Rouergue

  • Génération K t.1

    Marine Carteron

    Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu marginaux et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant... D'un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances. Après le succès des «Autodafeurs »et avant celui de« Dix», Marine Carteron nous livrait une série empreinte de fantastique et d'action. Vendue à plus de 50 000 exemplaires, acclamée par la presse et les libraires, elle fut élue "meilleur roman jeunesse 2016" par la rédaction du magazine Lire. Découvrez ou redécouvrez ce classique du Rouergue jeunesse dans son édition poche "collector".

  • Premier tome de ce qui deviendra une série culte, à plus de 100 000 exemplaires vendus. On y découvre son héros, Maxime Mainard, impertinent adolescent de 17 ans. Pour échapper aux vacances en famille, il a choisi de les passer avec sa grand-mère, dans son pavillon du Kremlin-Bicêtre. Il avait tout prévu pour couler des jours tranquilles devant son ordi... sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Les vacances vont se transformer en feuilleton délirant ! Découvrez ou redécouvrez ce classique du Rouergue jeunesse dans son édition poche "collector".

  • Toujours traqués pour leurs redoutables pouvoirs, Kassandre, Mina et Georges sont enfin parvenus à se réunir. Leur ADN mutant fait d'eux des génophores, des êtres aux pouvoirs terrifiants. Mafieux et scientifiques essayent de les capturer pour cette raison. Mais bientôt tout cela n'aura plus d'importance car Le Maître arrive... Marine Carteron, auteure des Autodafeurs, signe ici le second tome haletant de sa trilogie Génération K.

  • Thornhill

    Pam Smy

    Mary a habité là pendant des années. Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie. Ella, elle, ne peut s'empêcher d'observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu'il cache. Certains ne voient en lui qu'un vieil orphelinat. D'autres sont au courant de son secret... Mais tout le monde connaît son nom. «Thornhill». Dans la lignée des romans de Brian Selznick, encensé par Philip Pullman, le premier roman graphique de Pam Smy est un petit bijou gothique.

  • Quel tableau !

    Julien Couty

    • Rouergue
    • 14 Octobre 2020

    Un enfant et son père visitent un musée. Tout au long de leur parcours, l'étonnement est total : les oeuvres ont été dénaturées, polluées par les artifices du monde moderne dans tous ses dérèglements : climatiques, sociaux, politiques, sanitaires... Trop de plastique dans ce Monet, trop de pesticides dans ce tableau de Millet, animaux absents dans ce Douanier Rousseau, trop d'eau dans ce Gauguin, etc. Julien Couty dresse un tableau impertinent et drôle de notre monde en pastichant les oeuvres majeures de l'art contemporain.

  • Quatre pattes

    Gaëtan Dorémus

    • Rouergue
    • 4 Septembre 2019

    Un ourson expérimente la matière et ses sens à quatre pattes : les graviers qui crissent, les herbes qui chatouillent, la flaque d'eau...Ça pique, ça glisse, ça grimpe. Le parcours est fait d'étonnements. Il découvre, se questionne, appréhende le sol et finit par découvrir l'espace... en s'éloignant. Est-il vraiment loin ? Suffisament pour prendre ses jambes à son cou et retrouver des bras réconfortants. Quatre pattes deviennent ainsi deux bras et deux jambes ! Pirouette finale qui raconte le passage à la station verticale chez les jeunes enfants, et qui renvoie aussi à «?l'humanisation?» de l'ours dans la littérature jeunesse. Gaëtan Dorémus propose ici de suivre les premiers pas du petit ourson né dans « Tout doux ».

  • Lisa Blumen nous raconte tout sur les fantômes, leurs us, coutumes et costumes, leurs goûts, leurs passe-temps favoris. Avec des images tout en douceur réalisées au feutre et crayon de couleur, elle nous entraîne dans un univers finalement assez ordinaire. Les fantômes restent des êtres bien vivants, comme les enfants, à la fois farceurs et trouillards, rêveurs et bien présents.

  • Les mous

    Delphine Durand

    Qu'est ce qu'un "mou" ? Un mou est malléable, un mou ne peut pas téléphoner tout seul, un mou ne peut pas mettre de collier etc. Et il y a des dizaines et des dizaines de sortes de mous, tous plus mous et mignons les uns que les autres.
    Les mous se cachaient dans le premier album de Delphine Durand en 1998, Ma maison (10.000 ex vendus, traduit en cinq langues).
    Elle décide de reprendre ces personnages à l'univers foisonnant pour en faire une sorte de guide plein d'humour.
    Ici les mous y sont décrits avec la plus grande précision : mode de vie, règles élémentaires pour leur adoption, hygiène de vie, etc. Véritable personnage de fiction, hors du commun, le Mou a avant tout la faculté de nous renvoyer à notre environnement quotidien, à ses acteurs et à la dure réalité.
    Véritable guide-florilège sur les mous, les illustrations, aux techniques multiples, foisonnent dans cet album délirant, illustré et légendé par Delphine Durand.

  • Un jardin merveilleux

    Piret Raud

    La tronçonneuse est à l'approche, Le petit arbre doit quitter sa belle forêt. Son voyage durera des jours et des nuits, il traversera des montagnes, et même la mer pour  parvenir jusqu'à un jardin extraordinaire où tout semble en bon ordre : les allées sont droites, les fleurs parfaitement alignées, les arbres bien dressés. C'est un jardin idéal à première vue mais  ses occupants ne réservent pas au petit arbre le meilleur accueil : le petit est arbre est sans racines et les racines sont ici tellement importantes ! La poésie  virtuose de Piret Raud pour dénoncer sans concession l'accueil qui partout dans le monde peut être réservé à l'autre, à l'étranger, au migrant.

  • Attention les yeux ! Cette fois-ci, on enfile le pyjama pour parcourir un musée. Avec la grille, on met en lumière l'impressionnisme, on anime Mondrian dans un boogie-woogie, on réveille Soulages, on peut même s'arrêter devant l'art cinétique. Tout bouge ici sauf les gardiens !
    Nouvel opus de la série en Pyjamarama, «Le Musée» propose une visite magique dans l'Art contemporain.

  • Ratapoil

    Delphine Durand

    Après "Les Mous" et "Gouniche", Delphine Durand revient avec un nouvel opus de sa série désopilante : "Ratapoil".

  • Hulot domino

    David Merveille

    Un livre en découpes laser, où la silhouette de Monsieur Hulot révèle bien des surprises. Pour son nouveau projet autour du personnage de Hulot de Jacques Tati, David Merveille propose un travail inédit combinant découpes et scénettes sous forme de strips. La silhouette reconnaissable entre toutes de Monsieur Hulot se joue des apparences, et laisse le lecteur en suspens d'une scène à l'autre. Ainsi sur une même image, la raquette de tennis se transforme en poêle à frire, et Hulot passe du service en fond de cours au service en cuisine. Des enchaînements comiques, précisés à chaque page par une transition façon bande dessinée.

  • Deuxième saison de la série inaugurée par Comment (bien) rater ses vacances. Cette fois-ci, son héros, Maxime Mainard, a tous les atouts en main pour réussir son année de terminale : une petite copine, Natacha, rencontrée durant l'été, un Smartphone offert par ses parents, une guitare Fender et un local de répétition dans la cave de sa grand-mère. Mais gérer sa love story quand on veut, aussi, devenir une rock star, c'est pas facile ! L'automne sera chaud et hilarant ! Nouvelle édition avec couverture originale.

  • Kaléidoscopages

    Delphine Perret

    Un « O » pourrait indiquer un zéro ou un oeuf, ou même une poule en anticipant, ou le souvenir d'une poule. Dans cet ouvrage le sens des images est bousculé par les interprétations possibles, car la représentation permet des lectures multiples : parfums, couleurs, le temps, tous les registres de la perception entrent dans ce jeu à multiple facettes.Manifeste pour la liberté de décoder, de s'afranchir des codes, «Kaléïdoscopage» raconte aussi la liberté de dessiner, celle qui est finalement si essentielle dans le champ visuel du livre pour enfants.

  • Gouniche

    Delphine Durand

    Gouniche était déjà dans Ma maison publié en 2000. Il y aimait les oiseaux et détestait les mouches. À la manière de son précédent album, Les Mous (2015), Delphine Durand s'attaque ici au personnage de Gouniche, ses aspirations, ses caractéristiques, ses goûts particuliers et son mode de vie.... blablabla bla bla bla, en bref : Une aventure de Gouniche, quoi !

  • Hurluberland n'est pas une ville comme les autres. Il s'y passe toujours des choses incroyables : des chanteuses qui font pousser les fleurs, une couturière qui pleure des diamants ou un pêcheur qui découvre une île minuscule. Dans ce recueil d'histoires, découvrez les étonnantes aventures des habitants d'Hurluberland.

  • Saison 3 des aventures délirantes de Maxime Mainard. Il en rêvait, il l'a fait, ce groupe de rock, dont il parlait tant en saison 2. Il s'appelera Kremlin... Et il s'adjoint pour cela trois acolytes hallucinants : son oncle dépressif, un flic punk, et un allumé costumé en télétubbies... Nouvelle édition avec couverture originale.

  • Loupé !

    Christian Voltz

    • Rouergue
    • 18 Octobre 2017

    Une ligne de bus, un arrêt, deux personnages, deux générations qui attendent. Un jeune, debout, suspendu à son smartphone, avec lequel il échange des textos, fait des selfies, consulte l'heure, joue à Candy Crush, écoute de la musique... sans un regard sur la vie qui l'entoure. Non loin de lui, se tient un homme plus âgé ; il est assis et semble totalement satisfait du petit spectacle qui se présente. Seuls ses yeux bougent et observent : une colonie de fourmis passe, une araignée se suspend, une petite plante pousse sur le trottoir. Bientôt le bus va arriver et l'un des personnages va le louper !

  • Un enfant rejoint son lit et s'aventure cette fois-ci dans son corps : les lumières scintillent sous les paupières, à l'intérieur de sa tête il perçoit des fourmillements. Il imagine des circulations, la pompe de son coeur, écoute sa respiration : la mécanique est merveilleuse ! Après New York ou Lunaparc, le corps est franchement la plus belle des attractions.
    Quand les rouages se grippent, c'est le frisson, la chaleur et notre petit héros franchit la grille de son pyjama, son corps lui échappe : le rêve devient fiévreux !
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïde rayé.

  • Par ici

    ,

    Le voyage du minuscule à l'infiniment grand, au fil d'une rivière. Un filet se dessine, puis un ruisseau et tout se précise. On plonge, on dévale, on zigzague, on suit le cheminement de la rivière et des paysages qu'elle façonne. On peut la suivre du bout du doigt, la voir se transformer en suivant sa route depuis la source jusqu'à l'estuaire. Les images grouillent de détails. Le texte pourrait nous raconter les nombreuses petites scènes qui se déroulent dans l'image, mais c'est bel et bien une rivière qui nous parle et nous raconte son histoire, jusqu'à l'océan où elle perdra pied. Par ici ! Tout va en descendant et de plus en plus vite. Un courant qui va en s'élargissant et bientôt c'est l'eau qui envahit la double-page de l'album, quand l'espace sera océan. "Par ici" raconte le cheminement d'une rivière et  les paysages qu'elle façonne.

  • Après Le Jacquot de Monsieur Hulot qui s'inspirait en partie du film de Tati, Mon oncle, David Merveille prolonge avec cet album le film Les Vacances de Monsieur Hulot. On retrouve notre héros, avec sa silhouette légendaire, sur la plage de Saint-Marc-sur-Mer. David Merveille recrée l'univers drôle et poétique de ce personnage si attachant.

  • Quatre désirs

    Yael Frankel

    • Rouergue
    • 5 Février 2020

    Quatre désirs, quatre rêves ou quatre caprices ? Voici une petite fille qui rêve en grand, de manèges dont elle aurait l'exclusivité, d'une voiture avec chauffeur attitré, de tas de bonbons à ne pas partager. Son dernier souhait est d'avoir un ami. Mais cet ami est tellement proche d'elle qu'elle ne sait pas le voir.

empty