Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 31/05/2021

Langue française

  • Pour sortir de ce monde absurde de conditionnement des masses, d'illusions et de crimes - mais aussi pour d'autres raisons -, le héros malgré lui de ce conte moral, de ce roman à cheval sur deux mondes, décide de mettre fin à ses jours.
    Commence alors pour lui, entre réincarnation et karma, une aventure post-mortem qui ne doit rien à la fiction (ou très peu) si l'on s'en tient à la Tradition ésotérique, et qui va démontrer à l'imprudent candidat au suicide, que « se donner la mort » (comme si elle nous appartenait !) est en réalité impossible.
    Après un temps nécessaire à la compréhension de son erreur, tout suicidé doit revenir sur Terre finir ce qu'il avait à faire.

  • Le temps galope. Tous déplorent son accélération. On n'a plus le temps de rien. Le refuge que nous propose Geneviève, ce sont ces fables de nos campagnes, du temps où la vie était rude mais le temps demeurait lent. La promenade musarde des rives de l'océan aux montagnes d'Auvergne, découvrant des coins de France que les touristes dédaignent parce qu'il ne s'y passe rien, croient-ils.
    La nature y est omniprésente sous ses formes les plus diverses, son charme que chaque récit dévoile.
    Les souvenirs poursuivent le lent cheminement de Paris à la Provence, de la Lorraine au Périgord. Des paysages méconnus se dévoilent, les animaux s'y pressent. Les enfants sont là : de Joël le mousse au petit prince des genêts, des turbulentes élèves de Sophie, l'institutrice, semblables aux fillettes du Québec, aux jeunes infirmières du Mali. Le sourire se mêle à l'émotion.
    Enfin, la grande voyageuse que fut Geneviève, la cinéaste, distille quelques uns des épisodes rencontrés au cours de fabuleux voyages. La Russie, le Canada, la Pologne, entre autres, terres de frimas jusqu'à l'Afrique, sa chaleur, ses légendes, son immensité, terres de rêves, terriblement actuels.
    Les secrets de la terre murmurent au coeur du lecteur un subtil cante hondo, tel « le son du cor, le soir, au fond des bois » Alfred de Vigny.

  • Imaginez un pou névrosé que son goût des voyages conduit jusqu'au Moulin Rouge et un yorkshire prépubère ne pensant qu'à fuguer. De rebondissements en intrigues mêlées, jusqu'où leurs karmas malicieux les conduiront-ils ?
    Le Caire ou Pékin ?
    Une cavale en dix nouvelles, à l'humour décalé et délicieusement impertinent, une course ébouriffante menée par une poignée de bestioles attachantes :
    Bienvenue dans l'univers drolatique de Bad trip pour un pou !

  • Luna, jeune apprentie, est investie d'une mission, elle est envoyée à New York pour aider un couple malgré lui à retrouver la voie du bonheur et de la vie.
    Cette héroïne nous lance un véritable défi. Dans un monde où chacun ne sait qu' évoluer dans un univers matérialiste, sommes-nous capables de Croire et de voir au-delà d'une réalité concrète.
    Luna nous invite à suivre les signes qui jalonnent notre vie, allons-nous les accepter ?

empty