• Guy de Cointet

    Clément Dirié

    La première vue d'ensemble d'une oeuvre aussi énigmatique qu'influente et visionnaire.

    Première monographie sur cet « artiste d'artistes » devenu un maillon essentiel de l'histoire de l'art contemporain, cet ouvrage, publié avec la Succession Guy de Cointet, réunissant oeuvres et documents, comprend un essai rétrospectif de Marie de Brugerolle, historienne et critique d'art. Il est précédé d'une préface de l'artiste Larry Bell, ami de Guy de Cointet, et suivi d'une postface du psychanalyste Gérard Wajcman.

    Seconde édition (révisée) de l'ouvrage publié en 2011 (ISBN 978-3-03764-068-5).

    Guy de Cointet (né en 1934 à Paris, décédé en 1983 à Los Angeles) est considéré comme l'une des figures clé du mouvement de l'art conceptuel et de l'art de la performance qui ont émergé à Los Angeles dans les années 1970. Son influence sur la scène californienne actuelle est attestée par des artistes tels que Paul McCarthy, Mike Kelley, Allen Ruppersberg ou John Baldessari.
    La codification, le hiéroglyphe, la typographie représentent chez Cointet, dont l'oeuvre est fortement marquée par un intérêt pour les procédés de langage et notamment les techniques d'écriture de Raymond Roussel, un processus d'élaboration du mot mis en image, et de la couleur mise en forme. Ses dessins et livres attestent de son goût du mystère, des langages codés et de la cryptographie.
    Proche du théâtre et de la poésie sonore et visuelle (ses narrations non linéaires, ses « objets scéniques », véritables « tableaux parlants », et ses croisements entre théâtre, cinéma et danse auront des échos jusque dans les recherches actuelles d'artistes comme Catherine Sullivan), Cointet est l'auteur d'une synthèse entre culture populaire, sources littéraires, surréalisme et art minimal.

  • Publié à l'occasion du nouveau projet «Lianes, Roches & Conques» de Ronan & Erwan Bouroullec, cet ouvrage offre un aperçu du processus créatif du duo de designers français, rassemblant dessins et croquis, photographies de studio, d'ateliers et de galeries.

  • Cet ensemble de quatre cahiers retrace la conception et la fabrication des oeuvres de quatre jeunes artistes réalisées dans le cadre des résidences Hermès. Leur séjour au sein de différentes manufactures Hermès, a permis à chacun d'entre eux de re-découvrir les techniques artisanales de la verrerie et de la maroquinerie et de les adapter à leur univers artistique.

    Chacun des cahiers est accompagné d'un DVD contenant un film documentaire venant appuyer le reportage photographie inclus dans l'ouvrage.

  • Cahiers de residence 4

    Clément Dirié

    Cet ensemble de quatre cahiers retrace la conception et la fabrication des oeuvres de quatre jeunes artistes réalisées dans le cadre des résidences Hermès. Leur séjour au sein de différentes manufactures Hermès, a permis à chacun d'entre eux de re-découvrir les techniques artisanales de la verrerie et de la maroquinerie et de les adapter à leur univers artistique.

    Chacun des cahiers est accompagné d'un DVD contenant un film documentaire venant appuyer le reportage photographie inclus dans l'ouvrage.

  • Une année dans le monde de l'art : le catalogue officiel d'Art Basel 2018 offre une vue panoramique du paysage artistique contemporain à partir d'une documentation complète sur la 48e édition de la plus grande foire d'art contemporain du monde (à Bâle, Miami et Hong Kong), cartographiée sous la forme d'un abécédaire rassemblant, sur 700 pages, images, entretiens, essais et dossiers consacrés aux tendances et aux personnalités les plus influentes actuellement, artistes, commissaires, galeristes, collectionneurs, directeurs de musées, etc.

    Entretiens et contributions de Lara Almarcegui, Rasheed Araeen, Andrea Bellini, Diana Campbell Betancourt, Judy Chicago, Ryan Gander, Ingvild Goetz, Valérie Knoll, Lynn Hershman Leeson, Lubaina Himid, Kathy Noble, Irene Panagopoulos, François Quintin, Michael Rakowitz, Agustín Pérez Rubio, Semiconductor, Suhanya Raffel, Xiaoyu Weng, Haegue Yang, Nina Zimmer, Heidi Zuckerman...

    Voir aussi les catalogues des précédentes éditions.

  • Iris Clert ; la pasionaria de l'avant-garde Nouv.

    Iris Clert : peu de noms de galeristes aimantent autant que celui-ci. Pour des générations d'amateurs d'art, elle demeure l'icône flamboyante de l'effervescence artistique parisienne de l'après-guerre. Active du milieu des années 1950 au début des années 1980, elle accueille dans ses galeries successives, Rive gauche puis Rive droite, des expositions mythiques tels Le Vide d'Yves Klein en 1958 et Le Plein d'Arman en 1960, ainsi que certains des artistes les plus importants du XXe siècle comme Pol Bury, Gaston Chaissac, Lucio Fontana, Raymond Hains, Ad Reinhardt, Takis et Jean Tinguely. L'éclectisme manifeste de son programme est l'envers éclatant d'une pratique visionnaire de son métier. De ses présentations pionnières à la Biennale de Venise dans les années 1960 à l'aventure du Stradart dans les années 1970, de la publication d'Iris-Time Unlimited à son sens indéniable de la communication et des formats d'exposition, la galerie Iris Clert constitue encore aujourd'hui le modèle emblématique d'une galerie-pilote vouée à la découverte et la promotion des artistes vivants.

  • Cet ouvrage constitue la première édition monographique consacrée à l'oeuvre de Katia Kameli. Une sélection d'oeuvres produites depuis le début des années 2000 sera mise en perspective par des textes critiques.

  • La première monographie de l'artiste Eva Nielsen est une étape importante dans son parcours. Cette parution coïncide avec dix années de recherches et de productions.
    Jeune peintre, Eva Nielsen a été étudiante à l'atelier de Philippe Cognée aux Beaux Arts de Paris.
    Arpenter des territoires est à l'origine de son approche de la peinture. Lieux en reconstruction ou espaces factices, Eva Nielsen brouille nos repères en « fabriquant » des images troublantes. Peintre qui interroge constamment le photographique dans sa pratique, Eva Nielsen intègre la sérigraphie dans ses peintures afin de rassembler et de reconfigurer des fragments du réel.
    Territoires perturbés, abandonnés et traversés par des désastres ou des catastrophes naturelles, ses peintures se construisent au travers de visions multiples du paysage : désertique, sec, avec des aires bétonnées ou urbaines. Oscillant entre le quotidien et l'imaginaire, les peintures d'Eva Nielsen procèdent d'une mise à plat des réalités urbaines et architecturales.
    Le lancement du livre aura lieu lors d'une exposition à la galerie Jousse Entreprises en juin prochain.
    Soutenu par l'Adagp, le livre fera également l'objet d'une présentation au Filaf à Perpignan en juin. Eva Nielsen est également représentée à l'étranger par la galerie The Pill (Istanbul).

  • En 2013, la collection des «Cahiers de résidence», coéditée par Actes Sud et la Fondation d'entreprise Hermès, s'enrichit de huit nouveaux volumes qui viennent compléter les huit précédents. Ils concernent les résidences d'artistes qui se sont déroulées en 2012 et 2013.
    Les résidences d'artistes de la Fondation d'entreprise Hermès ont lieu dans les manufactures Hermès. Ce programme, initié en 2010, permet chaque année à quatre jeunes artistes de développer un projet personnel. Il établit un lien entre deux grands axes qui guident le mécénat de la Fondation : la valorisation des savoir-faire artisanaux et l'aide à la création.
    La Fondation s'appuie sur l'expertise d'artistes de renommée internationale - Susanna Fritscher, Richard Deacon, Giuseppe Penone et Emmanuel Saulnier - pour sélectionner les résidents. Après une période d'observation et d'initiation, ces derniers imaginent un projet, qu'ils réaliseront au sein des ateliers durant une période de production d'environ trois mois. Chaque artiste a carte blanche pour produire son oeuvre, en s'appuyant sur des savoir-faire exceptionnels et en utilisant des matériaux peu accessibles (cristal, cuir, soie.). Les manufactures et leurs équipes sont parties prenantes de ce programme, et c'est l'opportunité pour leurs artisans d'aiguiser leur habileté en se mettant au service de projets inhabituels.
    Sous la plume d'Élisabeth Védrenne et de Clément Dirié, ces ouvrages retracent l'aventure humaine et créative de ces jeunes artistes. Chaque cahier est agrémenté d'un portfolio réalisé par le photographe Tadzio et légendé par l'artiste. Un DVD documentaire produit par Jean-Paul Boucheny accompagne également chaque volume.

  • Les résidences d'artistes de la Fondation d'entreprise Hermès ont lieu dans les manufactures Hermès. Ce programme, initié en 2010, permet chaque année à quatre jeunes artistes de développer un projet personnel avec des savoir-faire et des matières d'exception (cristal, certains cuirs, soie.). Il établit un lien entre deux grands axes qui guident le mécénat de la Fondation : la valorisation des savoir-faire artisanaux et l'aide à la création. Ces quatre premiers volumes d'une trentaine de pages illustrées de nombreuses photographies, retracent chacune de ces résidences ; ils forment le début d'une collection qui s'enrichira au fil des années.
    Les jeunes artistes plasticiens en résidence, qui sont proposés à la Fondation par des artistes confirmés choisis pour leurs qualités pédagogiques, leur expérience du travail de la matière et leur excellence artistique, ont carte blanche pour produire une oeuvre en s'appuyant sur des savoir-faire exceptionnels et en utilisant des matériaux peu accessibles. Les manufactures et leurs équipes sont parties prenantes de ce programme, et c'est l'opportunité pour leurs artisans d'aiguiser leur habileté en se mettant au service de projets inhabituels.
    Simon Boudvin, parrainé par l'artiste Giuseppe Penone, est diplômé de l'Ensba et de l'Ensa Paris. Il a développé un travail en deux temps à la Maroquinerie des Ardennes (Champagne-Ardenne). Il s'est intéressé aux vides et aux pleins générés par la coupe du cuir pour faire gainer un bureau dont les chutes du gainage ont servi à faire des moules en plâtre de formes abstraites. En parallèle, il a constitué un relevé historique, topographique et sociologique des ardoisières de Rimogne, proches de la manufacture. L'ensemble crée une installation riche de sens et d'interconnexions.
    Parrainée par Susanna Fritscher, Élisabeth Clark - jeune artiste britannique diplômée de la Slade School of Fine Art en 2008 - s'est installée à la Maroquinerie de Sayat (Auvergne). L'oeuvre réalisée est un cercle de 4,07 mètres de diamètre entièrement gainé de cuir blanc. Il est l'aboutissement de son observation dans la manufacture, en particulier sur les techniques et les gestes des artisans.
    À côté de Lyon, ville de la soie, la Holding Textile Hermès a reçu Benoît Piéron, parrainé par Richard Deacon. Ce jeune artiste a obtenu son diplôme de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris avec les félicitations du jury. Après son «immersion en mer de soie», il a choisi de réaliser une installation nomade, univers en soi(e) prenant la forme d'un lit, support de rêve et espace d'accomplissement du «drame du mariage».
    Enfin, parrainé par Emmanuel Saulnier, Olivier Sévère - diplômé de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris depuis 2002 - est allé à la rencontre des artisans verriers des Cristalleries de Saint-Louis (Lorraine) pour réaliser neuf ensembles de «pierres de cristal». En utilisant de nombreuses techniques de la manufacture, il reconstitue ainsi un cycle perpétuel de la matière : la roche se délitant en pierres puis en sable, lui-même utilisé dans la composition du cristal qui reprend l'apparence de pierres.

  • En 2013, la collection des «Cahiers de résidence», coéditée par Actes Sud et la Fondation d'entreprise Hermès, s'enrichit de huit nouveaux volumes qui viennent compléter les huit précédents. Ils concernent les résidences d'artistes qui se sont déroulées en 2012 et 2013.
    Les résidences d'artistes de la Fondation d'entreprise Hermès ont lieu dans les manufactures Hermès. Ce programme, initié en 2010, permet chaque année à quatre jeunes artistes de développer un projet personnel. Il établit un lien entre deux grands axes qui guident le mécénat de la Fondation : la valorisation des savoir-faire artisanaux et l'aide à la création.
    La Fondation s'appuie sur l'expertise d'artistes de renommée internationale - Susanna Fritscher, Richard Deacon, Giuseppe Penone et Emmanuel Saulnier - pour sélectionner les résidents. Après une période d'observation et d'initiation, ces derniers imaginent un projet, qu'ils réaliseront au sein des ateliers durant une période de production d'environ trois mois. Chaque artiste a carte blanche pour produire son oeuvre, en s'appuyant sur des savoir-faire exceptionnels et en utilisant des matériaux peu accessibles (cristal, cuir, soie.). Les manufactures et leurs équipes sont parties prenantes de ce programme, et c'est l'opportunité pour leurs artisans d'aiguiser leur habileté en se mettant au service de projets inhabituels.
    Sous la plume d'Élisabeth Védrenne et de Clément Dirié, ces ouvrages retracent l'aventure humaine et créative de ces jeunes artistes. Chaque cahier est agrémenté d'un portfolio réalisé par le photographe Tadzio et légendé par l'artiste. Un DVD documentaire produit par Jean-Paul Boucheny accompagne également chaque volume.

empty