• Si elle n'est pas au service d'une expression particulière, la virtuosité n'a, en soi, pas le moindre intérêt.
    Mais la virtuosité de wayne anderson lui permet de créer un monde à la fois totalement inventé et d'un réalisme stupéfiant. ses personnages, les couleurs qu'il leur donne, les matières si présentes dans ses dessins, loin de paraître exagérément travaillés, ont une vérité qui en accroît l'onirisme. et le monde qui est le sien, peuplé de créatures étranges, d'animaux familiers et de dragons furieux, profite de ce goût du détail et en accentue le climat poétique.

  • Ratsmagic

    Anderson Wayne / Log

    • Delpire
    • 3 Juillet 2009

    La vallée de la Paix était emplie de joyeux murmures.
    Oiselle Azur portait la promesse d'un oeuf, et tout le monde savait que ce serait le plus merveilleux des oeufs jamais pondus. Monsieur Rat dit qu'il ne fallait pas en parler, que les bruits ont vite fait, de courir. Hélas, au fond de la forêt des Ténèbres, la sorcière Mortifère les avait entendus. Dans ce conte magique et envoûtant, Oiselle Azur est faite prisonnière par de terribles forces obscures qui en veulent au contenu de son oeuf.
    Mais alors que la sorcière enlève l'oiselle entre ses doigts crochus, elle ignore que son oeuf contient des merveilles dépassant son entendement, et ne sait pas davantage qu'il peut compter sur la puissance de la sagesse, du courage, et sur la personne de Monsieur Rat. Christopher Logue a tissé un conte fascinant de féerie pure, de charmes et d'enchantement, un conte qui dit, aussi, le bien et le mal.
    Les illustrations extraordinaires de Wayne Anderson confèrent à ces pages, lumière, profondeur et inépuisable magie.

  • 'Oceanology' purports to be the true account of the incredible voyage under the sea undertaken by a certain Captain Nemo in his submarine the Nautilus in 1863. This notebook was compiled by the ship's 16-year-old research assistant, Zoticus de Lesseps, and records his findings - from the wonders of the natural world to the undersea kingdom of Atlantis. The only member of the expedition to return alive, and forever haunted by the truth of his discoveries, he bequeathed this journal to a novelist named J Verne - could it have been the inspiration for 'Twenty Thousand Leagues Under the Sea'? Includes all the usual 'Ology' novelties, plus a die-cut lenticular cover.

empty