanément, les illustrations montrent un décor qui se vide. (on comprend que le monstre mange tout ce qui lui tombe sous la main). Les pommes, puis les arbres, puis les vaches, les nuages... Le Monstre se rapproche. Il faut fermer le livre, et vite ! (La peur monte). Le monstre est tout près, maintenant et il semble très motive?...
    " Ca sent la chair fraîche par ici ! " " Oh, un p'tit nenfant ! Mon plat préféré. " " Approche, n'aies pas peur. " " Tu m'as l'air appétissant. Je crois que je vais... " Le Monstre ouvre grand la bouche... On peut s'attendre au pire. Mais finalement il s'éloigne et s'endort. " Je te mangerai plus tard ", dit-il.

  • Dans mon coeur

    ,

    Cet ouvrage très poétique est aussi une invitation à la création.
    Dans une première partie, l'auteur fait une énumération de ce qu'il y a dans son coeur. Puis, changement de rythme, on reprend les éléments, mais dans le désordre...
    Seul point imperturbable, le mot coeur.

  • Kalil

    Michaël Escoffier

    Voici le premier livre réalisé entièrement par Michaël Escoffier. Le texte, qui ressemble à une légende ou une fable, est un voyage initiatique. Celui de Kalil, qui, poussé par la faim, part à l'aventure. Après un long voyage, il arrive près d'une église. Il espère trouver quelques restes d'offrandes. L'église est vide, mais il trouve une lampe à huile. Tel Aladin, il la frotte et un génie apparaît et lui propose de faire un voeu.
    Et voici le souhait que Kalil formule : "Je rêve d'océan, de grands espaces et de liberté. Je rêve de ne plus jamais avoir froid ni faim, et de voyager au gré des courants." Le génie acquiesce : "A toi l'océan, les vagues, la liberté retrouvée et la nourriture à foison !" et il transforme Kali... en poisson. Morale de cette histoire : "Méfiez-vous des sauveurs qui vous promettent la lune, ou vous finirez au bout d'un hameçon."

  • C'est le retour de notre grincheux de service.
    Après la soupe, le rangement de la chambre et le coucher titanesque, Louis ne veut pas retourner à l'école. Il préfèrerait rester bien tranquille à la maison...

    Comme d'habitude, sa mamn fait preuve d'une imagination débordante et dégaine ses "si" à rallonge.

    (Extrait)...
    - Louis, si tu ne vas pas à l'école, tu n'apprendras plus rien !
    - Louis, si tu ne vas pas à l'école, tu vas tellement t'ennuyer ici que des racines pousseront sous tes pieds.
    -Louis chéri, si tu ne vas pas à l'école, la grande soeur de la sorcière Bougougnou va venir te garder et elle n'est pas très rigolote.
    -Bon, sinon, je ne vois qu'une solution... il faut que tu redeviennes bébé !
    [...].

    En deux temps, trois mouvements, 'imaginaire remplace la fiction. Louis se retrouve un bavoir autour du cou, biberon à la main et tétine à la bouche. Et c'est à ce moment là que finalement... il se met à chercher...Son cartable !

  • Le début :

    Les journalistes l'ont tout de suite dit mais il a fallu quelques experts pour certifier la nouvelle : la reine d'Angleterre se gratte la tête...
    Évidemment, les journalistes s'emparent immédiatement de l'affaire.
    La piste personnelle, la piste politique, la guerre voire la fin du monde font partie des rumeurs qui circulent. Une chose est sûre, tous ceux qui approchent la Reine d'Angleterre se mettent à se gratter la tête.
    C'est le Prince Charles, au détour de ces rumeurs les plus folles qui va faire remonter (secrètement) l'info. On lui a donné la véritable raison de tous ces gratouillis.
    Ce sont des poux !
    On étouffe l'affaire auprès des journalistes et la vie reprend son cours.
    Enfin presque. Déjà un nouveau bruit circule...
    Il paraîtrait que le Reine d'Angleterre... se gratterait... les fesses !

  • Apprendre par les différences. Les aliments pour aborder les goûts...

  • Apprendre par les différences. Les animaux pour aborder de nombreux contraires (dessus/dessous, debout/couché, devant/derrière...).

  • Même les rêves de Super Loup sont super !

    Cette fois, Super Loup va pouvoir montrer ses forces...dans l'espace !

    Car la terre est devenue trop petite pour ses exploits...

    Première escale sur la Lune où l'attend son fameux combat avec Giga Souris (gagné haut la main par Super Loup, bien sûr !).

    Puis, arrêt sur Mars et rencontre avec les martiens (où il répare avec brio leur soucoupe volante)...

    Mais soudain, il s'aperçoit qu'il n'a plus de carburant... La fusée pique dangereusement du nez...C'est le crash assuré.

    BOUM !

    Super Loup se réveille en sursaut en bas de son lit.

    Il se demande si aider les gens dans les rêves, c'est aussi les aider en vrai...

    La réponse ne tarde pas quand, arrivé dans la cuisine, Super Loup entrevoit la soucoupe (qu'il a réparée ) dans le jardin... et une grosse souris à la porte.

  • Se payer la tête d'une vedette ou sa paire de gambettes. S'imaginer Rockabilly, même si votre chéri veut casser la tête à ce c.... de Billy ! Jouer à la poupée, à nouveau s'amuser. Tourner la page comme on change de chemise, enlever le bas, remettre le haut, hésiter, se changer enfin sans rien dépenser. Avec les cocottes, à vous de jouer !

empty