• Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon (1675-1755), est célèbre pour ses Mémoires décrivant la vie à la Cour de Louis XIV. Écrivain talentueux, il fut à la fois un courtisan assidu et un opposant invétéré qui sut dévoiler les travers des intriguants et dénoncer les bassesses du pouvoir.
    Conservateur et réformateur, acteur et témoin d'une époque controversée, cet observateur authentique regarda toujours ses contemporains d'un oeil aigü, avec justesse et non sans humour.
    L'homme qui s'inclinait devant le Roi et les Princes savait aussi parler la voix de la raison.
    Georges Poisson nous révèle le vrai visage de cet homme aux multiples facettes. Seigneur éclairé, soldat, diplomate, mais aussi mari aimant et ami fidèle, il fut avant tout un historien passionné. Un historien des petits faits, plus que des grandes actions, qui léguera à la postérité des écrits justes et distrayants sur la haute société de son temps.

  • Françoise d'Aubigné (1635-1719), marquise de Maintenon, est un des personnages les plus contestés de l'histoire de la monarchie française. Certains auteurs en ont tracé une image presque idyllique, d'autres, en particulier Saint-Simon, l'ont volontiers noircie.
    Françoise Chandernagor a voulu donner d'elle une image originale, d'autres enfin se sont efforcés à l'impartialité. À leur suite, Georges Poisson traite le personnage avec lucidité, offrant un éclairage sur l'ambition permanente du personnage, analysant ses réactions face aux événements ou aux hommes qu'elle n'a pas toujours compris...
    Gouvernante des enfants naturels de Louis XIV, celle qui devint secrètement son épouse après la mort de la reine, Marie-Thérèse de Montespan en 1683, eut sur le roi une influence dont il n'est aujourd'hui pas facile de discerner l'ampleur.
    Le meilleur moyen d'aborder Françoise de Mainte- non reste sa correspondance, enfin éditée dans son intégralité et son authenticité. Mais elle n'y est pas toujours sincère, constemment portée à embellir son image. Soucieuse aussi de taire certains éléments de sa vie privée.
    Traitant le sujet avec le plus de justesse possible, cet ouvrage offre au lecteur un éclairage nouveau sur cette héroïne de son temps.

  • À l'origine relais de chasse de Louis XIII, puis résidence du Roi-Soleil avant de devenir le « musée dédié à toutes les gloires de la France » et enfin le plus prestigieux de nos palais nationaux, Versailles fascine chaque année des millions de visiteurs du monde entier. Lieu d'excellence et du savoir-faire français, classé parmi les tout premiers sites au patrimoine mondial de l'Unesco, ce château mythique est ici conté d'une plume alerte, savante et passionnée par l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire de l'art et du XVIIe siècle, ardent défenseur de notre patrimoine depuis plus de cinquante ans.

  • Une biographie inédite de Molière dans son époque.

  • Ce fut un tourment de l'histoire. En quatre années, la France en majorité anarchiste, vint à se doter, par une voie de majorité d'un régime républicain et par la faute même des partisans des plus fervents, d'un régime royal.

    Si l'on cherche les responsables de cette révolution pacifique il faut nommer en premier Henri de Bourbon, comte de Chambord, aîné de la maison de France, qui se trouvait au départ investi d'une très large popularité. Mais, victime d'une éducation aberrante, imbu d'un système démodé à base d'inspiration religieuse, déphasé par rapport à son époque, il vivait hors du temps éloigné du but cherché, obsédé par un idéal de gouvernement qu'il n'avait jamais connu.

  • "Parmi les grands écrivains du XVIIe siècle, François de Salignac de la Mothe-Fénelon, homme d'honneur et de foi, se distingua par son indépendance de caractère et sa constance d'idées, qui lui suscitèrent des ennemis, dont Bossuet, qui se conduisit mal envers lui, et madame de Maintenon. Relégué dans son archevêché de Cambrai, il y joua un rôle déterminant et, tout en préparant le règne futur qu'il ne verra pas, créa, avec Télémaque, l'un des premiers romans d'aventures."

  • Georges Poisson a mené de front une double carrière d'historien et de conservateur du Patrimoine, avant d'être nommé conservateur général. Son long parcours à la direction du domaine de Sceaux, où il est devenu spécialiste de l'Ile-de-France, l'a conduit

  • Napoléon voulait une capitale majestueuse pour servir la gloire de son règne il la trouva tout naturellement dans Paris.
    Outre la rue de Rivoli, les deux arcs de triomphe, la colonne Vendôme, la Madeleine, la Bourse, la façade de la Chambre des députés, faut-il rappeler que nous lui devons l'achèvement de la Cour Carrée, les ponts des Arts et d'Iéna, douze fontaines, les rues de la Paix et de Castiglione, la place Saint-Sulpice, les catacombes... Cette ville que nous voyons vivre aujourd'hui, avec ses rues à trottoirs, ses quais, ses cimetières, ses marchés, son administration elle-même, est en partie sa création.
    Mais la personnalité de l'Empereur est telle que l'on ne peut étudier ses réalisations sans essayer de comprendre les motifs qui les ont inspirées. On rencontrera ici un Napoléon bien différent des champs de bataille : un Napoléon réfléchi, prudent et presque hésitant, écoutant les conseils, acceptant de modifier sa décision première ; un Napoléon héritier des traditions classiques de la fin du XVIIIe siècle, mais désirant également, comme Louis XIV, utiliser les monuments dans l'intérêt de l'Etat.
    Bien sûr, il est impossible de séparer les réalisations urbanistiques et architecturales des événements principaux de l'époque. Aussi trouvera-t-on également dans cet ouvrage de nombreux épisodes marquants de l'histoire parisienne de ce temps comme l'attentat de la rue Saint-Nicaise, le Sacre ou le mariage autrichien. A travers l'histoire, souvent pittoresque, des projets et des réalisations de l'Empereur, le lecteur découvrira l'intérêt passionné porté par Napoléon à la vie, au développement et à l'embellissement d'une cité qu'il voulait éblouissante.

  • Alors que le Grand Louvre, créé il y a vingt-cinq ans, attire aujourd´hui 8 millions de visiteurs par an, voit ses collections s´enrichir constamment par achats et donations (création d´une salle Islam en 2012) et connaît un rayonnement international remarquable (installation d´une succursale à Abou Dhabi), il était temps de lui consacrer une histoire digne de son nom. Histoire architecturale depuis Philippe Auguste, dont le château ressuscité est une impressionnante découverte ; histoire décorative témoins des différentes étapes du palais et qui se complète aujourd´hui par l´appel à des artistes contemporains ; histoire politique des événements survenus dans ces murs, révolutions, assassinats ou triomphes ; histoire des collections retraçant l´afflux au fil des ans, depuis cinq siècles, de centaines de milliers de chefs-d´oeuvre, de l´Egypte aux grands maîtres de la peinture.

  • " Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j'ai tant aimé.
    " (Testament de Napoléon) Près de vingt ans après sa mort, l'ultime voeu de Napoléon est exaucé : en 1840, on confie la mission du rapatriement de sa dépouille au prince de Joinville. Arrivée à Sainte-Hélène, la délégation française assiste de nuit à l'exhumation. L'ouverture du cercueil révèle une surprise Napoléon, intact, semble dormir... Le retour se fait en un temps record. Le 15 décembre, la capitale est en liesse.
    Des foules sont massées jusqu'aux Invalides pour saluer celui que ses grognards appellent toujours " l'Empereur ". Cette pittoresque aventure a certes déjà été racontée, mais l'auteur a découvert des documents qui révèlent des épisodes inconnus du voyage. Il a aussi tenu, pour la première fois, à replacer celui-ci dans le double contexte de politique intérieure et extérieure qui lui donne tout son sens et son caractère dramatique.
    Cet ouvrage démontre également la fausseté des hypothèses d'empoisonnement de l'Empereur et de substitution de son corps. " C'est un récit riche en inédits sur un événement dont la complexité est remarquablement mise en lumière. [...] Il fera désormais autorité. " (Jean Tulard)

  • L'Elysée

    Georges Poisson

    Symbole de la République.
    Le palais de l'Elysée ne cesse de fasciner. Ce livre raconte son histoire architecturale et décorative ainsi que le récit des événements, dramatiques ou pittoresques, qui s'y sont déroulés. Construit au début du XVIIIe siècle, avec un admirable décorde boiseries qui subsiste, il est habité par Madame de Pompadour. Café-concert sous la Révolution, il est réhabilité par Murat, puis par Napoléon qui y signe sa seconde abdication.
    Résidence. sous la Restauration, du duc et de la duchesse de Berry. il est affecté en 1849 au premier président de la République élu au suffrage universel, Louis-Napoléon Bonaparte et abrite le coup d'Etat créant le Second Empire. En 1871, il devient définitivement la résidence présidentielle et accueille la vie politique et privée des présidents successifs. Charles de Gaulle en fait, en 1959, le siège premier du pouvoir.
    Pour cette nouvelle édition, l'auteur. Familier du palais, a complètement révisé son texte, récrit les récits des présidences Mitterrand et Chirac, et rédigé un nouveau chapitre sur la présidence actuelle. Ancien de la Armée, conservateur de musée de formation, historien reconnu, spécialiste de monuments historiques, Georges Poisson, auteur d'une quarantaine d 'ouvrages souvent primés ou réédités, a été quatre fois lauréat de l'Académie française.
    Docteur honoris causa de l'Université de Tokyo, Grande médaille de l'Académie d 'Architecture, il est commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre des Arts et Lettres. Il a publié chez Pygmalion Le Comte de Chambord et Combats pour le patrimoine (souvenirs, 1948-2008).

  • Chassé du trône en 1830, le roi Charles X emmena avec lui en exil son petit-fils Henri, duc de Bordeaux, comte de Chambord au profit duquel il abdiqua à Rambouillet.
    À dix ans, l'enfant devint roi pour huit jours. Il passa le reste de sa vie à souhaiter reconquérir sa couronne, tentant de s'imposer en face de la monarchie de Juillet, de la Deuxième République puis du Second Empire. Unique héritier des Bourbons, régnant sur son château autrichien de Frohsdorf au milieu d'une petite cour, il s'efforça durant un demi-siècle de rallier les Français à un régime sur les modalités duquel il ne s'expliquait guère.
    Sa revendication constante fut assombrie par le drame de sa vie : il n'avait pas d'enfant et ses héritiers dynastiques, les princes d'Orléans, ne soutenaient pas son action. En 1871, la grande majorité de l'Assemblée constituante, de couleur monarchiste, et un mouvement d'intérêt général et populaire monta soudain vers " Henri V ", porteur d'idées sociales nouvelles. Mais le prince, dont le caractère s'était assombri par l'absence d'héritier direct, ne se sentait plus en phase avec son époque.
    En mettant des conditions inacceptables pour son avènement, il préféra, non sans grandeur, renoncer à son rêve de trône. Dans cette remarquable biographie, Georges Poisson, avec son souci d'une documentation impeccable et son sens du récit historique, fait revivre l'Europe du XIXe siècle, avec ses espoirs, ses faiblesses et ses couleurs.

empty