• D'un cheval l'autre

    Bartabas

    «C'est ce soir-là, après avoir copieusement arrosé l'arrivée du nouveau venu, que nous avons décidé dans l'euphorie et à l'unanimité de le baptiser Zingaro. Il endosserait le nom de notre théâtre équestre et musical, premier nommé il donnerait à la troupe sa descendance. Plus tard, tandis que la fête se répandait dans la nuit et que s'épanchaient les coeurs imbibés, je me suis surpris, comme souvent, à ne plus trouver ma place. J'éprouve dans ces moments le besoin de me retirer ; de m'évaporer sans au revoir ni salut. Je suis allé le rejoindre dans son box, je n'ai pas allumé, je me suis glissé dans son antre comme on se glisse sous les draps de l'amante endormie. Il était couché sur le flanc gauche, je me suis assis près de lui, il a tourné la tête vers moi sans se relever, un peu étonné de me voir, comme sorti d'un songe.
    Cette nuit-là, nous avons fait un pacte : j'allais contaminer son animalité et il allait me permettre d'exister parmi les hommes. Aux humains de mon espèce, nous allions nous révéler. Pour la vie.»

  • Almanach Zingaro, 1984-2014

    Bartabas

    Cet ouvrage anniversaire, publié à l'occasion des 30 ans de la troupe, nous invite à un voyage dans les différents univers composant l'histoire de Zingaro. De spectacle en spectacle, un florilège de plus de sept-cent photographies des spectacles et des coulisses nous entraîne au sein d'un théâtre d'exception où le cheval est roi, nous permettant ainsi de revivre toutes les émotions créées par cette troupe unique.

  • Pour la vie d'artiste

    Bartabas

    Bartabas signe un « Manifeste pour la vie d'artiste » et invite 12 personnalités... à en parler à ses côtés. Loin de l'idée de bohème, ce Manifeste pour la vie d'artiste repose sur l'idée forte de l'engagement artistique. Il dévoile comment et jusqu'à quel point le dévouement d'un artiste à son oeuvre peut modifier sa manière de vivre, son quotidien, sa vie intime. Ainsi Bartabas, qui vit dans une roulotte pour être au plus près de ses chevaux. Ainsi Alain Passard, devenu agriculteur... Cet engagement artistique à la fois physique et spirituel implique une éthique au quotidien, un investissement sans concession, autour duquel tout le reste vient s'organiser. Cet engagement artistique influence les modes de vie des artistes et leur production, chacun à leur manière.

  • Les photographies de Claire Cocano commentées par Bartabas proposent une promenade sur les lieux du théâtre équestre Zingaro, conçu par l'architecte Patrick Bouchain, implanté depuis vingt ans au sein du Fort d'Aubervilliers.
    Le fort d'Aubervilliers fait partie des ouvrages décidés en 1840 par Thiers afin de protéger la capitale et de mater les rebellions. Il fut en partie détruit par les bombardements de l'armée prussienne en 1870, et les combats de la Commune l'année suivante. Depuis vingt ans, le troupe du théâtre équestre Zingaro s'y est installée. Autour d'elle, une casse automobile, des jardins ouvriers et des installations militaires occupent cet espace inouï aux portes de Paris.
    Le regard de Claire Cocano, accompagné de quelques commentaires de Bartabas, se pose sur ce lieu de vie et de création : Comment les habitants ont-ils investi les lieux en vingt ans ? Comment cette architecture éphémère parvient-elle à s'inscrire dans le temps ? Comment vit-on dans le village Zingaro ? En trois parties : la vie des hommes ; le lieu de vie des chevaux ; de l'entraînement au spectacle.

  • * Dresseur de chevaux, chorégraphe de spectacles équestres, créateur du théâtre équestre Zingaro, Bartabas fait danser les chevaux et les transforme en véritables acteurs de spectacles de réputation mondiale. Depuis 2002, il dirige l'Académie du spectacle équestre à Versailles dont l'ambition est de créer un encadrement pédagogique afin d'assurer la transmission des savoirs élevant la discipline équestre au rang d'art.
    * * Jean-Louis Gouraud est un historien et encyclopédiste du cheval et de l'équitation.
    * * Professeur d'arts plastiques, Jean-Louis Sauvat expose depuis 1970. Cavalier de dressage et amoureux des chevaux, il ne s'exprime pas seulement dans des dessins mais façonne également des matières aussi variées que le carton, la résine, le plâtre, le bronze. Il a réalisé de nombreuses sculptures dont celles du spectacle Triptyk de Bartabas, et a dessiné les fresques monumentales des Grandes Ecuries de Versailles dans le cadre de leur réhabilitation.

  • Ce dialogue a eu lieu le 7 mai 2013 à la Grande Pagode du Bois de Vincennes à l'invitation et au profit d'une association (ROKPA) d'aide à l'éducation d'enfants tibétains. Le débat fut si passionnant - sur leur façon de travailler, sur la part d'inspiration et la part de calcul dans leurs activités respectives, sur les difficultés de la transmission du savoir - qu'il nous a paru indispensable de le pérenniser sous la forme d'un petit livre.
    La totalité des droits d'auteur ira à l'association qui a pris l'initiative insolite et courageuse de réunir ces deux fortes personnalités. Ce dialogue enrichira ses lecteurs, qu'ils soient ou non artistes ou scientifiques.

empty