Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Alger, journal intense

À propos

« Un Algérien, c'est quelqu'un qui est arrivé jusqu'à la lune et l'a trouvée fermée. » À la croisée de plusieurs genres, ce roman-radiographie de l'Algérie contemporaine relève le pari de recréer le chaos de l'Algérie des années 1990 par l'expérimentation formelle : le texte est mots, ratures, photos, pages arrachées, papiers d'emballage, dessins... fragments, fracas, convulsions. Karim Fatimi, astrophysicien de renom, meurt sur la route de Bologhine près de la « Maison hantée ». Mounia, sa femme, dévastée, entame alors un journal pour exorciser son chagrin. En parallèle, guidée par un étrange voyeurisme, elle décide de se plonger dans les innombrables écrits de toutes sortes accumulés par son mari. Le lecteur passe d'une narration à l'autre, reformant alors le puzzle de l'univers tourmenté de Karim Fatimi, écrivain écorché vif, mais aussi époux, père, fils, frère, amant en découvrant chaque moment clé de sa vie : Octobre 1988, la décennie noire, la naissance de leur fille ou encore ce mystérieux 28 novembre 1994...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782865891191

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    245 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    600 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Mustapha Benfodil

Mustapha Benfodil est né en 1968 à Relizane, dans l'ouest de l'Algérie. Il a entamé des études de mathématiques avant de se convertir au journalisme. Il est également l'auteur de plusieurs romans et de plusieurs textes de théâtre.ÿL'une de ses nouvelles, Paris-Alger classe enfer (2003) a été mise en lecture par l'humoriste Fellag à la Maison de la culture de Bobigny (MC 93) en mars 2004 et par l'ancien administrateur de la Comédie Française Marcel Bozonnet au festival des Francophonies en Limousin (2007). Comme reporter, Mustapha Benfodil s'est rendu deux fois en Irak en pleine guerre, expérience qu'il relate dans un récit : Les six derniers jours de Bagdad - Journal d'un voyage de guerre. En 2008, à l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, il a été distingué par le prix international Omar Ouartilani décerné par le journal El Khabar.ÿDurant l'été 2009, il a lancé un cycle de lectures théâtrales sous le titre : Pièces détachées - Lectures sauvages. Il sillonne ainsi l'Algérie «underground», enfilant les lieux les plus improbables pour y donner lecture de ses textes. Avec un groupe d'écrivains (des «agit'auteurs» comme il les appelle), il a créé un collectif d'agitation citoyenne baptisé Bezzzef ! (C'est trop !). Mustapha Benfodil vit et travaille actuellement à Alger où il est journaliste au quotidien El Watan.

empty