Rue Du Monde

  • Joyeuse et hétéroclite,voici une sélectiondes grandes et despetites merveillesdu monde ! Faune, flore,monuments et personnagescélèbres, coutumes, spécialités... Les décors de 64 payssont plantés au travers des 6 000 vignettes qui peuplentcet album foisonnant, à la manière des cartes d'autrefois.

  • Voici le retour d'un des rares albums pour la jeunesse sur Joséphine Baker, dans une édition actualisée, enrichie de quatre pages consacrées à l'entrée de l'artiste, la femme et la résistante, au panthéon, fin novembre ; un événement mentionné sur la couverture.
    Si Joséphine Baker est connue pour sa vitalité de danseuse, elle l'est moins pour son indéfectible parcours de femme libre. Sa panthéonisation va permettre de découvrir la globalité de sa personnalité.
    Puisque l'Amérique n'était pas prête à accueillir le volcan Joséphine, c'est Paris qui fut le lieu de sa véritable naissance... C'est là qu'elle constituera sa « tribu arc-en-ciel », douze enfants du monde qu'elle adoptera... Un chemin qui parle fort aux enfants d'aujourd'hui.

  • La guerre qui a changé Rondo

    Andriy Lesiv

    • Rue du monde
    • 1 Octobre 2015

    Dans la ville de Rondo, tout est lumière et harmonie, à l'image de sa fameuse serre où les fleurs chantent.
    Un jour, pourtant, la guerre éclate, semant le désastre. Mais trois amis vont défendre leur ville de façon créative, mettant en oeuvre une brillante solution. Un album aux illustrations espiègles et innovantes.

  • Il faut sauver le petit chat !

    ,

    • Rue du monde
    • 31 Mai 2012

    Sauver un petit chat ne mérite-t-il pas tous les efforts du monde ?

  • Siam ; la grande histoire de Siam, éléphant d'Asie

    ,

    • Rue du monde
    • 27 Septembre 2002

    L'histoire authentique et haute en couleur d'un éléphant d'Asie magistralement illustrée par François Place.

  • Qui dit vrai ?

    Somin Ahn

    • Rue du monde
    • 10 Novembre 2021

    Ce petit album à volets raconte très simplement aux tout-petits que, loin des idées toutes faites, la vérité peut être multiple suivant les latitudes et les angles d'observation.
    Le copain qui paraît grand est petit pour un autre. Un signe de tête qui veut dire « oui » ici, exprime un « non » là-bas. On grandit mieux en sachant relativiser, changer de point de vue. Et même quand on est sûr que l'eau coule à volonté partout, on découvre une autre vérité pour certains enfants du monde.
    S'écouter penser et vivre différemment nous aide à vivre plus heureux et à changer tout ce qui mérite de l'être. Un album frais et tonique qui fait réfléchir les plus petits... et leurs familles.

  • Mandela, l'africain multicolore

    ,

    • Rue du monde
    • 23 Décembre 2013

    Ses funérailles ont permis de mesurer son aura planétaire. L'humaniste hors du commun qu'était Nelson Mandela est en effet devenu un symbole universel de paix et de liberté, admiré et honoré aux quatre coins du monde. Voici une édition-hommage du portrait que Rue du monde lui a consacré. Cet album paru en 2010, pour lequel Zaü a obtenu le Grand Prix de l'illustration, est enrichi des derniers événements de la vie de Mandela. Une page, notamment, relate l'impressionnante émotion que son décès a suscitée. Depuis les prairies de son enfance jusqu'aux mots d'Obama dans le stade de Soweto, voici l'incroyable parcours d'un inlassable défenseur de l'égalité, que 27 années de prison n'ont pas découragé. Une affiche « Merci, Nelson Mandela ! » est filmée et offerte avec cette édition-hommage.

  • Je serai les yeux de la terre

    ,

    • Rue du monde
    • 14 Novembre 2019

    Ce grand classique de Rue du mondeest enfin réédité. Autour des thèmes del'environnement et du développement durable,sur chaque double-page dialoguent unephotographie couleur prise du ciel et une encre deChine de Zaü. Pour les lier, un court texte d'AlainSerres trace, au futur, des perspectives positives.Il introduit aussi quelques mots emblématiquesdes grands problèmes de la planète, déforestation,malnutrition, gestion des déchets... mots quisont explicités, en fin d'ouvrage, dans un lexiqueprécis et rigoureux, qui éclaire le jeune lecteur.

  • Si les poètes etaient moins bêtes

    ,

    • Rue du monde
    • 5 Mars 2020

    Vian aimait provoquer ! Pour le centenaire de sa naissance, voici qu'il provoque les poètes et se moque donc de lui-même... tout en nous donnant une grande leçon d'imagination. Boris Vian demande aux poètes d'arrêter d'écrire sur leurs petits malheurs et les invite à fabriquer en vrai un monde enfin merveilleux !
    Ce texte fantasque nous embarque dans un univers où les poètes feraient le bonheur autour d'eux en inventant des mirliflûtes, des plumuches, des rara curules... Autant d'animaux loufoques tout droit sortis de l'imagination débordante d'un Boris Vian empreint de l'esprit d'enfance, impertinent et joueur.
    Les enfants auront, à coup sûr, envie d'inventer à leur tour des scènes drolatiques, à l'image des illustrations que nous sert un Serge Bloch très inspiré.

  • 52 petits mensonges et autres vérités

    ,

    • Rue du monde
    • 2 Mars 2017

    Ces quelque cinquante poèmes de David Dumortier nous entraînent dans une souriante déambulation autour du mensonge et de la vérité. Jeux avec les mots, manière de voir et de rêver, humour... Le "mensonge" n'est souvent qu'une question de point de vue ! Derrière ces petites menteries rangées par thème d'inspiration surgit la vérité du poète : David Dumortier caresse la réalité avec finesse et fantaisie et se joue de l'objectivité.
    Il décale nos regards, brouille nos sensations, dialogue avec notre imaginaire et déclenche en nous le rire et l'émerveillement ! Les gravures très actuelles d'Evelyne Mary s'amusent elles aussi de faux-semblants, de superpositions et de jeux de miroirs. Et si mentir, ce n'était que s'inventer un poème ?

  • Et si on redessinait le monde ?

    ,

    • Rue du monde
    • 20 Novembre 2020

    Sept ans après, ce somptueux album revient en librairie, enrichi et augmenté, vêtu d'une nouvelle couverture, pour nous dire qu'il y a urgence à redessiner le monde. La pandémie nous y invite vivement en cette fin d'année 2020.
    Daniel Picouly nous livre ses attentes et ses utopies, en compagnie d'anciennes cartes d'Atlas auxquelles Nathalie Novi, particulièrement inspirée, donne vie.
    La musique et le lait à partager, l'Arctique qui n'irait plus à la dérive, un pique-nique géant sur un lac, loin des distances sociales d'aujourd'hui, une rue d'Harlem où règnerait la sérénité, l'Amazonie replantée par des enfants et des oiseaux... La poésie et l'utopie sont du voyage et, en fin d'ouvrage, l'invitation est lancée au jeune lecteur pour qu'il exprime à son tour son désir d'un monde neuf.

  • Le Petit Chaperon rouge qui n'y voit rien

    Han Xu

    • Rue du monde
    • 19 Avril 2018

    Minuscule et non-voyante, ce petit chaperon rouge ne ressemble à aucun autre, même si elle doit, elle aussi, apporter un gâteau à sa grand-mère. Aucun des animaux rencontrés dans la forêt ne veut l'aider, mais chacun la met en garde : le grand méchant loup rôde ! Le terrible animal finit par apparaître et se fait passer pour un chien, acceptant bien sûr d'a ccompagner l'enfant.
    Peu à peu, le Petit chaperon rouge parvient à imposer ses choix au loup pris à son propre jeu de chien docile, jusqu'au moment où il ne résiste plus et saute sur la petite fille pour attérir... au fond d'un grand trou ! La petite fille le tire à l'aide de sa canne, puis panse le cou de l'animal blessé ! Comment le loup ainsi domestiqué pourrait-il avalé une grandmère et sa petite fille ?!

  • À l'occasion de ses 50 ans, l'Oulipo met son inventivité à la portée des enfants et présente de façon ludique son mode de création, fondée généralement sur une contrainte que les auteurs se donnent avant d'écrire : du « monovocalisme» (une seule voyelle permise) au « lipogramme » (absence totale d'une voyelle) en passant par la « lettre du prisonnier » (aucune lettre ne dépasse des lignes), le lecteur se familiarise peu à peu avec cet univers à la fois loufoque et malin !

  • Tous les enfants ont droit a la culture

    ,

    • Rue du monde
    • 17 Octobre 2019

    Que peut-il y avoir de commun entre ce scientifique observant les étoiles à la lunette et cet autre humain qui les peint à sa manière ? Entre l'architecture d'une cathédrale et celle d'un immeuble futuriste ? Entre ce garçon qui danse, cette fille qui va au musée ? Tiens ! Un tableau avec des drôles d'étoiles...
    Peu de livres invitent ainsi les enfants à la culture, et peu de voix invitent au partage équitable de tous ses trésors. Rue du monde a donc souhaité ouvrir cette fenêtre avec les enfants.
    Cet album souffle à leur oreille que les droits élémentaires à l'alimentation, à la santé, à l'école, au respect trouvent tout leur sens quand, ensemble, on peut aussi goûter le chant sensible d'un instrument à cordes en songeant à qui nous sommes.

  • C'est ainsi que nous habitons le monde

    ,

    • Rue du monde
    • 8 Novembre 2018

    Un botaniste en herbe, âgé d'une dizaine d'années, nous révèle sa grande découverte : un animal, un humain et un végétal, voilà le coeur vivant du monde ! Le jeune François a été initié au bonheur d'observer et de dessiner la nature par son oncle. Depuis, il a appris à graver les fleurs dans le métal, et même à parler avec les plantes et les animaux grâce au pouvoir que lui a transmis un mulot.
    Mais les copains du grand Victor crient « Au fou ! Au sorcier ! » depuis qu'ils l'ont vu tutoyer un noisetier ; ces braillards ne supportent ni la science de François ni sa passion.
    Celui-ci s'obstine pourtant. Avec ses deux jeunes cousines, il dessine encore et encore, quitte à affronter la violence de Victor, qui ira jusqu'à détruire leurs gravures. Mais la connivence de François avec la nature lui permet de prendre, à souhait, la taille d'un champignon ou de dépasser celle des conifères et de finir par imposer le respect à ses agresseurs...

  • Papa, pourquoi t'as voté Hitler ?

    ,

    • Rue du monde
    • 20 Octobre 2016

    Allemagne, mars 1933. Rudi accompagne ses parents au bureau de vote. C'est la première fois qu'il les voit se disputer. Très vite, on comprend que son père s'apprête à voter pour le parti d'Adolf Hitler et aimerait que sa femme fasse de même. Ce qu'elle refuse absolument.

    Ce récit du quotidien du jeune Rudi entre 1933 et 1945 permet de comprendre comment, une marche après l'autre, le totalitarisme nazi s'implante et bride toute réaction. L'horreur devient possible. Un album qui rappelle que voter n'est pas un geste anodin et que tous les bulletins ne se ressemblent pas...

  • Tu voyages comment ?

    Judith Gueyfier

    • Rue du monde
    • 18 Octobre 2018

    Un imagier qui présente en vis-à-vis deux modes de transport en opposition ou en contraste : un vélo et une moto, un éléphant et un scooter, une montgolfière et un radeau, entre autres.

  • Qui suis-je ? ou l'histoire de la mouche qui n'aimait pas les bouses de vaches

    Maria Trolle

    • Rue du monde
    • 8 Octobre 2020

    Mia, la petite mouche, refuse de manger des bouses de vaches comme le font toutes ses semblables. Ses parents sont vraiment fâchés parce qu'en plus, elle porte des bottes roses ! Mia décide de prendre l'air et de réfléchir à qui elle est vraiment, si elle n'est pas une mouche comme les autres... En chemin, elle rencontre une fourmi, qui déteste vivre en groupe, une sauterelle, qui préfère jouer du bongo plutôt que de chanter comme toutes les sauterelles et un ver de terre, qui a choisi de vivre dans les airs... L'occasion de penser qu'il y a une place pour toutes les routes dans la nature... et pour un grand concert où les parents sont invités ! Tout cela avec l'univers graphique de Maria Trolle, foisonnant de mille menus détails.

  • Un fruit rouge

    Gee Eun Yi

    • Rue du monde
    • 22 Août 2019

    Ploc ! un délicieux fruit rouge tombe sur la tête d'un ourson et l'aventure démarre. L'ourson se met à escalader l'arbre qui est au-dessus de lui. Ah ! Une petite masse rouge pointe enfin... mais c'est une chenille. Une seconde... c'est le bout de la queue d'un écureuil... L'ourson ne se décourage jamais. Arrivé à la cime de l'arbre, il se jette même dans le vide pour tenter d'attraper l'énorme soleil rouge ! La chute est vertigineuse et parfaitement amortie par la fourrure moelleuse de son père ou de sa mère.
    L'ourson n'a plus qu'à se relever et partir à l'assaut de l'astre qui apparaît dans la nuit : un beau fruit jaune !

  • Tu ressembles à quoi ?

    Judith Gueyfier

    • Rue du monde
    • 18 Octobre 2018

    Un imagier qui présente en vis-à-vis deux portraits en opposition ou en contraste : bébé et grand-mère, homme au turban et femme au chapeau, entre autres.

  • J'ai le droit de sauver ma planète

    ,

    • Rue du monde
    • 17 Octobre 2019

    J'ai le droit d'être un enfant curieux des mystères de la nature. Amoureux des arbres, respectueux du monde animal et du climat, soucieux de l'égalité de l'accès à l'eau et dégoûté par tout ce plastique dans les océans ! J'ai le droit de tout savoir sur le monde fascinant des abeilles et de dire un poème en classe pour encourager mes copains à les protéger. Je veux aussi que les Terriens cohabitent longtemps avec la tortue luth ou l'orang-outan. J'ai même le droit de défiler dans la rue avec mes parents pour le dire. Si j'ai le droit de bien me nourrir, d'être en bonne santé, de ne jamais connaître la violence, je veux aussi rêver un bel avenir pour la merveilleuse planète bleue où je suis né.
    Parce que nous, les humains, sommes les seuls êtres vivants qui en avons la responsabilité !

  • Bonnes nouvelles du monde !

    ,

    • Rue du monde
    • 17 Novembre 2016

    Chaque matin, Théophraste, le vieux journaliste, ouvre son immense volière pour lancer ses mille oiseaux à la collecte et à la diffusion des nouvelles du monde. Et, chaque soir, ceux-ci lui racontent ce qu'ils ont vu : le plus souvent, ils parlent de guerre, de maladie, de gens sur les routes ou sur les mers... Le monde est si noir que Théophraste s'enfonce, jour après jour, dans le désespoir.
    Jusqu'à ce qu'arrive Zunzuncito, le plus petit des colibris. Avec sa taille riquiqui, il se faufile dans les recoins où personne ne va. Il devient le témoin d'informations minuscules. Et rapporte chaque jour des petites nouvelles plutôt souriantes...
    Réalisés sur des pages de journaux du monde entier, les illustrations de Nathalie Novi donnent à ses « nouvelles du monde » une émotion toute particulière.

  • Même les mangues ont des papiers

    ,

    • Rue du monde
    • 20 Juin 2019

    -Quelque parten Afrique, Momo rêve de partir de l'autre côtédu monde. Peut-être qu'il pourrait ainsi ramener de l'argentafin de soigner sa mèreet améliorer leur pauvre ordinaire ?
    -Un jour, avec son amie Khady, ils réussissent à se faufilersur un bateau chargé de mangues. Mais très vite, ils sont découvertset on leur demande leurs papiers...
    -Il faut un sésame pour parcourir le monde : même les manguesont un certificat. Le voyage des deux enfants s'arrête donc là.
    -Un album qui permet d'aborder, avec les enfants, la douloureusequestion de l'émigration de ceux qui aspirent à une vie moins dure.

  • Le dernier des loups

    ,

    • Rue du monde
    • 22 Octobre 2020

    La petite Rouge enfile sa chapka, attrape son fusil à bouchons et part attraper un loup ! Sa mère n'est pas inquiète parce que personne n'a vu de loup dans les environs depuis plus de cent ans. Après maintes émotions fortes et fausses alertes, Rouge arrive dans une maisonnette qui annonce : Le dernier loup du pays. Elle entre courageusement et découvre un loup charmant qui vit là, au coin du feu, avec un lynx et un ours, les derniers du pays... En partageant un thé avec elle, les trois compères lui racontent le bon vieux temps, l'immense forêt d'autrefois, les abeilles, le miel, le gibier... De retour à la maison, Rouge n'a qu'une hâte : replanter une immense forêt pour que le monde naturel retrouve sa vitalité. Même si cela demande cent ans...

empty