Delcourt

  • Rusty Brown

    Chris Ware

    Dans son Nebraska natal, Rusty, victime des petites frappes de son école, s'évade en collectionnant les figurines de super héros. Lorsque Chalky White arrive dans son école, les deux enfants très proches se lient d'amitié. La première partie d'un récit choral vertigineux qui retrace la vie de multiples personnages émouvants et pathétiques...

  • À l'aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement. Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l'humanité...

  • Senso

    Alfred

    Il n'était pas convié. Elle ne voulait pas venir. Les voilà pourtant réunis à cette fête de mariage, dans un vieil hôtel du sud de l'Italie, entouré d'un parc immense. Leur rencontre, inattendue, est celle de deux personnages un peu à la dérive au milieu d'une fête qui ne les concerne pas. Germano et Elena s'accrochent alors l'un à l'autre et se laissent guider par leur désir mutuel de donner, le temps d'une nuit, un sens à leur vie.

  • Fin des années 40, la géomorphologie entraîne Jean Malaurie du désert saharien aux terres arctiques. De sarencontre avec les Inuit naît un profond respect pour leur culture et leur approche de la spiritualité. Avec cette biographie dessinée, Makyo, Frédéric Bihel et lui-même, expriment avec force son plaidoyer pour la sauvegarde d'un peuple dont la disparition pourrait préfigurer la nôtre...

  • Au 55, Dropsie Avenue, dans le Bronx à New York, il y avait cet immeuble. Dans ces appartements vivaient les familles de petits fonctionnaires, ouvriers et autres commis... tous occupés à élever leur progéniture et à rêver d'une vie meilleure. Les histoires recueillies dans cet ouvrage décrivent la vie telle qu'elle était dans ces immeubles, pendant les années 1930. Ces histoires sont toutes véridiques...

  • Un psychiatre souffre d'un tel vide existentiel qu'il cherche désespérément quelqu'un à psychanalyser afin de procéder à une identification totale ; une mère névrosée ne pardonne pas à son mari les douleurs de l'enfantement ; un prêtre adepte du spectaculaire prône que la religion restera à jamais un luxe... Voilà un coin de campagne où les uns et les autres présentent de bien curieuses réactions.

  • Dans ce dernier volet de la trilogie du Bronx, Will Eisner retrace avec humour et sensibilité le paysage social de Dropsie Avenue, une rue imaginée et nourrie des souvenirs de l'auteur. À travers quatre siècles d'émigration, durant lesquels Hollandais, Anglais, Irlandais, Juifs, Afro-Américains et Portoricains ont construit l'identité américaine, ce maître du 9e art lègue aux générations futures une oeuvre incontournable.

  • Jacob Shtarakah est un homme simple, luttant chaque jour pour mettre sa famille à l'abri du besoin. Rattrapé par la Grande Dépression, puis la Seconde Guerre mondiale, il fait la difficile expérience d'une vie d'émigré aux États-Unis. Entre crainte et espoir, Jacob assiste à l'émergence de l'antisémitisme et doit dès lors faire face à des événements qui le dépassent.

  • Muets ou diserts, instantanés ou développés en plusieurs planches, les portraits que dresse will eisner dans new york trilogie révèlent toute la finesse et l'intelligence de ce grand maître de la bande dessinée contemporaine.
    Dans ce troisième et dernier tome de sa trilogie consacrée à new york, will eisner pose un regard compatissant sur les visages anonymes qui peuplent les grandes métropoles; ces "gens invisibles" avec qui nous partageons, au mieux, un sentiment de totale indifférence. réunis autour d'une narration subtile, ironique et passionnée, les trois récits qui composent ce roman graphique donnent un nom, une personnalité et une vie à ces inconnus qui peuplent notre quotidien.

  • Muets ou diserts, instantanés ou développés en plusieurs planches, les portraits que dresse will eisner dans new york trilogie révèlent toute la finesse et l'intelligence de ce grand maître de la bande dessinée contemporaine.
    Après la ville, premier tome dans lequel will eisner observe new york comme un tout vivant et fascinant, l'immeuble rapproche un peu plus la caméra de son sujet pour suivre le récit de quatre fantômes, anciens habitants d'un bâtiment ressemblant à s'y méprendre au flatiron building, mythique immeuble triangulaire du coeur de new york. en fin d'album, eisner nous ouvre également son carnet de croquis, drôle et malicieux.
    C'est une véritable déclaration d'amour qu'il adresse à sa ville natale. drôles, émouvantes, ses chroniques sont également saisissantes de réalisme. un incontournable de la bande dessinée américaine.

empty