• Catalogue officiel de l'exposition Edward Burtynsky - Eaux troublées du 23 juin au 26 septembre 2021 au Pavillon populaire - espace de la photographie de Montpellier.
    Du Golf du Mexique jusqu'aux berges du Gange et au moyen d'images aériennes, un tableau saisissant de l'eau et des systèmes imaginés par l'homme pour la maîtriser, comme une question posée à l'humanité présente et future sur son rapport à cette ressource vitale qui s'amenuise dangereusement. Au cours des cinq dernières années, l'artiste canadien Edward Burtynsky a voyagé à travers le monde, du golfe du Mexique aux rives du Gange, pour construire une ambitieuse représentation du cycle de l'eau toujours plus fragmenté. À travers ses immenses images aériennes et colorées, dont beaucoup frôlent l'abstraction, il retrace les différents rôles que joue l'eau dans notre mode de vie moderne : fondement d'écosystèmes sains et de sources d'énergie, élément clé de rituels culturels et religieux, et surtout ressource essentielle qui sera très bientôt épuisée.
    Nombre de ces images portent presque davantage l'attention non sur l'eau elle-même mais sur les systèmes que les humains ont mis en place pour l'exploiter, la modeler et la contrôler. Des photographies de puits à degrés labyrinthiques en Inde, de la construction d'un barrage massif et d'aquaculture en Chine, de cités de bâtiments préfabriqués au bord de l'eau et de systèmes d'irrigation dans l'Ouest américain sont présentées aux côtés de paysages desséchés, de régions fluviales asséchées, de marais salants fermes de crevettes aux couleurs inquiétantes. Certaines de ces photographies comptent parmi les images les plus abstraites réalisées par Burtynsky jusqu'à maintenant : les parcelles d'irrigation à pivot central sont soigneusement modelées en empilements totémiques et géométriques, les champs agricoles en terres arides sont quant à eux transformés en collections vertigineuses de formes biomorphiques. Ces images, parfois élégantes, parfois obsédantes, se placent entre le monde de la peinture et celui de la photographie et forment un portrait de l'eau dans le monde émouvant qui semble nous poser une question ouverte sur la relation passée, présente et à venir entre l'humanité et le monde naturel.
    Ce livre explore ainsi la relation de plus en plus tendue entre l'humanité et cette ressource naturelle la plus essentielle au monde.

  • À l'origine développé par les fascistes à des fins de propagande, l'appareil photo devient aussi un outil pour les artistes italiens qui dénoncent l'oppression politique et qui documentent le développement social et économique de leur pays dans la première moitié du XXe siècle. Le neo realismo est devenu un mouvement artistique représentant le monde moderne, sans artifice ni mise en scène, à l'aune des évolutions qui vont transformer de façon pérenne l'Italie, avant et après la guerre. Cet ouvrage célèbre en 200 clichés les photographes relevant de ce courant qui ont immortalisé la vie telle qu'elle était et qui ont influencé aussi le cinéma, la littérature et le monde de l'art.

empty