• Découvrez Vienne au tournant du siècle dernier présentée à travers ses principaux protagonistes et des reproductions sur double page d'oeuvres majeures en peinture, sculpture, architecture et design, ainsi qu'un essai de Rainer Metzger. Cet ouvrage, qui marque le centenaire de la mort des maîtres Klimt, Schiele, Wagner et Moser, s'associe à la capitale autrichienne pour célébrer 100 ans de modernisme en 2018.

  • C'est la décennie de l'audace, des toiles expressionnistes, des livres au graphisme créatif, des oeuvres d'art totales du Bauhaus, des débuts de la psychologie, des bals de travestis, des cabarets et du cinéma. Entre les tensions de deux guerres mondiales, Berlin dans les années 1920 était une capitale à l'apogée de sa nonchalance, débordant d'art, d'innovations et d'idéaux.

    Cet ouvrage plonge ses lecteurs dans l'esprit libre de la période de Weimar. À travers des oeuvres emblématiques, puisées dans la peinture, la sculpture, l'architecture, le design graphique, la photographie et le cinéma, nous sont dévoilées les innovations, les idées et les folles utopies qui caractérisent cette vitrine culturelle unique. On entre dans les bars jazz et les salles de danse, on adopte la mode à la garçonne et on découvre les « kinos » remplis de spectateurs, on suit les avancées technologiques et les progrès des modes de transport, depuis les tours de radio aux roulements des trains et tramways, en passant par les gratte-ciel vertigineux, sans oublier les chefs-d'oeuvre cinématographiques et la nouvelle indépendance conquise par les femmes qui les autorise à fumer des cigarettes, à porter les cheveux courts et à gagner leur vie par leurs propres moyens.

    Parmi les oeuvres de cette évocation culturelle vivante figurent Les Journalistes de Hannah Höch, les Mains sur la machine à écrire de Lotte Jacobi, le Portrait de la journaliste Sylvia von Harden d'Otto Dix, le projet pour l'Alexanderplatz de Peter Behrens et L'Ange bleu de Josef von Sternberg, avec Marlene Dietrich dans le rôle de Lola Lola, la chanteuse de cabaret.

    Au fil des pages et des années, on découvre à la fois la soif d'utopie et les réalités économique et politique, plus ambiguës, qui ont nourri des chefs-d'oeuvre de divertissement, idéalistes ou réactionnaires produits durant cette période. Derrière les lumières vives et les robes pailletées se cachent l'inflation, le travail à la chaîne et un consensus politique fragile que dissimulent ces années bénies et qui annoncent finalement une issue brutale amorcée par la montée du national-socialisme.

  • Au tournant du XXe siècle, Munich est à l'apogée de son développement culturel. Capitale de province dans l'ombre de la métropole berlinoise, elle a progressivement acquis une importance que ni sa taille ni sa capacité politique n'auraient permis de justifier.
    La contribution particulière de Munich à une histoire culturelle de la modernité réside dans son entêtement et dans son autonomie. Ce qui se passe ici est un peu plus déroutant qu'ailleurs : les provocations sont bruyantes, les dénonciations de blasphèmes, catholiques, et les invocations à l'harmonie des mondes, ésotériques. Sous des noms tels que « Jugendstil », « Simplicissimus » ou « Le Cavalier bleu », des associations ou groupements d'écrivains et d'artistes sont propulsés sous les feux de la rampe internationale. Kandinsky, venu de Russie, y invente l'abstraction. Paul Klee y développe ses premiers poèmes plastiques consacrés aux miracles organiques. Des « princes artistes » tels que Franz von Lenbach, Franz von Stuck ou Adolf von Hildebrand vivent à Munich. Schwabing, le quartier artistique de la ville, cultive son attractivité. Karl Valentin sonde son terrain. Thomas Mann reste près de quarante ans, Giorgio De Chirico, trois. Marcel Duchamp se sert de son expérience munichoise comme d'un tremplin vers une carrière internationale.
    Sur près de 400 pages comportant plus de 500 illustrations, le critique d'art Rainer Metzger et l'iconographe Christian Brandstätter esquissent le portrait kaléidoscopique d'une quasi-métropole rayonnante, dans l'histoire culturelle de l'Europe des avant-gardes.

  • Retour vers les années folles. Un portrait culturel du Paris des années 1920.

  • Rainer Metzger rassemble des centaines d'oeuvres de Klimt sur papier d'une manière qui enrichit notre connaissance de l'artiste et améliore l'impact visuel de son oeuvre. Beaucoup tournent autour des thèmes principaux de Klimt qui brisent les tabous - la femme nue, l'érotisme et l'homoérotisme - tandis que d'autres fournissent des idées allégoriques et historiques. Entre ces deux pôles se trouvent les croquis et les études préparatoires, exécutés sans relâche et de façon maniaque - des cadres qui jetteraient les bases de ses peintures. Ce livre est un témoignage d'un aspect jusque-là négligé de l'art de Klimt, aussi complexe et contradictoire que son époque.

  • Chagall

    Rainer Metzger

    • Taschen
    • 19 Mars 2012

    Cet ouvrage contient:
    Une chronologique détaillée de la vie et de l'oeuvre de l'artiste qui rend compte de son importance culturelle et artistique.
    Une biographie concise.
    Une centaine d'illustrations couleur accompagnées de légendes explicatives.

  • Pour l'artiste biélorusse Marc Chagall (1887-1985), la peinture formait une trame complexe, tissée de rêves, de contes et de traditions. Son langage visuel, immédiatement reconnaissable, s'est forgé une place unique au début du XXe siècle et est souvent reconnu comme précurseur en matière d'expression de la vie psychique.

    Dans les toiles de Chagall, le pinceau se pose en touches libres, les couleurs, dont le bleu qu'il affectionne particulièrement, sont profondes et l'on remarque tout un répertoire de figures récurrentes tels que musiciens, coqs, toits, fleurs et amoureux en suspension dans le ciel. Ses compositions au charme éthéré sont souvent complexes, riches en références. Elles mêlent non seulement les couleurs et les formes, mais évoquent aussi ses racines juives et ses rencontres faites à Paris, de même que sa foi, révélée à travers des gestes d'amour et des symboles d'espoir, fait écho aux signes de traumatisme.

    Cette introduction de référence à l'artiste explore les multiples formes que prend le vocabulaire perfectionné de Chagall. Entre les scènes de naissance, d'amour, de mariage et de mort, depuis les représentations de la Tour Eiffel jusqu'à celles de Vitebsk, sa ville natale, cet ouvrage rend hommage à un style unique, aussi gracieux à l'oeil qu'enchanteur pour l'imagination.

  • Ses 871 oeuvres impeccablement reproduites et finement analysées.

    De nos jours, les oeuvres de Vincent van Gogh (1853-1890) sont parmi les plus célèbres et reconnues dans le monde. Ces peintures telles que les Tournesols, La Nuit étoilée ou l'Autoportrait à l'oreille bandée révèlent un artiste à l'habileté unique pour figurer les matières et ambiances, la lumière et les lieux.
    Pourtant, van Gogh s'est battu toute sa vie contre le désintérêt de ses contemporains, mais aussi contre des accès de folie dévastateurs. Ses épisodes de dépression et d'angoisse auront finalement raison de sa vie puisqu'il se suicida en 1890, à l'âge tout juste de 37 ans.
    Cette vaste étude de Vincent van Gogh offre le catalogue complet de ses 871 peintures, réunies aux côtés d'écrits et d'essais, qui retracent la vie et l'oeuvre d'un maître qui domine encore et toujours l'art.

  • Van Gogh

    ,

    • Taschen
    • 2 Juillet 2015

    Dans l'histoire de l'art, le destin de Vincent van Gogh est, entre tous, marqué par une ironie tragique. Aujourd'hui, le monde entier le considère comme un des peintres les plus importants de tous les temps : les expositions qui lui sont consacrées font fureur, les plus grands musées lui rendent hommage et ses oeuvres battent des records aux enchères en se vendant des dizaines de millions de dollars.
    Mais alors qu'il peignait les toiles qui deviendraient ces chefs-d'oeuvre modernes que l'on s'arrache, Van Gogh luttait non seulement contre le désintérêt de ses contemporains, mais aussi contre des accès de folie, avec des épisodes de dépression et d'angoisse paralysante qui l'ont finalement conduit au suicide en 1890, peu après son 37e anniversaire.
    Cette étude globale consacrée à Vincent van Gogh (1853-1890) rassemble une monographie détaillée de sa vie et de son oeuvre accompagnée d'un catalogue complet de ses 871 tableaux.

  • L'ironie tragique qui a frappé le destin de Vincent van Gogh est certainement une des plus cruelles de l'histoire de l'art. Confronté à une existence difficile et malheureuse pendant laquelle son oeuvre n'a obtenu quasiment aucune reconnaissance, profondément désespéré, il finit par se suicider en se tirant une balle dans la poitrine. Aujourd'hui, il est considéré comme un des plus grands peintres de tous les temps et ses oeuvres atteignent des sommes record de dizaines de millions de dollars dans les ventes aux enchères. Cette étude d'ensemble de l'oeuvre de Vincent Van Gogh (1853-1890) représente un ouvrage d'histoire de l'art tout à fait exceptionnel: une monographie détaillée de sa vie et de son oeuvre, associée à un catalogue exhaustif de ses 871 tableaux, dont la plupart n'avaient encore jamais été reproduits en couleur.

  • Le peintre biélorusse Marc Chagall (1887-1985) est considéré comme l'incarnation du «peintre poète». Aucun autre artiste de son siècle n'a suscité une telle admiration planétaire.

    Les tableaux de Chagall, imprégnés de mythologie et de mysticisme, mettent en scène des rêves et des contes pittoresques profondément enracinés dans ses origines judéo-russes. Les souvenirs et la nostalgie qu'ils évoquent nous transportent dans sa Vitebsk natale, au rythme des grands événements qui ponctuent la vie des gens ordinaires: naissance, amour, mariage et mort. Ils racontent un univers riche de miracles quotidiens, dans la chambre des amants aussi bien que dans les rues de Vitebsk ou sous la tour Eiffel.

    Le ciel et la terre semblent se rejoindre dans un monde sens dessus dessous dans lequel des silhouettes fantasques de personnes et d'animaux flottent dans l'air, défiant sereinement les lois de la gravité.

empty