Robert Crumb v.3 ; sketchbook 1975-1982

Anglais Robert Crumb v.3 ; sketchbook 1975-1982 (édition en anglais)

À propos

Jusqu'en mai 2017, Robert Crumb était seulement considéré comme le plus grand artiste underground. Puis, la couverture qu'il a dessinée en 1969 pour Fritz the Cat s'est vendue à 717.000$, un montant record, le plus haut jamais atteint par une planche de bande dessinée, et ce qualificatif a fait long feu. Aujourd'hui, tout ce qui porte la signature de Crumb prend de plus en plus de valeur; c'est le moment idéal pour vous présenter R. Crumb. Sketchbook, Volume 3: Jan. 1975 - Dec. 1982.
Ce volume, qui combine les tomes 5 et 6 du second coffret de R. Crumb Sketchbook, a été réalisé directement à partir des oeuvres originales appartenant à un fervent collectionneur français. Voici donc un savoureux pavé de 444 pages de Crumb, pour bien moins cher que les originaux, si rares et recherchés. Parmi les centaines de sujets croqués figurent le déménagement de Crumb dans la campagne californienne, son mariage avec Aline Kominsky, la naissance de leur fille Sophie, mais aussi de Mr. Natural et des facétieux Snoids, les strips Arcade, la grogne politique et les angoisses existentielles, des femmes immenses et puissantes et des petits hommes à lunettes, Mao Zedong, Mick Jagger et l'indignation morale, le tout protégé dans un ouvrage relié de qualité dont les illustrations ont été récemment colorées à la main par Crumb lui-même.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Biographies / Monographies

  • EAN

    9783836566957

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    444 Pages

  • Longueur

    27 cm

  • Largeur

    20.5 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    1 470 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Robert Crumb

Le mot aliénation semble avoir été inventé pour Robert Crumb qui, né à Philadelphie en 1943, ne survit à la fréquentation d'un père violent et d'une mère bigote, que parce qu'un frère aîné dépressif l'oblige à dessiner des comics.
Saisi dès l'enfance d'une nausée existentielle, le créateur de Fritz the Cat envisage le suicide avant même d'atteindre ses vingt ans. Il trouve heureusement son chemin de Damas en 1965 quand il découvre le LSD. En libérant l'artiste de ses inhibitions, la drogue permet la naissance de personnages comme Mr Natural ou Mr Snoid.
Vite dégagée de toutes les conventions esthétiques et morales, son ?uvre vaut à Crumb quelques ennuis avec la justice mais lui gagne aussi le respect de ses pairs et, mieux encore, l'attention des femmes. Bien plus qu'un gagne-pain, le dessin devient alors pour lui la justification même de son existence.
Aujourd'hui installé en France, retranché entre ses piles de 78 tours et de livres d'art, Robert Crumb ne touche plus depuis longtemps à la drogue ou à l'alcool mais poursuit une ?uvre imperméable aux modes et fustige sans répit une société décourageante de laideur et de bêtise.

empty