• Internationalement reconnue, Lia Rodrigues occupe une place particulière sur la scène chorégraphique française, depuis ses premiers pas dans les années 1980 dans la compagnie de Maguy Marin jusqu'à cette saison 2021, où le Festival d'Automne salue à Paris ses trente ans de carrière par la programmation de plusieurs de ses pièces. Le livre relate ce parcours artistique majeur, trois décennies pendant lesquelles la chorégraphe brésilienne s'est jouée des frontières de la création, de l'improvisation et de la pédagogie. Nourri par ses lectures et ses rencontres artistiques, son itinéraire de création est inséparable de son action sociale, depuis le centre d'arts et l'École libre de danse qu'elle a fondés en partenariat avec l'ONG Redes, dans la favela de la Maré, quartier de la banlieue nord de Rio. Cet ouvrage nous plonge dans le quotidien créatif et tumultueux de Lia Rodrigues et de sa compagnie, à partir de textes originaux, dialogues et entretiens de ses proches collaborateurs.

  • Un geste dansé n'est pas éphémère : il peut connaître une longue vie s'il trouve des milieux pour l'accueillir et l'entretenir. C'est ainsi que des ballets dits « classique » ou des chorégraphies « contemporaines » circulent, se transmettent et se transforment avec le temps. Croisant histoire, anthropologie et esthétique, Isabelle Launay aborde ici la question de la mémoire des oeuvres en danse. Elle décrit les conditions politiques et artistiques de leur survie à travers trois cas de figure emblématiques : le répertoire du Ballet de l'Opéra de Paris et ceux de deux personnalités de la danse, le chorégraphe américain Merce Cunningham et le français Dominique Bagouet, décédés respectivement en 2009 et 1992. Sont ainsi dévoilés les systèmes et les stratégies concrètes qui assurent la survie des oeuvres :
    Leur structure et l'économie dans laquelle elles s'inscrivent, mais également les dispositifs de transmission et d'apprentissage, les imaginaires historiques qui les irriguent et, enfin, les débats et discours des danseurs au travail.

  • Après s'être penchée, dans un premier volume paru en 2017, sur la question de la tradition en danse et des modalités de reprise et de survie des répertoires chorégraphiques, Isabelle Launay aborde les effets de la discontinuité, voire de l'oubli, dans la transmission des oeuvres. De quoi témoignent les multiples retours du champ chorégraphique actuel sur les danses du passé ? Qu'advient-il quand il y a crise dans la transmission d'une expérience ? Qu'arrive-t-il quand, chez certains artistes, la discontinuité est programmée par une volonté de faire table rase ? Reprendre consiste alors à créer un court-circuit dans le temps qui « allume la mèche de l'explosif enfouie dans l'Autrefois » (Walter Benjamin). C'est aussi proposer un devenir contemporain insoupçonné pour ces danses. Cette traversée érudite, où se mêlent approches anthropologique et esthétique, nous invite à (re)découvrir des figures majeures de l'histoire de la danse (Mary Wigman, Joséphine Baker, Valeska Gert...) ainsi que la manière dont les artistes d'aujourd'hui les font revivre.

  • Histoires de gestes est un livre autour des gestes essentiels au départ de tout mouvement. Appuyé par une trentaine de photographies, cet ouvrage rassemble douze textes de chercheurs qui analysent un geste simple et précis avec de nombreuses références dans l'histoire de la danse et de l'art.
    Cet ouvrage fait écho aux conférences de la Petite université populaire de la danse (organisées par le Théâtre National de Chaillot et le département Danse de l'université Paris 8). Chaque conférence prend pour départ un verbe d'action lié à un geste simple et fondamental.
    Il s'agit, pour chaque geste abordé, d'analyser le mouvement en lui-même à travers l'histoire des représentations du corps ainsi que des oeuvres chorégraphiques en recourant à la philosophie, à la peinture et l'art plus généralement, à l'histoire ou à d'autres éclairages issus des sciences humaines telles que l'anthropologie ou la sociologie, et des savoir-faire des danseurs, laissant ainsi émerger de nouvelles réflexions et des outils susceptibles d'enrichir la perception de la danse et du corps.
    Les gestes fondamentaux (verbes d'actions essentiels en danse contemporaine), qui mettent l'accent sur la relation à l'autre et sur la relation à l'espace et à l'environnement :
    1) Etre debout (Christine Roquet) 2) Tomber (Sylviane Pagès) 3) Marcher (Marie Bardet) 4) Courir (Frederica Fratagnoli) 5) Sauter (Isabelle Launay) 6) S'asseoir (Isabelle Ginot) 7) Tourner (Sophie Jacotot) 8) Arriver/partir (Mahalia Lassibile) 9) Prendre par la main (Marina Nordera) 10) Porter (Christine Roquet) 11) Frapper (Frederica Fratagnoli) 12) Regarder (Isabelle Ginot) Chaque texte peut être lu comme un exercice de discernement pour notre faculté de regard, chaque auteur tentant une description des caractéristiques du geste, en lien avec uen iconographie pensée pour enrichir cet exercice de regard.

  • Un livre à lire " Au Fil du Bonheur Précieux".

    Une histoire d'amour... de la vie tout simplement.

  • "S'appuyant sur la volonté de soutenir la création contemporaine, les Editions Rêve d'Enfant ont choisi de développer et de promouvoir, parmi ses fonds thématiques, une collection de livres d'artiste destinés à la jeunesse dans la plus grande simplicité. Ce Matin est la première publication de cette série novatrice ; un livre qui surprend, amuse, interpelle, allie qualité esthétique et intérêt pédagogique, originalité et humanité, au gré de la fantaisie et de la sensibilité complices d'une artiste, Florence Launay et d'une auteur, Isabelle Provost.
    ""Un matin, ouvrir les yeux et l'air de rien, se laisser surprendre par les mots et les images..."

  • Dans ce recueil, Isabelle Provost et Florence Launay vous invitent à une promenade sensorielle qui vous mènera de la vigne au verre, à travers un mélange de mots et de couleurs chatoyant.
    À déguster sans modération !

    Le haïku fut l'un des genres poétiques privilégiés de la littérature japonaise classique. Son caractère concis et exotique font de lui une forme d'expression néanmoins très moderne. Il évoque, suggère, éveille les sens.

empty