• La norme veut que le médecin soigne et que le patient guérisse. Mais, en Neurologie, le médecin soigne et le patient ne guérit pas...
    Un neurologue est donc un médecin démuni, obligé de chercher des réponses en dehors du cadre de la médecine conventionnelle.

    Dans un langage accessible à tous, l'auteur partage ses investigations, tant scientifiques que philosophiques, et nous enseigne comment :
    - La puissance du cerveau est surestimée par la science, qui refuse d'envisager l'idée d'une conscience plus vaste.
    - La spiritualité est une puissance de guérison. Partagée collectivement, cette force se multiplie et aucune maladie ne devrait lui résister.
    - Il est inutile de justifier scientifiquement les phénomènes reliés à la spiritualité, et le recours à la physique quantique est une illusion.
    - La croyance est un pouvoir de compréhension des phénomènes. Cette force spirituelle devrait être recueillie et alimentée en accord avec la science.

    Dans cet ouvrage passionnant, Antoine Sénanque remet le cerveau à sa place et offre un nouvel espoir : L'ESPRIT DE GUÉRISON.

  • Neurologue, le romancier Antoine Sénanque est confronté chaque jour à l'impuissance de la médecine moderne occidentale, et à des patients qui se tournent aussi bien vers des médecines alternatives que vers des voies religieuses, parfois avec succès. Antoine Sénanque enquête sur ces guérisons qui ne passent pas par l'hôpital et révèlent les liens entre corps et esprit, entre médecine et spiritualité.
    Et si nous inventions une médecine spirituelle pour tous, ouverte, pour guérir en entier, une médecine d'accueil que les différences enrichissent et qui devrait dès aujourd'hui être exercée, sans inquiétude et sans préjugé ?
    Guérisons miraculeuses sur des lieux de pèlerinage, coupeurs de feu et guérisseurs, sagesse et enseignement des médecines traditionnelles ou antiques... C'est en voyageant en compagnie de tous ceux qui cherchent sur les chemins du soin que s'affirment les certitudes des possibilités de guérisons nouvelles.

  • Pierre Mourange, 52 ans, docteur et directeur d'une maison de retraite près de Paris, père et mari lointain, tombe un jour sur un revolver dans le cabinet de leur thérapeute familial. Par curiosité, il le prend et y laisse ses empreintes. Manque de chance, le soir-même, le psychanalyste s'en sert pour se suicider, faisant de son patient un coupable tout trouvé. C'est du moins ce que va vouloir prouver l'inspecteur Guise, petit homme limité mais hélas pugnace. Mourange devrait s'inquiéter, mais après tout, entre la prison des jours et celle de la santé, la différence est-elle si évidente ?
    Evidemment que oui, parce qu'ici, dans cette vie, il y a Camille, le frère de coeur connu dans l'enfance, écrivain flamboyant, célibataire amoureux de l'existence qu'aucune injonction à manger bio, faire du sport et honnir le whisky ne pourrait arrêter ; il y a les hiboux, deux pensionnaires de l'EPAHD, l'un ancien juge d'instruction au coeur tendre et discret, l'autre ingénieur brillant spécialisé dans le piratage des réseaux étatiques : ici il y a l'amitié qui tient Mourange debout. Et puis Mathilde, sa fille qu'il n'a pas secourue, une nuit, dans le passé, et pense avoir perdue depuis. Mais cette affaire, loin de l'écrouer, va lui permettre de se libérer ; de voir que ses amis sont prêts à se mouiller pour lui ; de laisser revenir certains mauvais souvenirs ; de rencontrer une commissaire qui lui rappellera qu'il peut aimer encore. De réaliser que sa vie, comme sa fille, ne sont finalement pas si loin.
    Avec une grâce, un humour et une vérité sans faux-semblants, Antoine Sénanque revient pour nous offrir une formidable histoire d'amitié, d'amour et d'existence telle qu'on la sait : fragile mais pleine de surprises, et de beauté parfois.

  • 1897, Scotland Yard, Londres. Le dossier Jonathan Weakshield est rouvert. Ancienne grande figure de la pègre, il avait été déclaré mort quinze ans plus tôt. Chef du Seven Dials, quartier redouté des bas-fonds londoniens, il y a fait régner l'ordre et la terreur. Mais ses empreintes retrouvées sur une lettre prouvent qu'il est vivant. Tandis qu'un inspecteur acharné se lance sur sa piste, l'enquête de deux journalistes du Daily News dévoile les secrets de celui qu'on avait surnommé pour sa cruauté le «  loup du Seven Dials  ». Qui est-il ? Comment a-t-il disparu ? Et pourquoi refait-il surface maintenant ?
    Avec un talent et une puissance extraordinaires, Antoine Sénanque nous entraîne dans un « Gangs of London » où se croisent les ombres d'Oscar Wilde, de Stevenson et de Jack l'Éventreur.
      Antoine Sénanque écrit au couteau, qu'il trempe dans l'acide ou la chaux vive. Franz-Olivier Giesbert, Libération.
      Féroce et flamboyant.  Thierry Gandillot, Le Point.

  • « J'ai vécu la médecine sans guérison. J'ai choisi, sans savoir, la spécialité la plus désarmée, la neurologie, l'espace des grandes maladies dont on ne traite que les symptômes: maladie de Parkinson, d'Alzheimer, Sclérose en plaques, maladie de Charcot... C'est avec elle, que j'ai commencé à réfléchir, non plus comme un médecin, mais comme un homme sans blouse. » « La spiritualité en médecine n'existe tout simplement pas sous nos latitudes. Ses rares apparitions sont celle d'une figurante qui inspire un peu de curiosité mais surtout beaucoup d'indifférence. Son nom n'apparait pas au générique du soin en occident. La vieille méfiance contre l'irrationnel, le mythe, le magique, le religieux reste bien vivante au coeur de notre médecine descartienne et profane. » Neurologue, le romancier Antoine Sénanque est confronté chaque jour à des cas où la médecine moderne occidentale est impuissante, et à des patients qui se tournent aussi bien vers des médecines alternatives que vers la foi religieuse ou spirituelle. Au lieu du haussement de sourcil qu'adresse d'habitude les médecins à ces pratiques, Antoine Sénanque, dans une enquête sur ces guérisons qui ne passent pas par l'hôpital, ou pas que, pour jeter un pont entre corps et esprit, entre médecine et spiritualité. Et si nous inventions une médecine spirituelle, qui prenne en compte l'être humain dans toutes ses dimensions, pour nous guérir, en entier ? Guérisons miraculeuses sur des lieux de pèlerinage, expériences de mort imminente, coupeurs de feu et guérisseurs, sagesse et enseignement des médecines traditionnelles ou antiques, autant de phénomènes qui, si on les prend au sérieux, ouvrent des possibilités de guérison d'autant plus impressionnantes qu'elles sont aujourd'hui souvent inexplorées.

  • Le 12 mars 1938, les troupes de la Wehrmacht entrent en Autriche et proclament l'Anschluss. Ce même jour, Pal Valdas, employé à la Poste de Budapest, se réveille couvert d'une eau sombre et salée. Inquiet, il décide de consulter le médecin de la Poste, le Docteur Zeisler. L'analyse à laquelle celui-ci procède décèle une composition proche de celle de l'eau de mer, riche en sel et contenant des algues. Faut-il soigner Pal Vadas, fonctionnaire modèle enrôlé malgré lui dans le camp nazi ? Faut-il l'éliminer ? Doit-il fuir ou se soumettre ? Roman troublant et fort, qui révèle la folie d'une époque, L'Homme mouillé est l'histoire d'une sentinelle de l'angoisse.Pal s'écoule. Personne ne peut le guérir. Autour, le monde glisse droit vers la guerre. L'imagination du lecteur divague avec le héros. L'écriture est si dense, implacable, que l'embarquement est un bonheur. Clara-Dupont-Monod, Marianne.

  • « Je ne sais pas ». Ma devise... Les malades exigent le monopole du doute. Mon "Je ne sais pas" ne pouvait pas être accepté. J'ai dû le garder en moi durant d'interminables consultations qu'il aurait su abréger. J'ai dû faire croire que je connaissais les réponses à toutes les questions. J'ai dû apprendre la langue qu'on utilise dans ces cas-là, le vocabulaire médical qui vous sauve de tous les pièges...
    Qu'est-ce qu'un médecin qui, après des années d'étude, avoue son ignorance ? Un irresponsable ? Un usurpateur ? Ou simplement un homme sans illusions qui enlève sa blouse, récuse l'argument d'autorité et n'a plus pour credo que la phrase de Céline : « la médecine, cette merde ». Ce récit à la première personne du singulier est une confession dévastatrice autant qu'une plongée dans la vérité humaine de la médecine. Des urgences débordées aux morgues trop pleines, des diagnostics hasardeux aux erreurs fatales, des infirmières mesquines aux malades complaisants, de l'euthanasie plus courante qu'on ne croit à la responsabilité du praticien, le neurologue Antoine Senanque n'épargne rien ni personne. Il ne s'épargne pas lui-même. Il y a dans ce récit, miroir brisé, tout le malaise de la médecine actuelle, toute la tromperie d'une science inexacte.

  • « La Vierge m'est apparue le 1er avril 2008. La date était mal choisie. Je sais qu'humour et spiritualité ne sont pas toujours antagonistes, mais sincèrement, j'aurais préféré le 31 mars. » Quand la Vierge apparaît à Pierre Mourange, vétérinaire incroyant et dépressif, elle croit sans doute lui faire plaisir. Elle aurait dû lui demander son avis.

  • " il faut avoir vécu une grande garde, l'avoir vécue seul, dans un chaos de sirènes, de sonneries, d'éclairs.
    seul, dans la caisse de résonance des urgences, le bruit des voitures, des chariots, dans les lumières blessantes des néons et des gyrophares... lire dans les yeux des malades, comme on lit dans les mains, leur avenir, leur chance pour les douze heures de la nuit. il faut savoir déchiffrer les destins dans les chairs, les entrailles. il faut être plus que médecin. " un interne en neurochirurgie, médecin sans vocation, observe la chorégraphie mécanique des urgences.
    au centre, le professeur vadas, maître de l'acte opératoire, tout en silences, en équilibre instable. dans la nuit du bloc, il y aura un geste de trop. plusieurs vies se figeront au rendez-vous de la grande garde. après blouse, insufflant à son livre la mélancolie rebelle de personnages cruellement décrits, antoine sénanque nous donne ici le roman de la faute.

  • Le graffiti humiliant d'un élève aura suffi pour qu'Etienne Fusain, professeur de philosophie morose, décide de changer de vie. Il quitte travail, famille, mélancolie, et part retrouver son vieil ami d'enfance. Commence alors une errance réjouissante, cure de jouvence, d'immoralité, d'excès, de tendresse où la rencontre avec la sublime et irrésistible Lily lui donne une nouvelle chance d'être heureux.

empty