Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 15/08/2021

  • Histoire de l'art de E.H. Gombrich est l'un des ouvrages sur l'art les plus célèbres et les plus populaires jamais publiés. Depuis quarante-cinq ans, il demeure une introduction inégalée à l'ensemble du sujet, des premières peintures rupestres à l'art d'aujourd'hui. Dans le monde entier, les lecteurs de tous âges et de tous milieux ont trouvé en Gombrich un véritable maître, qui allie la connaissance et la sagesse à un don unique pour communiquer directement sa profonde affection pour les oeuvres qu'il décrit. Cette Histoire de l'art doit sa popularité durable au style simple et direct de l'auteur. Son but, écrit-il, est "d'apporter un certain ordre, une certaine clarté dans l'abondance de noms propres, de dates, de styles qui compliquent quelque peu les ouvrages plus spécialisés". Grâce à son intelligence de la psychologie des arts visuels, il nous fait percevoir l'histoire de l'art comme "un enchaînement ininterrompu de traditions encore Vibrantes" qui "relie l'art de notre temps à celui de l'âge des pyramides". Le succès toujours grandissant de ce classique va se confirmer auprès des générations futures, avec cette seizième édition, révisée et présentée dans un nouveau format.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Cette nouvelle édition poche, revue et corrigée, s'enrichie d'une préface émouvante de la petite-fille de Ernst H.Gombrich qui raconte la genèse de ce livre désormais iconique. Aussi audacieux que cela puisse paraître, raconter l'histoire de l'humanité en quelque trois cent pages est le pari fou que s'est lancé Ernst Grombrich, et qu'il a relevé avec brio. Tutoyant ses lecteurs, petits ou grands, et considérant que ceux-ci savent réflechir par eux-mêmes, il leur présente les personnages historiques emblématiques de leur temps et raconte les faits dans leur continuité, comme dans un roman au long cours, avec toujours cette question centrale qui guide son propos : quels épisodes du passé ont eu une influence sur la vie de l'humanité en général et quels sont ceux dont on se souvient le plus ? Un ouvrage formidable pour apprendre l'histoire sans en avoir l'air, comme l'explique si bien Gombrich : "j'aimerais que mes lecteurs l'abordent en toute décontraction et suivent le fil de l'histoire sans se sentir tenus de prendre des notes ni de retenir des noms et des dates. Je leur promets aussi qu'il n'y aura pas d'interrogation."

    Sur commande
  • Les successeurs d'Aby Warburg, l'éminent fondateur de l'Institut qui porte son nom, envisagèrent pendant des décennies de publier les très nombreux documents laissés par celui-ci à sa mort en 1929 ; sans succès, tant ce projet était ambitieux et en partie irréalisable. L'historien d'art E. H. Gombrich, sollicité pour mettre ces documents en ordre, prit le parti de les trier afin de faire ressortir la trajectoire intellectuelle d'Aby Warburg.
    C'est le sujet de cette biographie singulière, fruit de nombreuses années de décryptage et de sélection, où ne sont cités que des fragments pertinents des archives de Warburg à l'appui du récit rigoureux et lumineux de Gombrich. Warburg publia peu de son vivant, mais il eut une influence décisive sur des historiens d'art aussi différents qu'Erwin Panofsky et Kenneth Clark. La particularité des recherches d'Aby Warburg fait écho au parti pris de son biographe, féru de méthodologie : Warburg remettait en effet en cause une certaine théorie de l'histoire de l'art qui s'efforce de définir des « styles » et de les faire entrer dans des catégories, pour mettre l'accent sur des artistes singuliers, engagés dans des conflits subjectifs qui les amenaient à faire des choix personnels. D'après lui, l'artiste crée plus souvent en réaction à l'« esprit de son époque » qu'il ne la représente.
    Connu surtout pour ses travaux iconographiques sur la Renaissance - dont une thèse sur Botticelli qui servit de point de départ à sa méthodologie - Warburg tenta de faire entrer en résonance les découvertes en psychologie et en anthropologie avec l'histoire de l'art, tout en considérant avec effroi et curiosité le progrès de la technologie moderne. Ce portrait d'une figure-clef de l'histoire de l'art nous fait aussi découvrir un psychologue de la culture qui s'interroge sur le destin de la civilisation occidentale alors même que celle-ci est sur le point de s'engager dans la phase la plus dramatique de son histoire.

  • Il s'agit d'une nouvelle édition de ce petit mais passionnant essai de l'un des plus grands historiens de l'art du xxe siècle, publié pour la première fois en 1996 dans la collection « Art et Artistes ».
    Il faut regarder autour de soi pour remarquer les ombres projetées par les objets sur les surfaces environnantes, aussi bien en plein jour qu'à la lumière artificielle. Ces ombres peuvent s'estomper, mais jamais disparaître tout à fait. Sauf dans la majorité des peintures.
    Les artistes se servent des ombres portées pour attirer l'attention sur l'éclairage du tableau et pour donner plus de solidité aux objets qui interceptent la lumière. Ces ombres peuvent contribuer au climat d'une peinture. Elles peuvent révéler la présence de quelqu'un ou de quelque chose en dehors de l'espace représenté. Pourtant, comme le souligne E. H. Gombrich, elles n'apparaissent que çà et là dans l'art occidental, qui a plutôt tendance à les oublier ou les éliminer.
    Dans cette nouvelle édition, toutes les illustrations des plus célèbres peintures montrant des ombres sont reproduites en couleurs et dix-huit illustrations supplémentaires accompagnent la préface de Neil Mac Gregor, directeur du British Museum et l'introduction de Nicholas Penny, directeur de la National Gallery de Londres.

  • Ce livre réalise le tour de force de raconter en 300 pages l'histoire du monde à tous les publics, à commencer par celui des grands enfants. Gageure réussie. Ernst Gombrich s'adresse aux lecteurs en les tutoyant, comme un grand frère parlerait à ses cadets. Il part du principe que ceux-ci savent réfléchir par eux-mêmes et ne les encombre pas d'explications simplistes inutiles. Dès qu'il le peut, il présente des personnages historiques représentatifs de leur temps et, surtout, il raconte les faits dans leur continuité, comme s'il ne s'arrêtait pas de parler, insufflant ainsi au récit un sens du rapprochement et de la contemporanéité des événements de l'histoire. Un ouvrage formidable pour se familiariser avec une matière parfois aride.

  • The Story of Art, one of the most famous and popular books on art ever written, has been a world bestseller for over half a century. Attracted by the simplicity and clarity of his writing, readers of all ages and backgrounds have found in Professor Gombrich a true master, who combines knowledge and wisdom with a unique gift for communicating his deep love of the subject.

    For this new, compact edition The Story of Art has been completely redesigned, giving a fresh perspective to Gombrich's well-loved text. The illustrations, collected together in a separate section towards the back of the book for easy reference, vividly illustrate the lively and engaging narrative and are in colour throughout.

    The Story of Art has always been admired for two key qualities: it is a pleasure to read and a pleasure to handle. In these respects the pocket edition is no exception, combining smoothly flowing text with a clear, simple design in a convenient and accessible format. The new edition allows this classic work to continue its triumphant progress for another generation, and to remain the title of first choice for all newcomers to art.

  • L'Art et l'Illusion, brillante étude du célèbre historien de l'art E.H. Gombrich, interroge la création artistique et tente de répondre à une question fort simple cri apparence.: quelle est la raison d'être du style ? S'appuyant sur les travaux de psychologie expérimentale et l'étude des styles traditionnels, E.H. Gombrich s'efforce de dégager une définition de la créativité artistique. Il entreprend une vaste et passionnante exploration de l'histoire et de la psychologie de la représentation artistique : il examine, interroge et redéfinit la notion d'imitation de la nature, le rôle de la tradition, le problème de l'abstraction, le bien-fondé de la perspective et l'interprétation de l'expression artistique.

    Publié pour la première fois il y a plus de quarante ans, L'Art et l'Illusion demeure un ouvrage critique de référence. Appliquant les découvertes de la science à la compréhension de l'art, E.H. Gombrich montre comment l'esprit de création prend appui sur une expérience traditionnelle et ne saurait échapper aux lois naturelles qui régissent l'activité de la pensée. L'originalité de cet essai réside dans l'analyse précise du rôle joué par le spectateur dans la conceptualisation de l'oeuvre d'art et: l'évolution des théories et des styles. E.H. Gombrich présente ses arguments ans un esprit scientifique, comme autant d'hypothèses à vérifier. Le problème de la représentation occupant une place fondamentale dans l'histoire de l'art, L'Art et l'Illusion constitue un texte essentiel pour qui cherche à comprendre l'art. La préface de cette sixième édition analyse les différences fondamentales entre images et signes.

  • Voici, grossièrement sculpté, un cheval de bois. Mais c'est à peine l '« image » d'un cheval, son évocation peut-être, ou ce qu'il est convenu d'appeler sa « représentation ». Devant un tel objet l'art moderne parlerait d'abstraction et les romantiques d'expression. Pourtant, lorsqu'un enfant l'enfourche, ses rêves et ses désirs en font un véritable cheval. L'animal représenté, en qui nous ne voyons que le symbole, est vraiment pour l'enfant une métaphore. Et celle-ci surgit parce que l'acte d'enfourcher appelle la mémoire - inconsciente - de tout le jeu des sensations liées au concept : Cheval. C'est à tout l'espace métaphorique des oeuvres à travers les changements sociaux et les modes que s'attache principalement ce recueil. En cela les Méditations sur un cheval de bois éditées en 1963 prolongent le développement du grand livre de Gombrich sur l'Art et l'Illusion paru quelques années plus tôt. Sir Ernst Gombrich naquit à Vienne en 1909 où il fit ses études d'Histoire de l'Art. Il quitte cette ville pour Londres en 1936. À partir de cette date, son nom est associé aux travaux de l'Institut Warburg dont il devient directeur en 1959. Il occupa à l'Université de Londres la chaire d'Histoire de la Tradition classique. Auteur d'une dizaine d'ouvrages dont plusieurs portent sur la Renaissance, Ernst Gombrich a notamment publié ces dernières années The Sense of Order (1979) et The Image and the Eye (1982) sur la psychologie de la représentation.

  • Exquisite cloth-bound edition of the classic art-history text - the perfect gift for every art connoisseur and student For more than 60 years Ernst Gombrich's The Story of Art has been a global bestseller - with more than 8 million copies sold - the perfect introduction to art history, from the earliest cave paintings to art of the twentieth century, a masterpiece of clarity and personal insight. This classic book is currently in its 16th edition and has been translated into more than 30 languages, and published in numerous formats and editions. Now, for the first time, this Luxury Edition is the ultimate gift purchase for all art lovers - a perfect keepsake to treasure, and to inspire future generations.
    />

  • l'histoire de l'humanité racontée en quelque trois cents pagesoe aussi audacieux que cela puisse paraître, c'est le pari que s'est lancé ernst gombrich, et qu'il a relevé avec brio.
    il choisit de tutoyer ses lecteurs, tel un grand frère qui s'adresserait à ses cadets et, considérant que ceux-ci savent réfléchir par eux-mêmes, il ne les encombre pas d'explications simplistes. ii leur présente les personnages historiques emblématiques de leur temps et raconte les faits dans leur continuité, comme s'il ne s'arrêtait pas de parler, insufflant au récit un sens du rapprochement et de la contemporanéité des événements.
    un ouvrage formidable pour apprendre l'histoire sans en avoir l'air.

  • Dans ce livre d'entretiens avec le philosophe Didier Éribon, paru pour la première fois en 1991, Ernst Gombrich évoque l'atmosphère culturelle, intellectuelle et sociale de sa ville natale, la Vienne d'avant le nazisme.

    Il raconte ce qu'a été l'installation d'un groupe de savant autour de l'Institut Warburg, à Londres, dans les années 1930. Il nous fait parcourir ce continent de la recherche qu'est l'histoire de l'art. Il nous explique son intérêt pour la psychologie, la biologie ou la zoologie. Il brosse les portraits de Julius von Schlosser, Ernst Kris, Roman Jakobson, Oskar Kokoschka, Karl Popper.

    C'est l'autoportrait d'un grand savant qui se compose ainsi, à touches légères.

    Que fait-il ? Comment travaille-t-il ? Quel jugement porte-t-il sur l'art d'aujourd'hui ? Toute ces questions trouvent ici leur réponse grâce au questionnement de qualité de Didier Éribon.

    Sur commande
empty