Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 30/04/2021

  • «  Trois jeunes femmes étaient assises, non loin de moi, dans un restaurant. L'une a dit: "Je n'ai jamais couché avec un...enfin tu vois...un Jaune". "Moi, c'est avec un Noir que je n'ai jamais couché" a dit la seconde. "Faut dire qu'ils sont équipés!" a renchéri la troisième, "Les Noires, elles, elles peuvent, elles ont des grands vagins." "Ah bon?" a dit la seconde. "Bah, oui, c'est comme pour les femmes... enfin... les Asiatiques, elles ont des sexes plus courts, c'est prévu pour." Ce jour-là, j'ai donc appris que, comme toutes les Noires, j'avais un grand sexe.
    Oui, mais qu'est-ce qu'une Noire?
    J'essaie de me souvenir du temps où je n'étais pas Noire, mais seulement noire, sans majuscule. Un adjectif, pas un nom. Une simple couleur. Je passe en revue les souvenirs, la cité, l'école, les premiers boulots...Mais dans toutes ces images, je suis déjà Noire.
    Alors, qu'est-ce qu'une Noire? D'ailleurs, est-ce que ça existe?
    Et si les Noirs (et tous ceux dont on peut parler en ayant l'illusion qu'en mettant une majuscule on a tout dit d'eux) n'existaient pas?  »     T. de M.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • « Prenez une inspiration, soufflez, et suivez ma voix, rien que ma voix, désormais, vous êtes noir, un noir de l'Alabama dans les années cinquante. Passez les ruisseaux, les fleuves, l'océan, survolez New York, puis cap au Sud, bifurquez, vous voici en Alabama, capitale : Montgomery. Regardez vous, votre corps change, vous êtes dans la peau et l'âme de Claudette Colvin, jeune fille de quinze ans sans histoire... Depuis toujours, vous savez qu'être noir ne donne aucun droit mais beaucoup de devoirs. Quand vous faites les courses vous devez rester à l'extérieur, tendre votre liste et attendre que l'on vous serve. Pour des chaussures, il vous faut dessiner l'empreinte de votre pied sur un bout de papier, le tendre à la vendeuse, lui désigner depuis l'extérieur le modèle et l'acheter sans l'avoir essayé... » Seulement, le 2 mars 1955, Claudette Colvin refuse de se lever. Malgré les menaces du chauffeur, armé, des autres passagers blancs et de certains passagers noirs, elle reste assise. Après avoir été jetée en prison, elle décide d'attaquer la ville et de plaider non coupable. C'est le début d'un itinéraire qui mènera Claudette Colvin de la lutte à l'oubli. C'est le début d'un combat décisif, mais sans cesse (toujours) recommencé...
    « Noire », c'est une histoire où se croisent Martin Luther King Jr, jeune pasteur de vingt-six ans tout juste nommé à Montgomery, et Rosa Parks, couturière de quarante ans, pas encore Mère du mouvement des droits civiques : et le lecteur, touché, tourmenté, découvre cette héroïne de quinze ans, toujours vivante, et presque méconnue.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Tokyo c'est loin

    Tania de Montaigne

    "Dans le monde, toutes les trois minutes, une femme est quittée, il y a trois minutes, c'était moi.
    Dans le monde, toutes les trois minutes, une femme est quittée, n'importe quelle femme, une belle, une moche, une pas gentille, une très sympa, n'importe quelle femme. Dans les films, quand une femme est quittée, elle entre dans une agence de voyages.
    Sans regarder la personne au guichet, elle dit: "Donnez-moi un billet pour n'importe où, un aller sans retour. " Et hop, elle part. je ferai comme dans les films.
    Tokyo c'est loin, les gens y vivent vieux, mangent du riz et sont rarement diabétiques.
    Compte tenu de ce qui m'arrive, savoir que je ne finirai pas aveugle et amputée des deux jambes est une joie."

  • Voilà l'histoire d'une femme mariée puis quittée qui rentre chez sa mère et se demande comment être une femme comme tout le monde. Une femme comme tout le monde sait ce que tout le monde sait, elle sait qu'après la pluie vient le beau temps, que vin vieux rend joyeux, qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre. Elle pense qu'une femme est une femme, qu'un homme est un homme et y'a pas à sortir de là. Les femmes comme tout le monde aiment les caractères sexuels secondaires, elles aiment que les garçons aient de la barbe et de la moustache, elles aiment la fin de l'adolescence, quand chacun a enfin un rôle défini. D'ailleurs, dans la vie des femmes comme tout le monde, les hommes sont francs et virils, ils chassent et pêchent, ils jouent au foot ou à la barbichette moldave, une variante où le dernier de nous deux qui rira devra tracter un camion citerne avec ses dents.

  • Caster Semenya croyait qu'elle était la femme la plus rapide du monde. En 2009, elle a même gagné la médaille olympique du 800 mètres, mais deux jours après cette fabuleuse victoire, les médecins lui apprennent qu'elle est un homme.

  • Ceci est une histoire vraie et, comme dans toutes les histoires vraies, il y a des secrets. Toutes les familles ont un secret. Le monde se divise simplement entre ceux qui savent tout ou partie du secret et ceux qui croient qu'ils n'en ont pas. Il y a ceux qui savent et ceux qui croient.

  • "Le lendemain du 13 novembre, je suis sortie, comme des milliers d'autres, avec des fleurs pour les morts, je suis sortie parce que c'était pour moi la seule chose à faire, et un micro s'est tendu. Certainement qu'avec ma tête de vieille dame comme il faut, bourge, catho, le journaliste s'est dit qu'il allait en avoir pour son argent, ça allait être un beau spectacle, avec un peu de haine, un peu de bien pensance, beaucoup de peur. Celle-là, elle va nous servir un discours bien comme il faut, ça va être saignant, parfait. C'est sûrement à ça qu'il a pensé, le journaliste. Mais le micro s'est tendu et j'ai dit, simplement, ce en quoi je crois. J'ai dit, c'est très important d'apporter des fleurs à nos morts. J'ai dit, c'est très important d'avoir déposé le livre d'Hemingway, Paris est une fête. J'ai dit, nous fraterniserons avec cinq millions de musulmans et nous nous battrons contre dix mille barbares. C'est sorti comme ça, c'était l'évidence, la fraternité d'abord." En 28 secondes d'interview sur BFM TV, instantanément relayées par les réseaux sociaux dans le monde entier, Danielle Mérian, 78 ans, est devenue l'incarnation d'un sursaut vital, d'une résistance généreuse aux puissances mortifères qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015. Ses mots, clairs, spontanés,  directs, ne sont pas le fruit du hasard. Ce sont ceux d'une militante infatigable contre la torture, la peine de mort, et aujourd'hui l'excision. Danielle Mérian, avocate,  femme au coeur ouvert et à la main tendue, a voué son existence à la souffrance humaine, à l'engagement, à l'autre. A travers son parcours de femme libre, vivant la vie comme une aventure toujours renouvelée, elle nous invite à prendre en main notre destin, à tenir bon, ensemble, debout, inlassablement. Un message régénérant et exaltant.

empty