• Ma vie

    Isadora Duncan

    Isadora duncan n'est pas seulement la danseuse dont l'art, la vie et la mort stupéfièrent le monde.
    Son autobiographie est un livre savoureux, sincère, où l'humour et la passion font un mélange acide. isadora duncan dit tout sur ses passions artistiques, morales, intellectuelles et aussi physiques. Le 14 septembre 1927, sa longue écharpe se prit dans la roue de sa voiture, sur la promenade des anglais, à Nice, l'étranglant brutalement. Quelques mois plus tôt elle travaillait encore à ce livre.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Danseuse qui révolutionna l'art de la danse en Amérique et dans le monde, icône immortelle du monde artistique du XXe siècle, Isadora Duncan (1877-1927) était avant tout une aventurière et une révolutionnaire dans l'âme.
    Dans Isadora danse la révolution, qui s'ouvre sur des souvenirs d'enfance à San Francisco, la grande danseuse expose avec la plus grande liberté ses vues sur l'Amérique, la Russie révolutionnaire, l'éducation et les arts ; elle nous parle de sa vie avec le poète russe Sergueï Essenine, de l'amour, de l'émancipation de la femme, et de la danse en tant que force radicale capable de transformer le monde et de changer la vie.
    " Je ne veux pas entendre parler d'argent en échange de mon travail.
    /> Ce que je veux c'est un atelier, une maison pour moi et mes élèves, une nourriture simple, des tuniques toutes simples, des conditions qui nous permettent de donner le meilleur de nous-mêmes. L'art commercial et bourgeois me dégoûte. Quelle tristesse de n'avoir jamais pu offrir mon travail à ceux pour qui il était créé ! Au lieu de cela, j'ai été obligée de vendre mon art à cinq dollars la place. Je suis dégoûtée du théâtre moderne qui ressemble davantage à un lieu de prostitution qu'à un temple de l'art : les artistes, qui devraient y occuper la place de grands prêtres, sont réduits à des manèges de boutiquiers pour vendre leurs larmes et leur âme à tant la soirée.
    Je veux danser pour les masses, pour les travailleurs qui ont besoin de mon art et n'ont jamais eu assez d'argent pour venir me voir. Je veux danser pour eux gratis, en sachant que ce n'est pas une publicité ingénieuse qui les a amenés là, mais parce qu'ils viennent chercher d'eux-mêmes ce que je peux leur donner. "

  • " elle brava tout, risqua tout.
    En renonçant à tous les appoints de l'illusion théâtrale, aux prestiges du décor et aux artifices de la mise en scène, elle foula le plateau nu de son pied nu, nue, elle-même, sous le chiton de soie, concession inévitable à une décence dont, certes, elle déplorait l'hypocrisie contrainte. son dessein n'est pas de réformer la danse théâtrale. elle est décidée à ignorer tout ce qui précède. sans la moindre hésitation, forte de sa conviction intime, la téméraire américaine fait table rase d'une tradition plusieurs fois séculaire ; elle renie totalement une culture chorégraphique qui est partie intégrante de notre civilisation.
    Confiante en sa mission, elle brise avec le passé, et, pour son propre compte, recommence la danse. ses plantes nues foulent la terre vierge comme au premier jour. elle veut danser comme l'oiseau chante, selon l'impulsion de son coeur, l'émoi de sa chair, l'inspiration de l'heure qui passe, sans savoir comment, en n'écoutant que son démon. ce n'est pas seulement la discipline raisonnée du ballet classique que piétinent ses pieds blancs.
    C'est l'ensemble des conventions intellectuelles et sociales sur quoi vit une société policée. elle s'affranchit non seulement du maillot et du corset, arsenal de la ballerine, mais de toute entrave capable de contenir le libre essor de son souverain caprice. sa quasi-nudité n'est pas un outrage à la pudeur, mais un acte de foi. il ne peut être question de pudeur pour ce corps en état de béatitude paradisiaque, qui ignore le bien et le mal.
    " (andré levinson) cet ouvrage regroupe tous les textes importants qu'isadora duncan a écrits tout au long de sa vie, sous forme de conférences, de lettres ouvertes ou de réponse à des critiques. la plupart de ces textes sont inédits en français. ils témoignent tous d'une grande cohérence et d'un engagement total de la part d'une personnalité qui fut la grande révolutionnaire de la danse au xxe siècle.

empty