Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 15/08/2021

L'harmattan

  • "Etel Adnan est au coeur de l'histoire humaine dans son immédiateté, ses contours surprenants, ses défaites, ses deuils, ses éclats d'imaginaire, sa solidarité. Elle est au coeur du combat poétique, elle affine l'arme de l'art pour mieux vivre et appréhender le monde. Sa poésie est fondatrice à la manière de la Beat Génération, mais avec une conscience plus aiguë, plus radicale. Et cela s'explique : la beauté sans nom et le martyr du monde arabe moderne sont au coeur de son cantique qui traverse les consciences et les civilisations." (extrait de la préface de Michel Cassir).

  • Le présent ouvrage apporte une contribution à la pratique plastique de l'art de la performance, qui pourrait se définir comme un art travaillant les normes de la représentation. À partir de cette pratique, il s'agira d'imposer dans le champ de l'art une figure travestie et dansante, interrogeant les normes du genre et du désir.

  • "Peintre animalière vénérée aux États-Unis, en Angleterre et dans le monde entier, respectée mais également fort critiquée en France, Rosa Bonheur (1822-1899) a vécu comme elle l'entendait. Dans la transparence. Libre. Autonome. Affranchie de toute étiquette. Partisane du réalisme académique, pionnière du féminisme, homosexuelle présumée alors qu'elle se défendait de l'être, Rosa Bonheur s'est consacrée à son art et à la « sainte mission d'élever la femme ». En s'inspirant du récit de Rosa Bonheur confié sur le vif à son amie Anna Klumpke, Albertine Gentou s'est lancée dans la rédaction, à la première personne, des mémoires librement adaptés de cette femme d'exception."

  • Les effets de la culture et de la création sur la croissance économique et sur le développement des villes et des territoires sont tangibles, principalement au travers du tourisme. Le processus est plus compliqué qu'il n'y paraît. Les relations complexes qu'entretiennent la culture avec le développement de la société au-delà des retombées économiques sont mises en évidence. Ces expériences éclairent sur l'importance des arts du patrimoine et du secteur culturel pour le bien-être de la société.

  • "Quelles sont les origines de l'esthétique contemporaine, les raisons qui l'ont installée si durablement dans le paysage artistique et celles qui l'ont amenée à séduire un public toujours plus nombreux ? Après avoir souligné l'incompréhension initiale du public, nous montrerons que le surgissement de mouvements artistiques comme Fluxus et, surtout, l'adoption par l'avant-garde artistique américaine de concepts de la philosophie analytique, ont été déterminants dans son avènement. L'insistance de cette nouvelle esthétique sur les objets et le langage a rencontré les fondamentaux de notre « société du spectacle ». Ainsi les intérêts industriels et artistiques ont-ils fusionné en un marché global de l'esthétique qui consolide leurs intérêts communs. Enfin, notre société individualiste a dénié toute autorité aux institutions pour juger de l'art. L'individu est maintenant souverain juge. C'est en cédant son privilège d'unique représentant de l'esthétique postmoderne que l'art contemporain a trouvé sa rédemption aux yeux du public."

  • Ce livre est le premier essai consacré au mouvement Panique. Dès 1960, le dramaturge espagnol Fernando Arrabal, le réalisateur chilien Alejandro Jodorowsky et le dessinateur français Roland Topor se réunissent de façon formelle au Café de la Paix, Place de l'Opéra à Paris. Ils imaginent un espace de rencontres, libre et pluriel. De ces réunions, naît en 1962 le Panique, en réaction aux autres groupes artistiques contemporains devenus dogmatiques et consensuels.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • L'art islamique reste en gros un art abstrait : il répugne à représenter l'homme, le monde, le réel et le divin. l'exemple de l'arabesque illustre bien ce trait dominant. Cependant, bien des oeuvres artistiques, comme le talisman, font largement usage de la figure. Cet essai est consacré à l'iconographie du sacré et plus particulièrement à son élément principal : le talisman. Il tente de montrer son originalité, ses traits caractéristiques, sa fonction spirituelle et culturelle, et de réhabiliter cet art banni dans le contexte de l'art islamique.

  • "Happening et fluxus" est un essai pluridisciplinaire et transversal. Il vise à mettre en relation différentes occurrences artistiques dans une série d'événements tirés des champs des arts plastiques, de la musique et de la poésie et tente des rapprochements issus du futurisme, de Dada et des diverses mouvances néo-dadaïstes (nouveaux Réalistes, Junk Art, Gutaï, Ongaku, Weiner Gruppe, Aktual, Wiener Aktionismus, Neo-dada Organizers, Zaj, Poesia Visiva,.), pour obtenir une définition du Happening et de Fluxus, en fonction de leur connexion historique et esthétique. Un préliminaire à l'étude des fondements théoriques de cet important mouvement.

  • Les progrès de la technologie numérique et de la manipulation génétique contribuent à une métamorphose de l'humain. L'histoire nous a habitués aux évolutions des pratiques sociales et des mentalités, et les logiques économiques nous poussent à les favoriser. Dès lors, pourquoi sommes-nous si ébranlés devant les métamorphoses de l'humain ? Pourquoi avons-nous ce sentiment d'être face à un tournant décisif, une mutation dont les effets seront plus profonds et plus définitifs ?

  • Présenté comme un instrument de cohésion nationale, le musée national de Yaoundé ne doit plus se contenter de laisser voir les objets sans aucune démarche pour les montrer, les présenter et aller vers les publics. Dépendant des financements publics, ce musée doit prouver "sa raison d'être" de façon encore plus explicite que par le passé. La diversification des ressources est un élément nécessaire au fonctionnement du musée.

  • "Ce livre parcours, sous le signe du paradoxe, les oeuvres d Escher, Klee, Kandinsky, Matisse et Picasso. Il y privilégie les imbrications et les séparations du tableau et du monde, les boucles ou la circularité des parcours, les renversements et les conflits, l affrontement de la référence et de l autoréférence, le jeu des tensions et de la recherche de ""solutions"", l emprise de la négativité sur le processus pictural."

  • La proximité entre politique, arts et médias semble attestée. De leur présence dans la Cité à la naissance des politiques culturelles modernes, en passant par les modalités d'appropriation des publics et les discours des oeuvres elles-mêmes, les arts et médias ne seraient-ils pas en effet les lieux du politique ? Résolument pluridisciplinaire, cet ouvrage se nourrit d'un grand nombre d'approches et de traditions : la sociologie, les études théâtrales ou cinématographiques, les sciences de l'information et de la communication ou encore la sémiologie.

  • "Cet ouvrage propose un regard renouvelé sur l'émergence d'une pensée postcoloniale durant la seconde moitié du XXe siècle. Il analyse les reconfigurations successives de la définition de l'identité politique des anciennes colonies de la Caraïbe et examine l'élaboration paradigmatique littéraire et artistique contribuant à la résorption de la colonialité de l'être. Il explore également ici les questions de langue et les pratiques de traduction dans les écritures postcoloniales francophones et anglophones."

  • "Le cirque suscite aujourd'hui un intérêt grandissant. Les questions soulevées sont d'actualité : comment accompagner l'engagement dans une activité qui implique une prise de risque ? À l'ombre du fil tendu du funambule, n'y a-t-il pas ce fil qui relie tout une équipe, celle qui a préparé cette marche aux allures d'impossible ? L'ouvrage se propose de répondre à cette question en passant par l'exploration d'une expérience de formation singulière, ambitieuse, riche d'écoformation professionnelle construite sur la durée : celle du cirque Fratellini et son école attentive au rôle du milieu, du collectif, de la vie quotidienne et des valeurs partagées (solidarité, engagement, émancipation)."

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • "L ambition de cet ouvrage vise à compléter et à éclaircir le débat autour de l Art Nègre, tantôt objet ethnologique, tantôt objet esthétique. L auteur rend ici hommage à deux grands défenseurs de la culture noire : Amadou Hampâté Bâ et Georges Niangoran-Bouah. Ce livre donne l occasion de montrer une Afrique « vue d Afrique » : là ou l art, dans son sens le plus ouvert, est parole, fêtes et cérémonies commémoratives, là où poésie et dramaturgie se mêlent, s entrelacent pour donner vie aux formes et aux couleurs."

  • "À partir des années 1970, des artistes s'approprient le support vidéographique, se tournent vers leur entourage, ou parcourent le monde à la rencontre d'autrui, orientant leur caméra vers des visages, à l'écoute d'une parole. Cet ouvrage propose de dégager les enjeux théoriques et plastiques des portraits parlants, ainsi que d'éclairer leur contribution au renouvellement des représentations de parole. Filmer l'autre parlant induit une suite d'étapes indispensables : partir à sa recherche, l'écouter, construire une mise en scène et concevoir un dispositif d'exposition. À travers un large corpus, l'auteure examine les attributs distinctifs de ces vidéos, à travers leur rapport aux récits de soi, leurs processus de création (enquête et entretien), leurs images qui empruntent autant au portrait traditionnel qu'aux représentations audiovisuelles, et leurs modalités d'exposition."

  • "Ecrit 25 ans avant sa mort, le Testament d Heiligenstadt est un document poignant affichant le plus grand désespoir chez le compositeur qui n'avait alors que 31 ans et qui se voyait déjà reconnu comme un génie de la musique. Chaque biographe y est allé de sa lecture, trouvant l'occasion de renforcer l'image idéalisée d'un Beethoven profondément malheureux et héroïque à la fois, devant affronter le Destin. À partir d une analyse approfondie de ce fameux Testament, on découvrira ce qui, au-delà de sa surdité et de ses sempiternels échecs amoureux, peut être tenu comme un véritable fantôme inconscient qui a hanté Beethoven toute sa vie durant."

  • "Cet ouvrage est consacré aux villes de Fès, Meknès, Rabat, Marrakech, Tanger et Tétouan. Hauts lieux de savoir et de rencontres, importants centres de pouvoir et de négoce, ces cités anciennes constituent de véritables joyaux. En les décrivant avec le double éclairage historique et architectural, l auteur retrace leur dynamique, convoquant les événements, les sultans, les savants, les intellectuels et les populations qui y ont vécu. Il met au grand jour l ampleur du multiculturalisme dont les cités traditionnelles du Maroc sont pétries. Cette entreprise féconde et originale constitue une approche quasi inédite du Maroc où histoire, anthropologie et sociologie sont continuellement mêlées (illustré). - - "

  • "Watchmen d'Alan Moore et Dave Gibbons est un chef-d'oeuvre du comics. Imaginer une suite au roman graphique est un pari osé mais relevé par Damon Lindelof dont la mini-série diffusée sur HBO en 2019 est une autre réussite après Lost et The Leftovers. Si le « showrunner » est un narrateur sophistiqué doublé d'un horloger à l'heure de la relativité, c'est en multipliant les effets de parallaxe comme autant de masques à soulever. La déconstruction du super-héros fendille la coquille du manichéisme en dénudant désormais le noyau de la race dont les bavures tachent notre actualité."

  • L'histoire retient généralement d'Arman qu'il est un des acteurs du Nouveau Réalisme, mouvement qui bouleversa entre 1960 et 1963 la scène artistique, d'abord en France, par l'emploi massif des objets et des choses. Arman a construit une oeuvre fondée sur des travaux en rupture avec la peinture et la sculpture : les Accumulations, les Poubelles, les Colères, les Coupes, les Inclusions, etc. Cet ouvrage constitue un entretien polyphonique : l'artiste se confronte ici à une journaliste, un sociologue et une photographe.

empty